Le dictionnaire de l'Histoire - Angleterre - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

Angleterre

La Grande-Bretagne, plus grande des îles britanniques (230.000 km2, 60 millions d'habitants), appelée Britannia par les Romains, est constituée de l'Écosse au nord et de l'Angleterre au sud. Celle-ci est la réunion des petits royaumes anglo-saxons et danois.

Avec l'Ulster, nord de l'Irlande, elle constitue depuis 1800 le Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande (United-Kingdom), que l'on appelle pour simplifier Angleterre, du nom de sa principale composante (capitale : Londres).

Guillaume de Normandie s'empare en 1066 du trône d'Angleterre. La couronne passe en 1154 aux Plantagenêts. L'un d'eux, Jean sans Terre, concède aux barons la Grande Charte. En 1399, Richard II est contraint à l'abdication et son rival Henri de Lancastre monte sur le trône sous le nom d'Henri IV. Son fils Henri V s'illustre à Azincourt. La guerre des Deux-Roses, à la fin du siècle suivant, met aux prises les Lancastre (la rose rouge) et les York (la rose blanche). Au final, le roi Richard III d'York périt à la bataille de Bosworth, en 1485, face à Henri Tudor, héritier des Lancastre.

Henri VIII Tudor s'érige en chef de l'église anglicane. Sa fille Elizabeth 1ère porte le royaume à son apogée. Elle laisse le royaume à son cousin Jacques 1er Stuart, également roi d'Écosse sous le nom de Jacques VI. Son fils Charles 1er, trop catholique et trop autoritaire au goût des Anglais, est renversé et décapité en 1649. Sous la férule d'Olivier Cromwell, les Anglais font leur première et unique expérience du régime républicain (Commonwealth). Ils conquièrent également l'Irlande et se lancent dans l'aventure maritime.

Les Stuarts remontent sur le trône avec l'aide du général Monck en la personne de Charles II. Son frère et successeur Jacques II est chassé par la «Glorieuse Révolution» en 1689 et remplacé par sa fille et son gendre, un protestant, Guillaume III d'Orange. L'Angleterre entre dès lors dans un régime parlementaire. À la mort de la reine Anne Stuart, en 1714, George Ier, Électeur de Hanovre (Allemagne), monte sur le trône. Sa dynastie changera son nom en Windsor pendant la Grande Guerre de 14-18.

Après les guerres victorieuses du XVIIIe siècle contre la France et l'indépendance des Treize Colonies d'Amérique du Nord (les États-Unis), l'Angleterre, devenue Royaume-Uni sous le gouvernement de William Pitt, bâtit un empire colonial planétaire sans précédent dont le joyau est le sous-continent indien, le «British Raj». Le pays atteint son apogée sous la reine Victoria avec les Premiers ministres Disraeli et Gladstone.

Le XXe siècle lui est moins favorable. Après les épreuves de la Grande Guerre (1914-1918), le pays entre avec Winston Churchill dans la guerre contre Hitler. Pendant un an (juin 1940- juin 1941), les Britanniques et leurs dominions vont lutter seuls contre le nazisme. La guerre finie, Londres mène à son terme le processus de décolonisation et entre dans le Marché commun (1973). Margaret Thatcher, Premier ministre tory de 1979 à 1990, stoppe avec énergie son déclin économique.

Voir : Les îles britanniques

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès