Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 20 mai 1506

Vous avez accès à
un dossier complet
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

20 mai 1506

Christophe Colomb s'éteint à Valladolid


Christophe Colomb meurt le 20 mai 1506 à Valladolid, à 55 ans, entouré de richesses mais presque aveugle, en étant toujours convaincu d'avoir atteint l'Asie et sans avoir compris la véritable portée de ses voyages.

La Cour délaisse l'Amiral

Le 7 Novembre 1504, Colomb a 53 ans. Il rentre en Espagne de son quatrième et dernier voyage et accoste à San Lucar de Barrameda.

La reine Isabelle la Catholique, qui a favorisé Colomb depuis le début de l'aventure, meurt à la fin novembre 1504, moins d'un mois après le retour de l'Amiral de la mer Océane. Colomb est très affecté par la disparition de la souveraine. De son côté, le roi Ferdinand, qui est alors en guerre, se désintéresse de l'aventurier (*).

Colomb est aigri et frustré par la perte d'une partie des privilèges qu'il avait obtenus au commencement de l'aventure. Malade et affaibli, il se retire à Séville, dans une maison qu'il a louée dans la paroisse de... Santa Maria. Il y vit seul, quasiment oublié par ses contemporains, abandonné par la plupart de ses compagnons d'aventure qui se sont enrichis grâce à lui.

L'Amiral est seul... mais fabuleusement riche. Les droits issus de ses découvertes sont énormes et les revenus supplémentaires qu'il réclame le sont tout autant ! A Saint-Domingue, son homme de confiance, Carvajal, veille sur ses possessions et en encaisse les revenus. Ses domestiques et lui ne manquent de rien. Durant au moins deux générations, les héritiers de Colomb vivront dans l'opulence.

L'un des fils de Colomb, Diego, qui a vingt-quatre ans, est à la cour. Ancien page, puis garde de la reine, enfin garde du roi, il est devenu un courtisan habile. C'est lui qui représente son père à la cour. En 1508, il épousera Maria Alvarez de Toledo y Rojas (Roxas), fille de Fernando Alvarez de Toledo, nièce du duc d'Albe, l'un des Grands d'Espagne. Son père, l'Amiral, n'aura pas eu le bonheur d'assister à ce mariage prestigieux.

Mort riche et abandonné!

En mai 1505, Christophe Colomb fait le voyage de Séville à Ségovie à dos de mulet. Un voyage de 500 kilomètres pour rencontrer le Roi. Son fils a réussi à obtenir pour lui une audience. Malgré ses revendications, il n'obtient toujours pas du roi l'exécution des promesses qui lui ont été faites. Il conserve le titre d'Amiral de la mer Océane mais il ne s'agit que d'un titre honorifique qui ne le met pas à égalité avec le Grand Amiral de Castille.

A la fin d'avril 1506, la santé de l'Amiral décline. Sa goutte et l'arthrite le font souffrir. Colomb est alors transporté de Ségovie à Valladolid, qui est avec Tolède l'une des deux résidences royales d'Espagne.

Maison où mourut Christophe Colomb (gravuedu XIXe siècle d'après photographie)

Seuls sont présents à son chevet ses deux fils Diego et Fernando et ses frères Bartolomeo et Diego, ainsi que des moines franciscains du couvent voisin.

Christophe Colomb, Amiral de la Mer Océane, vice-roi des Indes, meurt le jour de l'Ascension en murmurant : « In manus tuas, Domine, commendo spiritum meum » (En tes mains Seigneur, je remets mon esprit).

Les obsèques sont célébrées dans la cathédrale de Valladolid, Santa Maria Antigua (Sainte Marie l'Ancienne). Colomb est ensuite inhumé par les franciscains au couvent de l'Observance, à Valladolid. Aucune personne de la cour n'assiste à la cérémonie (...).

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2016-07-31 22:21:01

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Louis (20-04-200822:52:04)

Lire les articles d'Hérodote est un bonheur sans cesse renouvelé, de par la qualité du fond aussi bien que de la forme.
S'instruire de la sorte ou se remémorer des pans de notre histoire est un privilège...
Merci pour ce voyage à travers les mers et les continents de cette Europe et de ce Nouveau Monde qui ne finissent pas de nous enfanter.


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

À quand remonte la première exposition universelle ?

Réponse
Publicité