2011

La Cte d'Ivoire, fragile mosaque

Sur un quadrilatère de 322 000 km2 (les 2/3 de la France), la Côte d'Ivoire compte environ 21 millions d'habitants en 2010 (3 millions au moment de l'indépendance, en 1960).

La population native, divisée en une soixantaine de tribus, se répartit entre quatre groupes linguistiques principaux : Kru (Bété... ) au sud-ouest, Mandé ou Mandingue au nord-ouest, Voltaïque (Sénoufo...) au nord-est, Akan (Baoulé, Lagunaires...) au Centre et au Sud-Est.

Les différences s'atténuent au fil des décennies grâce à la diffusion du français, pratiqué par les deux-tiers de la population adulte, au moins sous une forme simplifiée.

Dans les zones forestières du sud, vouées à la culture du café et surtout du cacao, principale richesse du pays, la population est chrétienne ou animiste. Dans les savanes du nord, elle est majoritairement musulmane.

Le développement économique, pendant les trois premières décennies de l'indépendance (1960-1990) a bouleversé cette mosaïque.

Se sont installés dans le pays des Français, Libanais et autres Occidentaux (au total jusqu'à 150.000 Blancs) mais aussi et surtout de très nombreux immigrants en provenance des pays voisins et du Sahel, en particulier de la Haute-Volta (aujourd'hui le Burkina Faso). On compte deux-tiers de musulmans chez ces nouveaux-venus au lieu d'un tiers chez les Ivoiriens de souche -

Publi ou mis jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20/an!

Actualits de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimdia
vidos, podcasts, animations

Galerie d'images
un rgal pour les yeux

Rtrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivit Herodote.net