27 avril 1565

Les Philippines deviennent espagnoles

Le 27 avril 1565, l'explorateur Miguel López de Legazpi (62 ans) fonde un premier établissement espagnol sur l'île de Cebu. Il inaugure ainsi la colonisation de l'archipel des Philippines.

La présence hispanique durera plus de trois siècles et fera des Philippines un pays à part en Asie du Sud-Est.

Alban Dignat
Les Philippines, un archipel hispanique en Asie

Dans l'Asie du Sud-Est, les Philippines constituent un archipel volcanique balayé par les ouragans. D'une superficie de 300 000 km2, elles comptent 7107 îles volcaniques dont 400 sont aujourd'hui habitées.

Le pays compte environ 100 millions d'habitants (2014). Les plus anciens sont des Négritos ou des Pygmées arrivés au Paléolithique, il y a 25 000 ans, quand les îles étaient encore reliées au continent.

D'autres immigrants ont amené de Taiwan la riziculture en terrasses. Une troisième vague d'immigration, constituée de Malais, est arrivée du Sud par la mer, au IIIe siècle avant notre ère. Elle a repoussé les premiers occupants vers les montagnes de l'intérieur.

Du fait de la colonisation espagnole et du protectorat américain, les Philippins sont à 80% catholiques et 10% protestants. On compte aussi 5 à 10% de musulmans dans l'île méridionale de Mindanao. Les langues officielles sont le filipino (ou tagalog), dialecte malais mélangé d'espagnol, l'anglais et l'espagnol (ce dernier n'est plus guère parlé dans l'archipel). 

Des Occidentaux venus... d'Orient

Au XIVe siècle, l'archipel commence d'être islamisé sous l'influence de commerçants venus de l'Indonésie voisine. 

Mais son destin va être bouleversé par l'arrivée au XVIe siècle des explorateurs portugais et surtout espagnols, lesquels arrivent non par l'Occident mais par l'Orient, après avoir traversé l'océan Pacifique. Le premier, Magellan, ne termine pas son tour du monde. Il connaît une fin tragique sur l'île de Cebu, le 27 avril 1521, en intervenant dans une querelle entre chefs locaux.

Vingt ans plus tard, le vice-roi espagnol de Nouvelle-Espagne (le Mexique actuel) monte une expédition de reconnaissance de l'océan Pacifique, avec six galions sous le commandement de Ruy López de Villalobos. Celui-ci touche la grande île de Mindanao, au sud de l'archipel. Il nomme celui-ci Philippines, en l'honneur de l'Infant d'Espagne appelé à succéder à Charles Quint sous le nom de Philippe II.

Mais les Espagnos sont en butte à la concurrence des Portugais qui, arrivés par l'océan Indien et déjà installés dans la région, considèrent que ces îles leur reviennent en vertu du traité de Tordesillas qui a partagé le monde entre l'Espagne et le Portugal. Ils séquestrent Villalobos et ses hommes.

Passent vingt années supplémentaires avant que le vice-roi de Nouvelle-Espagne ne tente une nouvelle fois sa chance. Il mandate Miguel López de Legazpi pour explorer à son tour les Philippines et plus spécialement les Moluques, un archipel réputé pour ses épices.

Conquérant malgré lui

Miguel López de Legaspi  (vers 1502 ; 20 août 1572) (gravure tirée de la revue La Hormiga de Oro, 16 April 1887)Legazpi est un avocat de Zummarragua (pays basque) qui s'est embarqué pour Mexico en 1528 après avoir été déshérité par son frère aîné. Il a pu refaire sa vie dans la colonie espagnole.

Le 21 novembre 1564, il quitte Barra de Navidad avec cinq navires et 500 soldats et marins. Il jette l'ancre dans les îles Mariannes et, après une traversée de 93 jours, atteint l'île de Cebu, au coeur des Philippines.

Les Espagnols explorent Cebu et les îles environnantes. Ils combattent et rançonnent les indigènes et de la sorte s'approvisionnent en épices et en or. Enfin, le 27 avril 1565, soit très exactement 44 ans après la mort tragique de Magellan en ces lieux, ils fondent un établissement permanent à Cebu.

Deux ans plus tard, l'établissement est renforcé par l'arrivée de 2 100 Espagnols, soldats et paysans, en provenance du Mexique.

En 1569, Legazpi délègue à ses deux lieutenants le soin d'explorer le nord de l'archipel avec 300 hommes. Ces derniers combattent les pirates chinois et, le 8 mai 1570, entrent dans la baie de Manille, sur l'île de Luçon, où ils sont accueillis par des autochtones musulmans.

Quelques jours plus tard, le 24 mai 1570, ils livrent bataille au roi Rajah Suliman et conquièrent la région.

Legazpi rejoint à son tour Manille et signe un traité avec les représentants musulmans de la ville. Le 24 juin 1571, il y établit une colonie permanente et ordonne la construction d'une cité fortifiée, Intramuros. Elle devient le siège du gouvernement espagnol pour l'océan Pacifique ouest et constitue aujourd'hui le coeur historique de la capitale des Philippines.

Nommé premier gouverneur général des Philippines (« El Adelantado »), Miguel López de Legazpi engage la conversion des habitants au catholicisme avec le concours des frères augustins et franciscains. Il ne verra pas la fin de l'entreprise car il meurt au bout de quelques mois, le 20 août 1572, à Manille. Il est inhumé dans l'église Saint-Augustin, à Intramuros.

Un héritage original

Jusqu'à l'indépendance du Mexique, au début du XIXe siècle, les Philippines vont demeurer sous la tutelle de Mexico et de son vice-roi.

Timbre philippin à l'effigie du galion de ManilleMédiocrement exploitées par les Espagnols, à la différence des Indes orientales hollandaises, elles sont simplement reliées à la métropole par le « galion de Manille ».

L'expression désigne les gros voiliers qui, une à deux fois par an, de 1665 à 1815, relient Manille à Acapulco, sur la côte occidentale du Mexique. Ces navires ont un tonnage d'environ deux mille tonnes et emportent jusqu'à mille passagers ! Ils transportent à destination de la lointaine Europe les richesses de l'Asie : épices, soieries... Ils ramènent à Manille de l'argent en provenance du Mexique et du Pérou, afin de rémunérer les vendeurs asiatiques.

Ainsi les Philippines sont-elles une colonie non de la métropole mais d'une colonie de celle-ci !

Cela leur vaut d'être profondément marquées par l'influence latino-américaine et bien sûr la religion catholique, qui rassemble près des neuf dixièmes de la population.

Depuis qu'en 1898, au traité de Paris, les Espagnols ont dû céder la colonie aux États-Unis, ceux-ci ont également marqué de leur influence. L'anglais a aujourd'hui très largement supplanté l'espagnol comme langue véhiculaire mais la foi catholique des habitants est demeurée intacte. On a pu dire des Philippins qu'ils « avaient passé 400 ans dans un couvent et 50 ans à Hollywood ».

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net