31 décembre 406 - Les Barbares en armes franchissent le Rhin - Herodote.net

31 décembre 406

Les Barbares en armes franchissent le Rhin

Le 31 décembre 406, de nombreuses bandes de barbares franchissent le Rhin. Ils profitent de ce que le fleuve, cet hiver-là, est gelé pour le traverser à pied. C'est la plus importante vague d'immigration qu'ait connue l'empire romain depuis ses origines.

Le cours de l'Empire, destruction (Thomas Cole, 1835)

La montée des périls

Assailli par les Germains dès le milieu du IIIe siècle, l'empire romain se redresse sous la férule de quelques empereurs à poigne originaires d'Illyrie (la Dalmatie actuelle). Mais en 376, la situation s'aggrave brutalement...

Les Wisigoths, poussés par les Huns qui arrivent des steppes de l'Asie, franchissent le Danube et demandent à l'empereur d'Orient Valens le droit de s'installer dans l'empire comme « fédérés » (en quelque sorte des alliés ou des supplétifs). L'empereur ne peut faire autrement que d'accepter. Il leur concède le droit d'asile et leur offre la Mésie (la Bulgarie actuelle).

Insatisfaits de l'aide qui leur est accordée, les Barbares ne tardent pas à se soulever. Valens est tué en les affrontant sous les murs d'Andrinople le 9 août 378. 

Une invasion en masse

Le nouvel empereur, Théodose Ier, divise à sa mort, en 395, l'empire entre les deux fils selon une pratique déjà très usitée mais nul ne se doute que ce partage-là sera définitif. Sur l'Occident (capitale : Ravenne) règne Honorius et sur l'Orient (capitale : Constantinople) Arcadius.

Le 31 décembre 406, des bandes de Vandales, Francs, et autres Germains profitent de ce que le Rhin est gelé et que les légions de la frontière ont été rappelées en Italie pour repousser des Goths. Elles franchissent le fleuve à pied sec et pénètrent en Gaule sans rencontrer de résistance.

On évalue leur nombre à 400 000 environ. L'empire romain d'Occident dans lequel ils pénètrent compte pas moins de 25 millions d'âmes mais il n'est défendu que par 250 000 soldats professionnels guère motivés.

Les envahisseurs n'ont donc pas de peine à s'enfoncer jusqu'aux extrémités de l'empire. Une partie d'entre eux, les Vandales, passent en Espagne et atteignent même le territoire de l'actuelle Tunisie. En 416, Honorius en est réduit à demander aux Wisigoths de rétablir l'ordre et doit en contrepartie leur offrir un établissement indépendant en Gaule, autour de Toulouse. Un précédent suivi dix ans plus tard par l'octroi aux Vandales d'un établissement en Afrique. La décomposition de l'Occident est dés lors bien engagée.

Les invasions barbares au Ve siècle

Cliquez pour agrandir
Dès le IIIe siècle, les Romains se montrent impuissants à contenir l'invasion des Germains. Ces derniers sont eux-mêmes poussés en avant par les Huns.

Mais ces derniers ne font qu'une apparition dans l'empire romain à l'agonie, tandis que s'y installent définitivement les envahisseurs germains, donnant souvent le nom de leur tribu à un pays ou une province : Alamans (Allemagne), Burgondes (Bourgogne), Francs (France), Lombards (Lombardie), Vandales (Andalousie).
 

Publié ou mis à jour le : 2018-12-29 23:03:16

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux