29 novembre 1314

Mort et succession de Philippe le Bel

Mort de Philippe le Bel (Chroniques de France,  XVe siècle, BNF)Le roi Philippe IV le Bel meurt à Fontainebleau, le 29 novembre 1314, à 46 ans, après un règne tourmenté de près de 30 ans.

Il est victime d'une maladie que les historiens n'ont pu identifier de façon certaine, quelques mois après avoir envoyé au bûcher les derniers chevaliers du Temple.

Le roi laisse le royaume en ordre et plus puissant que jamais. Mais la fin de son règne est altérée par le scandale de la Tour de Nesle et la révélation de l'adultère des belles-filles du roi... et pour la première fois depuis trois siècles, l'avenir de la dynastie capétienne est compromis par l'absence de succession mâle.

Marié à Jeanne de Navarre, à laquelle il est resté fidèle, Philippe le Bel a eu sept enfants dont trois fils qui lui succèderont tour à tour avant que la couronne ne passe enfin à une branche cadette de la dynastie des Capétiens, les Valois.

Inhumation de Philippe le Bel à Saint-Denis (enluminure de Jean Fouquet pour les Grandes Chroniques de France, XVe siècle)
Vers la fin des capétiens directs

Se succèdent ainsi :
Louis X le Hutin (ou le Querelleur !), mort le 5 juin 1316 à 27 ans, et son fils Jean Ier Posthume, mort le 19 novembre 1316, quatre jours après sa naissance ,
• Philippe V le Long, mort le 3 janvier 1322 à 30 ans ,
• Enfin Charles IV le Bel, mort à 33 ans le 1er février 1328.

Durant ce court intermède, les féodaux, comme à l'habitude, tentent de redresser la tête. Louis X le Hutin les fait rentrer dans le rang par des négociations au cas par cas et en leur restituant même leur droit à mener des guerres privées. Le roi livre aussi à la vindicte publique Enguerrand de Marigny, le dernier des grands conseillers de son père. Emprisonné au Temple et accusé de sorcellerie, il est pendu au gibet de Montfaucon le 30 avril 1315. Enfin, il ne craint de laisser mourir en prison sa première femme Marguerite de Bourgogne pour cause d'adultère (scandale de la tour de Nesle).

Fait sans précédent depuis trois siècles : aucun des trois fils et successeurs de Philippe le Bel ne laisse d’héritier mâle mais Jeanne d'Évreux, veuve de Charles IV le Bel, est enceinte. Si elle donne le jour à une fille, la dynastie ne pourra se prolonger en vertu d'une « loi salique » appliquée pour la première en 1316 à la mort de Louis X, qui ne laissait qu'une fille...

Dans l'attente de l'heureux événement, son cousin Philippe de Valois assume la régence. C'est le fils de Charles de Valois, frère cadet de Philippe le Bel, et de Marguerite de Sicile. L'enfant s'avérant être une fille, Philippe obtient que la couronne lui soit confiée.. C'est ainsi qu'elle passe des Capétiens directs à la branche cadette des Valois en la personne de Philippe VI.

Jean Brillet
Publié ou mis à jour le : 2019-11-24 20:29:06

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net