Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
 
>> 17 octobre 1777

Vous avez accès à
un dossier complet
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

17 octobre 1777

Victoire d'estime à Saratoga


Traduction en Anglais

Le 17 octobre 1777, les insurgés (Insurgents) des Treize Colonies anglaises d'Amérique du nord remportent leur première victoire à Saratoga, dans la vallée sauvage de l'Hudson, au coeur de l'État actuel de New York.

Camille Vignolle.
Une victoire avant tout psychologique

Bien que minoritaires parmi les habitants des Treize Colonies, les insurgés avaient défié le roi George III en proclamant unilatéralement leur indépendance le 4 juillet de l'année précédente.

Les premières escarmouches entre les insurgés et l'armée anglaise, soutenue par les loyalistes, s'étaient soldées par des échecs ou de médiocres succès. Mais le talent stratégique de George Washington, général en chef des insurgés, et le soutien de jeunes nobles libéraux venus d'Europe continentale, comme le marquis de Lafayette, allaient changer le cours des événements.

Pendant l'été 1777, le général anglais Howe entre à Philadelphie puis tente de faire sa jonction avec le général Burgoyne, qui descend du Canada avec 5.000 soldats.

Mais ce dernier, s'étant avancé en terrain difficile et coupé de ses bases, voit son armée menacée de mourir de faim. Il fait sa reddition à Saratoga au général Gates.

L'effet psychologique est immense en Amérique comme en Europe (de ce point de vue, Saratoga est aux Américains ce que sera Valmy pour les révolutionnaires français).

Certains Français y voient l'occasion de prendre leur revanche sur la perfide Albion après le désastreux traité de Paris (1763). C'est le cas du comte de Vergennes, ministre des affaires étrangères de Louis XVI depuis l'avènement du roi en 1774.

Le 6 février 1778, tandis que Necker a remplacé le sage Turgot aux Finances, Vergennes obtient gain de cause. Il signe un traité de commerce avec Benjamin Franklin, le «sage de Philadelphie», qui représente à Paris les Insurgents. Ce traité consacre la reconnaissance par la France des nouveaux États-Unis d'Amérique et leur ouvre les ports du pays. Un deuxième traité, signé le même jour, promet aux Américains une aide de la France dans la lutte contre la couronne anglaise.

L'Espagne et la Hollande, qui ont aussi une revanche à prendre sur l'Angleterre, apportent également leur soutien aux Patriotes de George Washington.

Grâce à la flotte française, aux volontaires de La Fayette et au corps expéditionnaire de Rochambeau, les insurgés se trouveront enfin en situation de vaincre l'Angleterre.

Publié ou mis à jour le : 2017-06-16 16:09:40

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Hector Villeneuve (28-05-200718:09:54)

Tres intéressant.


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Les Flamands parlent du 2 mai 1345 comme d'un Mauvais lundi. Pourquoi ?

Réponse
Publicité