Le dictionnaire de l'Histoire - Géorgie - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

Géorgie

La Géorgie, enclavée à l'ouest du Caucase, au bord de la mer Noire, est un petit pays de 70.000 km2 et 4 millions d'habitants. Les Grecs, qui la connaissaient sous le nom de Colchide, y situent l'aventure de Jason et des Argonautes en quête de la Toison d'Or. Disputée entre les Romains et les Perses, elle a été christianisée très tôt, vers le IVe siècle (comme l'Arménie) et ses habitants sont devenus chrétiens orthodoxes comme leurs voisins byzantins et russes. La région a été ensuite envahie par les Arabes mais ceux-ci ne purent s'y maintenir très longtemps.

Au Moyen Âge se constitua une monarchie géorgienne qui connut son âge d'or sous le règne de la reine Thamar ou Tamar (début du XIIIe siècle). Les invasions mongoles y mirent fin. La Géorgie se trouva au cours des siècles suivants affaiblie par la montée en puissance de ses voisins iranien et ottoman. Après plusieurs siècles d'existence chaotique, le royaume se plaça sous la protection de la Russie qui l'annexa le 28 janvier 1801. En 1918 fut proclamée une éphémère république indépendante de Géorgie, avalée par l'Union Soviétique en 1921, après une intervention de l'Armée Rouge.

Staline a constitué en Géorgie trois micro-entités autonomes : l'Abkhazie (8600 km2 et 150.000 habitants en 2006 dont 17% seulement d'Abkhazes !), l'Ossétie du Sud (3900 km2 et 70.000 habitants en 2006 dont 66% d'Ossètes), enfin l'Adjarie (3000 km2 et 370.000 habitants). Ces entités sans passé national ni unité culturelle ou ethnique ont été utilisées par Staline puis par les dirigeants actuels de la Russie pour diviser et affaiblir les Géorgiens.

Lorsque le pays a recouvré son indépendance, le président géorgien, l'ultra-nationaliste Zviad Gamsakhourdia, n'a rien eu de plus pressé que de supprimer l'autonomie de ces entités avec pour conséquence une première guerre civile particulièrement meurtrière qui a abouti à la défaite des Géorgiens, les Abkhazes et les Ossètes ayant bénéficié de l'appui des Russes. Un calme provisoire est revenu avec le renversement de Gamsakhourdia et l'accession à la présidence d'Édouard Chevarnadze qui a fait adhérer son pays à la CEI (Communauté des États indépendants).

Un calme provisoire est revenu avec le renversement de Gamsakhourdia et l'accession d'Édouard Chevarnadze à la présidence. Le 8 août 2010, une offensive malencontreuse de l'armée géorgienne contre les rébellions abkhazes et ossètes a permis au grand frère russe de reprendre la main dans la région.

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès