1918-1920

La fin de l'Autriche-Hongrie

Issue de l'ancien Empire d'Autriche, la Double Monarchie austro-hongroise née en 1867 est la grande perdante de la Première Guerre mondiale. Cette construction multiculturelle, où cohabitent tous les peuples de l'Europe centrale, est mal aimée des États-Nations qui ont remporté le conflit.

Faisant droit aux revendications des leaders nationalistes tchèques, le Français Clemenceau et l'Américain Wilson conviennent de dissoudre l'Autriche-Hongrie en de nombreux États nationaux... qui tous se révéleront inaptes à résister à l'Allemagne nazie comme à l'URSS de Staline.

Par le traité de Saint-Germain-en-Laye (10 octobre 1919), l'Autriche est réduite à un État croupion doté d'une capitale prestigieuse mais surdimensionnée, Vienne. Par celui de Trianon (4 juin 1920) est recréée une Hongrie indépendante mais dont sont écartés de nombreux Hongrois, réduits à l'état de minorité dans les pays voisins (Tchécoslovaquie, Roumanie, Yougoslavie).

Dans les tourments de l'après-guerre, la Hongrie est victime d'une dictature communiste sanglante mais heureusement très brève. Nostalgique de l'ère impériale, elle caressera longtemps le rêve d'une restauration monarchique avec un Habsbourg à sa tête !

[en savoir plus]

Histoire à la Carte, ce sont plus de 200 animations cartographiques comme ci-dessus : tarif préférentiel pour les Amis d’Herodote.net

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net