Haut Moyen Âge

Alcuin
( 732 - 19 mai 804)

Moine anglo-saxon, Alcuin a joué un rôle primordial dans la renaissance carolingienne et le retour du latin. Il suit d'abord des études à l'école abbatiale d'York, sous la direction d'un disciple de Bède le Vénérable, Aelbert. Il devient maître en 766 et acquiert très vite une réputation de grand savant.

En mars 781, envoyé en mission auprès du pape, il rencontre à cette occasion le roi des Francs Charles (futur Charlemagne) à Pavie. Le roi le prend à son service et Alcuin va dès lors enseigner les arts libéraux à la cour d'Aix-la-Chapelle. Parmi ses élèves les enfants des dignitaires mais aussi les dignitaires eux-mêmes, les prélats et le souverain lui-même !

Alcuin encourage Charles à se faire couronner empereur en 800. Avec les autres clercs anglo-saxons de la cour, il généralise l'emploi du latin dans la rédaction des textes officiels, les capitulaires. En 801, il se retire définitivement dans la prestigieuse abbaye Saint-Martin de Tours dont le roi Charles l'a pourvu cinq ans plus tôt. Sous sa direction, le scriptorium de l'abbaye, l'endroit où sont copiés les manuscrits, prend un essor considérable jusqu'à devenir la première école de copistes d'Occident.

Notre maître d'école à tous

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net