Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>> 10 juin 1791

Vous avez accès à
deux dossiers complets
autour de ce sujet :

Toute l'Histoire en un clic
Publicité

10 juin 1791

Le Québec à la conquête de sa souveraineté


Le 10 juin 1791, le roi anglais George III signe l'Acte constitutionnel du Canada. Il fait suite à l'annexion du Canada par l'Angleterre une génération plus tôt, le 10 février 1763, au traité de Paris

Il partage la colonie nord-américaine en deux provinces :
– À l'ouest de la rivière Outaouais (Ottawa en anglais), est créé le Haut-Canada, à dominante anglophone.
– À l'est, le Bas-Canada réunit les Canadiens de souche française. Il compte 160 000 habitants dont seulement 20 000 anglophones. Sa capitale est la ville de Québec.

Cette réforme satisfait les communautés anglophone et francophone en créant deux provinces ainsi qu'en introduisant des assemblées de représentants élus.

De l'oppression à la conciliation

https://www.herodote.net/L_Acte_constitutionnel_du_Canada-article-1650.phpSitôt annexée à l'issue de la guerre de Sept Ans, l'ancienne colonie française du Canada (ou Nouvelle-France) a été rebaptisée Province of Quebec.

Les nouveaux maîtres montrent d'abord une grande sévérité à l'égard des colons. Ainsi obligent-ils les candidats à la fonction publique à abjurer le catholicisme par le serment du Test. Ils répriment aussi l'usage de la langue française. Mais quand éclate l'insurrection des Treize colonies qui deviendront les États-Unis, Londres renverse la vapeur et décide de s'allier les élites québécoises.

Une difficulté inattendue survient lorsqu'arrivent des États-Unis 40 000 loyalistes anglophones désireux de rester sous les lois britanniques... Attirés par les dons en terres et en argent de la couronne britannique, huit mille d'entre eux s'établissent dans la province du Québec.

Comme ces nouveaux arrivants ne veulent pas des lois françaises, il faut encore une fois changer les lois. C'est ainsi qu'a été promulgué l'Acte constitutionnel du Canada, qui officialise le partage territorial entre francophones et anglophones. (...)

Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2017-07-02 09:08:55

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Gilles Aerts (07-06-201523:03:02)

Quand je suis arrivé à Montréal en juin 1965, je me souviens que les gens ordinaires se définissaient comme "Canadiens" tandis que les Canadiens anglophones, c'était "les Anglais" ou mieux encore, "les maudits Anglais" ! :-)

miguel (15-11-201117:04:40)

Le terme Québécois apparait plus tardivement (années 1960). Il serait plus juste d'utiliser le terme Canadiens-français pour désigner la plupart des habitants du Bas-Canada.

Mathieu Demers (04-09-200620:01:03)

N'oublions pas que l'Acte d'Union de 1840 n'est pas né d'une volonté commune des deux peuples de s'unir mais il s'agit plutôt d'une conséquence du rapport Durham qui recommandait à la Grande-Bretagne l'assimilation des Canadiens français à l'intérieur d'une même colonie.

La nouvelle colonie aura donc un système parlementaire "égalitaire", qui favorise l'ancien Haut-Canada (Ontario actuel) majoritairement peuplé d'Anglo-Saxons en leur donnant autant de sièges que les francophones b... Lire la suite


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

À quel roi la ville de New York doit-elle son nom ?

Réponse
Publicité