Notre époque - Jean Gabin( 17 mai 1904 - 15 novembre 1976) - Herodote.net

Notre époque

Jean Gabin
( 17 mai 1904 - 15 novembre 1976)

Biographie Jean Gabin

Monstre sacré du cinéma français, Jean Gabin est l'un des acteurs les plus populaires du XXe siècle avec à son actif un nombre impressionnant de films dits « classiques ». De son vrai nom Jean Alexis Moncorgé, il emprunte son nom de scène à son père, modeste tenancier de bar d'origine normande qui chante sous le nom de Joseph Gabin.

Le futur acteur effectue son service militaire à Lorient en tant que fusilier marin en 1924. Il commence de connaître le succès dix ans plus tard sous la direction  du metteur en scène Julien Duvivier (La Bandera, La Belle équipe, Pépé le Moko) puis de Jean Renoir (La Grande illusion, La Bête humaine) et Marcel Carné (Le Quai des brumes). Il est néanmoins mobilisé en septembre 1939 et affecté à Cherbourg. Refusant de tourner pour les Allemands, il émigre aux États-Unis après une fuite par l’Espagne en février 1941.

Après quelques tournages à Hollywood, Jean Gabin finit par s’engager dans les forces navales françaises libres en avril 1943 et gagne Casablanca. Il est affecté à la 2e DB où il sert en tant que chef de char (Souffleur II) au régiment blindé de fusiliers-marins et ira jusqu’à Berchtesgaden après avoir participé aux combats de Royan et de la campagne d’Allemagne. Décoré de la Médaille militaire et de la Croix de guerre, c'est avec les cheveux prématurément blanchis qu'il retrouve le chemin des studios. Il va dès lors échanger les rôles d'ouvrier gouailleur contre ceux de notable, patriarche bourru ou chef de bande, sous la direction de Claude Autant-Lara (La Traversée de Paris, avec Louis de Funès et Bourvil) ou encore Henri Verneuil (Le Président, Un Singe en hiver, Le Clan des Siciliens), avec souvent Michel Audiard pour dialoguiste.

Ayant conservé toute sa vie des relations étroites avec la Marine nationale, l’une de ses dernières volontés est accordée par le président de la République : le 19 novembre 1976, les honneurs militaires lui sont rendus à bord de l’aviso Détroyat et ses cendres sont répandues au large de Brest (note).

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net