26 septembre 1688

Le sac du Palatinat

Le 26 septembre 1688, le Grand Dauphin, fils aîné du roi Louis XIV, traverse le Rhin et investit la forteresse de Philippsburg. C'est le début de la guerre de Neuf Ans qui va opposer la France du Roi-Soleil à une coalition européenne, la Ligue d'Augsbourg.

En moins de deux mois,  les armées françaises occupent toute la principauté du Palatinat (Rheinpfalz en allemand, ou Comté palatinat du Rhin, ainsi dénommée parce qu'elle est gouvernée par un prince administrateur du palais impérial). Très vite, en réaction à la menace que fait peser la Ligue d'Augsbourg, elles entreprennent de dévaster le pays sous le commandement du maréchal de Duras, quinze ans après une première « pacification » par Turenne. Il s'agit officiellement de financer la guerre par une « mise à contribution » des régions envahies.

Mais le secrétaire d'État de la guerre Louvois ne s'en tient pas là. Pour freiner l'avance des troupes ennemies et couvrir l'Alsace, il ordonne la  mise à sac systématique du Palatinat.  Entre le Rhin et le Neckar, des dizaines de villages et de villes sont brûlés et les édifices en pierres détruits jusqu'aux fondations par les artificiers militaires. À Mannheim, il ne reste plus « pierre sur pierre » selon les ordres de Louvois... Les habitants sont parfois massacrés, le plus souvent chassés vers l'Alsace sans espoir de retour.

Ces exactions soulèvent une vague de réprobation en Europe. En Allemagne même, elles concourent à la naissance d'un sentiment national. C'est par haine des Français que les Allemands, divisés entre de multiples principautés, prennent conscience de leur commune identité (comme les Français, par haine des Anglais, pendant la guerre de Cent Ans, deux siècles plus tôt).

À Heidelberg, première capitale du Palatinat, les ruines du château, brûlé comme le reste de la ville en 1689 puis une deuxième fois en 1693, font figure de lieu de mémoire.

Le sac du Palatinat eut été considéré de nos jours comme crime de guerre. C'est, avec la révocation de l'Édit de Nantes, la principale tache sur le règne de Louis XIV. D'autres reprendront ces douteuses pratiques, tel le duc de Marlborough en Bavière en 1704 ou encore le tsar Pierre le Grand en 1707 en Pologne et Lituanie.

Destruction de Spire par les troupes françaises en mai 1689, gravure allemande du XVIIe siècle
Publié ou mis à jour le : 2023-10-27 16:25:57

Aucune réaction disponible

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net