Le dictionnaire de l'Histoire

Corée

La péninsule coréenne, entre la Chine et la Russie, face au Japon, a une Histoire tumultueuse peu en rapport avec son surnom de «Pays du Matin calme» (Joseon ou Chosǒn). Au cours des sept premiers siècles de notre ère, trois royaumes se partagent le pouvoir en Corée : Koguryo, Paekche et Silla.

La troisième unifie la péninsule et cède la place en 918 à une nouvelle dynastie, Koryo, qui va devoir affronter les invasions mongoles. À la fin du XIVe siècle, un jeune chef rend son indépendance à la Corée et fonde la dynastie des Yi. Après l'allégeance à Pékin, le pays devient en 1896 un condominium russo-japonais puis une colonie japonaise...

D'une superficie totale de 221.000 km2, la péninsule est partagée depuis l'été 1948, entre deux États s'épiant par-dessus le 38e parallèle :
- la République démocratique populaire de Corée (ou Corée du nord), capitale : Pyongyang,
- la République de Corée (ou Corée du sud), capitale : Séoul.

La Corée du Nord abrite près de 23 millions d'habitants, tandis que la Corée du Sud, à la densité de population deux fois supérieure, en compte environ 50 millions. La première est une obscure dictature post-communiste fondée par Kim Il-sung ; la deuxième une démocratie parlementaire très prospère.

Voir : Le «Pays du Matin calme»

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net