Brésil - Un pays en attente d'avenir - Herodote.net

Brésil

Un pays en attente d'avenir

Avec près de 200 millions d'habitants en 2010, sur 8,5 millions de km2, le Brésil représente assez exactement la moitié de l'Amérique du Sud. Son produit intérieur brut de plus de 2000 milliards de dollars le hisse désormais au sixième rang parmi les puissances économiques mondiales, juste derrière la France.

Mais après plusieurs années de croissance euphorique à plus de 7% par an, le Brésil voit sa croissance se tasser à nouveau très brutalement dans la deuxième décennie du XXIe siècle...

Alban Dignat

Diversité des hommes, unité politique

Drapeau du BrésilLe Brésil se distingue du reste du continent par sa langue, le portugais, qui vient de ce qu'il a été découvert par le Portugais Cabral et colonisé par Lisbonne au début du XVIe siècle. Il s'en distingue aussi par son unité politique.

Les colons ont résisté aux ingérences française (Villegaignon) et hollandaise (Jean-Maurice de Nassau) aux XVIe et XVIIe siècle. Lors des luttes pour l'indépendance, au XIXe siècle, à la différence de leurs voisins hispaniques, ils ont maintenu leur unité avec souplesse, d'abord sous l'autorité d'un empereur puis sous la forme d'une République fédérative.

Les Indiens ou Amérindiens, premiers habitants du pays, sont aujourd'hui très minoritaires. Le reste de la population se partage par moitié entre les descendants des Européens (Portugais, mais aussi colons allemands dans le sud, italiens autour de Sao Paolo...) et les métis et Noirs.

Les Noirs descendent des esclaves importés pour la plupart des établissements portugais d'Angola et du golfe de Guinée pour travailler dans les plantations sucrières du Nord-Est.

La religion catholique, imprégnée de réminiscences de cultes africains, a été longtemps avec la langue l'autre facteur d'unité du Brésil, premier pays catholique du monde. Mais elle est depuis la fin du XXe siècle battue en brèche par les confessions évangéliques importées des États-Unis et ne réunit plus que les trois cinquièmes de la population. Rio a même élu en 2016 un maire évangélique... Il s'ensuit l'émergence d'un nouvel ordre moral, très puritain, à l'opposé de la joie exubérante du carnaval.

L'avenir se fait attendre

« Le Brésil est un pays d’avenir et qui le restera » aurait dit Georges Clemenceau ! Cette formule garde sa pertinence malgré les experts de la banque Goldman Sachs qui le classent parmi les quatre ou cinq pays émergents du XXIe siècle sous l'acronyme de BRIC(S) : Brésil Russie Inde Chine (South Africa).

Publié ou mis à jour le : 2019-06-12 16:41:33

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net