31 janvier 1953 - Raz de marée meurtrier aux Pays-Bas - Herodote.net

31 janvier 1953

Raz de marée meurtrier aux Pays-Bas

Le 31 janvier 1953, une partie des Pays-Bas et certaines régions de l'Angleterre se retrouvent sous les eaux. Pas moins de 1.800 personnes sont emportées par les eaux.

Yves Chenal
Un événement météorologique exceptionnel

En ce dernier jour du mois de janvier 1953, une forte tempête hivernale se combine aux grandes marées pour provoquer ce qui reste l'une des pires catastrophes naturelles dans la région durant ces dernières décennies. L'eau s'élève jusqu'à 4,50 mètres au-dessus du niveau normal.

La pression est telle que 89 digues, dont le mauvais entretien avait pourtant été souligné à maintes reprises auparavant, rompent en pleine nuit.

Les habitants, qui n'ont pas pu être prévenus au beau milieu du week-end, sont surpris dans leur sommeil. Lorsqu'ils le peuvent, ils se réfugient sur les rares endroits surélevés ou, le plus souvent, sur le toit de leur maison, mais beaucoup de bâtiments s'effondrent sous les assauts des flots.

Et le plus dur est à venir : après la première marée haute du matin, celle de l'après-midi s'avère pire puisque les digues ne retiennent plus la mer, qui emporte individus, animaux et objets.

Le désastre

Le pire est pourtant évité grâce au sang-froid de quelques personnes. À 5h30, le 1er février, une brèche se crée dans une digue qui protège trois millions de personne de la rivière Ijssel. Le maire de la ville de Nieuwerkerk ordonne alors qu'on échoue un bateau, les «Deux Frères», afin de combler ce trou. Le capitaine du navire parvient à mener à bien sa mission et à renforcer la digue.

Les secours se mettent ensuite en place, avec l'aide de renforts de divers pays. Les États-Unis envoient ainsi des hélicoptères stationnés en Allemagne pour récupérer les survivants sur les toits et le montant des dons dans les jours et semaines qui suivent suffit à terme pour la reconstruction de tous les bâtiments. Au total, le nombre de morts dépasse les mille huit cents. 200.000 têtes de bétail périssent, et il faudra plusieurs années avant de pouvoir cultiver de nouveau des milliers d'hectares rendus stériles par le sel.

Si la catastrophe frappe surtout les Pays-Bas, et dans une moindre mesure la Belgique, il ne faut pas non plus oublier qu'elle fait également des victimes en Angleterre. Dans le sud et l'est du pays, plusieurs villages sont inondés, et des navires coulent, dont le ferry Princess Victoria, qui faisait la liaison entre l'Irlande et l'Écosse : 133 personnes périssent dans le naufrage.

Le sursaut

À la suite de cette tempête, les Pays-Bas mettent en place le plan Delta pour renforcer les digues. Le 4 octobre 1986 marque l'achèvement du plan Delta, aux Pays-Bas. Il s'agit du plus grand chantier de génie civil de tous les temps. Achevé le 4 octobre 1986, il permet de relier toutes les îles côtières de la province de Zélande par une digue. Le delta du Rhin, de l'Escaut et de la Meuse est fermé, à l'exception d'un chenal de navigation (en savoir plus).

La domestication des eaux

Le plan Delta clôt un combat millénaire contre les eaux. Depuis le haut Moyen Âge, les habitants de la région, pris en tenaille entre les puissantes marées de la mer du Nord d'un côté, les deltas du Rhin, de la Meuse et de l'Escaut de l'autre, n'ont de cesse de lutter contre les eaux. Par un système de digues, de canaux et d'écluses, ils ont réussi à assécher de vastes terres autrefois recouvertes par la mer à marée haute : les polders. Près d'un tiers du pays est de ce fait, aujourd'hui, sous le niveau de la mer, soit 10.000 km2 sur un total de 33.000.

Ils ont également tiré parti de l'exceptionnel réseau de communication que constituent les deltas, faisant des Pays-Bas le débouché naturel de l'Europe centrale sur le reste du monde.

Aujourd'hui, du fait du réchauffement climatique et de la montée prévisible des océans, les Néerlandais n'envisagent plus d'étendre leur domaine terrestre et sont en quête de nouvelles formes de cohabitation avec le domaine aquatique.

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux