Précédent Avant Renaissance et Réforme (1492, 1688) Après Suivant
 
 
Caravelle
Prise de Grenade
Christophe Colomb aux Antilles
Supplice de Savonarole
Le Printemps de Botticelli
Bataille de Marignan
Conquête du Mexique
Luther
Soliman faisant le siège de Vienne en 1529
Copernic
Le sultan Selim III
Le tsar Ivan le Terrible
Massacre de la Saint Barthélemy
Définition du calendrier grégorien
Elizabeth 1ère et l'Armada
Henri IV
Cervantès
Champlain fonde Québec
Les Hollandais sur les mers
Richelieu au siège de La Rochelle
Le shogun au Japon
Conspiration de Cinq-Mars
Saint Vincent de Paul
Le Grand Moghol Shah Jahan et son fils Dara
Christine de Suède
L'empereur Kangxi
Versailles et les plaisirs de l'île enchantée
Le prince Eugène
Vienne délivrée des Turcs

Chute de Grenade et fin de la Reconquista

Le 2 janvier 1492, la reddition de Boabdil, dernier rejeton de la dynastie nasride, met fin au royaume musulman de Grenade. Les juifs qui refusent de se convertir sont expulsés.

Les musulmans sont eux-mêmes convertis de force à l'initiative de Francisco Ximenez, ou Jimenez de Cisneros, confesseur de la reine Isabelle la Catholique et archevêque de Tolède...

Expulsion des juifs d'Espagne

Le samedi 31 mars 1492, la reine Isabelle de Castille et son mari Ferdinand d'Aragon signent un édit par lequel ils laissent aux juifs d'Espagne jusqu'au 31 juillet pour se convertir ou quitter le pays.

Plus d'une centaine de milliers de juifs et de marranes (faux convertis) choisissent l'exil. Ils s'établissent dans les États musulmans d'Afrique du Nord, à Salonique, cité grecque sous souveraineté ottomane, ou encore au Portugal voisin ou dans les États du pape, où leur sécurité est assurée ! Ils restent connus sous le nom de «sépharades», mot qui désigne l'Espagne dans leur langue dérivée de l'hébreu, le ladino.

Quelques marranes du Portugal s'installeront plus tard dans le Bordelais (parmi eux les ancêtres de l'écrivain Michel de Montaigne), d'autres en Hollande (parmi eux les ancêtres du philosophe Spinoza). Le décret d'Isabelle et Ferdinand sera aboli le 5 juin 1869 par un article de la Constitution espagnole.

Les Capitulations de Santa Fé

Le 17 avril 1492, les Rois Catholiques d'Espagne se laissent convaincre par les arguments de Christophe Colomb et acceptent de financer son projet de traverser l'océan Atlantique...

Martin Behaim réalise le premier globe terrestre

À Nuremberg, le 20 juin 1492, Martin Behaim achève le premier globe terrestre.

Pressentie deux mille ans plus tôt par Parménide, mesurée par Ératosthène et attestée par l'ouvrage Géographie de Ptolémée (IIe siècle après JC), la rotondité de la Terre n'est au Moyen Âge mise en doute par personne. Il faudra néanmoins attendre un demi-siècle de plus pour comprendre avec Copernic que la Terre tourne autour du Soleil et n'est qu'une planète parmi d'autres...

Christophe Colomb largue les amarres

Le 3 août 1492, Christophe Colomb quitte Palos de Moguer, le port de Séville, dans l'espoir de rejoindre la Chine et l'Asie des   épices...

Première grammaire castillane

Le 18 août 1492 (année admirable !), l'humaniste Antonio de Nebrija publie une Grammaire castillane. Cette première grammaire de langue vernaculaire éditée en Europe signe l'acte de décès du latin comme langue des élites et des dirigeants.

Christophe Colomb atteint le Nouveau Monde

1492 ! Christophe Colomb aborde le Nouveau Monde. Le 12 octobre, après deux longs mois de navigation, le navigateur gênois pose le pied sur une plage des Bahamas... en croyant atteindre le Japon !

La Fête de l'Hispanité

Tous les ans, le 12 octobre, les habitants de l'Espagne et les communautés de langue espagnole, en Amérique du Nord et du Sud, commémorent cet événement. C'est le jour de l'« Hispanidad » (ou Hispanité), aussi appelé « Día de la raza » (Jour de la race). Aux États-Unis, la découverte du Nouveau Monde est commémorée chaque année par un jour chômé, le « Columbus Day » (deuxième lundi d'octobre).

Christophe Colomb triomphe et... perd

Le 20 avril 1493, Christophe Colomb, auréolé par le succès de son expédition, se présente devant les Rois d'Espagne, Ferdinand et Isabelle, aux portes de Barcelone...

Bulle « Inter Caetera »

Le 4 mai 1493, moins d'un an après le fabuleux voyage de Christophe Colomb, le pape Alexandre VI Borgia signe la bulle « Inter Caetera » qui partage les terres à découvrir entre l'Espagne et le Portugal. Grâce à cette bulle, les Portugais ont pu s'approprier le Brésil.

2e expédition de Christophe Colomb

Le 25 septembre 1493, Christophe Colomb part pour une deuxième expédition. Il emmène cette fois 17 navires et 1500 hommes. C'est le début de la conquête et de la colonisation du Nouveau Monde.

Christophe Colomb en Guadeloupe

Le 3 novembre 1493, lors de son deuxième voyage vers le Nouveau Monde, Christophe Colomb aborde sur une île que ses habitants, des Indiens Caraïbes de féroce réputation, appellent Caloucaéra. Son nom sera transformé par les découvreurs européens en Guadeloupe. L'île, de même que la Martinique voisine, sera colonisée à partir de 1635 par les Français.

Charles VIII part pour l'Italie

Le 25 janvier 1494, le roi de France Charles VIII se met en marche pour l'Italie à la tête de 30.000 hommes et d'une importante artillerie....

Partage du monde à Tordesillas

Le 7 juin 1494, le Portugal et l'Espagne signent sous l'égide du pape le traité de Tordesillas par lequel ils se partagent le globe ! Suite à quoi le Brésil fut portugais et le reste de l'Amérique du sud espagnol..

Entrée triomphale de Charles VIII à Naples

Le 12 mai 1495, Charles VIII fait une entrée triomphale à Naples à la tête d'une armée de 40.000 hommes.

Revendiquant l'héritage du « bon roi René », le roi de France a chassé sans difficulté de Naples les troupes du roi Ferdinand d'Aragon. Mais il doit bientôt faire face aux Italiens unis dans la Ligue de Venise.

Il revient précipitamment en France mais se montre prêt à retenter l'aventure. C'est le début des longues guerres d'Italie.

« Furia francese » à Fornoue

Le 6 juillet 1495, comme le roi Charles VIII se replie en France avec son armée après avoir échoué dans sa tentative d'occuper Naples, voilà que la Ligue de Venise tente de lui barrer le chemin du retour à Fornoue, une petite ville proche de Parme, au nord-ouest des Apennins.

Face à cette coalition italienne bien supérieure en nombre, les Français, au prix d'un immense effort, arrivent malgré tout à dégager le passage. La cavalerie royale offre une démonstration cuisante de la « furia francese » (fureur française). L'expression, due aux Italiens, fera florès...

« Bûcher de vanité » à Florence

Le 7 février 1497, à la veille du Carême, le prédicateur Jérôme Savonarole organise à Florence, place de la Seigneurie, un grand « bûcher de vanité » (en italien Falò delle vanità) où bourgeois et coquettes jettent les attributs du luxe : jeux, instruments de musique, oeuvres d'art et jusqu'aux ouvrages de Boccace et Pétrarque...

Certains artistes participent de leur propre chef à la fête. C'est le cas de l'illustre Botticelli, ancien protégé de Laurent le Magnifique, qui jette lui-même dans le brasier certaines de ses toiles d'inspiration mythologique ! Un tel comportement n'est pas sans rappeler les intellectuels du XXe siècle convertis à l'idéologie communiste. Beaucoup d'autres artistes sont contraints à l'exil.

Jean Cabot aborde àTerre-Neuve

Le 24 juin 1497, le Matthew aborde aux îles plus tard appelées Cap-Breton et Terre-Neuve, à l'embouchure du fleuve Saint-Laurent (Canada).

Le capitaine est un Génois du nom de Giovanni Caboto (ou Jean Cabot), au service du roi d'Angleterre...

Avènement de Louis XII

Le roi de France Charles VIII meurt prématurément à 28 ans, le 7 avril 1498, en heurtant le linteau d'une porte basse du château d'Amboise !

Lors de ses obsèques à l'abbaye de Saint-Denis est pour la première fois lancée la formule : « Le roi est mort, vive le roi ! » Elle signifie que l'État continue en la personne de son successeur légitime, en l'occurrence son lointain cousin Louis d'Orléans, qui devient Louis XII à 36 ans.

Le nouveau roi pousse le devoir (!) jusqu'à répudier sa femme Jeanne la Boîteuse et épouser sa veuve, Anne de Bretagne. Au duc de la Trémoille qui l'avait combattu, il adresse ces paroles dignes d'un grand homme d'État : « Le roi de France ne venge pas les injures du duc d'Orléans ».

Vasco de Gama aborde à Calicut

Le 20 mai 1498, Vasco de Gama aborde à Calicut, en Inde. À 29 ans, le navigateur portugais devient le premier Européen à rallier l'Inde par la mer, en contournant l'Afrique. C'est l'aboutissement du prodigieux rêve entretenu par les Portugais depuis près d'un siècle...

Savonarole est pendu et brûlé à Florence

Le 23 mai 1498, Savonarole est exécuté à Florence. Dès la fin du règne de Laurent de Médicis, le prieur dominicain avait voulu assainir les moeurs florentines...

Les Portugais s'installent au Brésil

Le 22 avril 1500, treize caravelles portugaises arrivent en vue de côtes inconnues au sud-ouest de l'océan Atlantique. Pedro Álvares Cabral et ses 1200 hommes viennent de découvrir ce qui deviendra le Brésil, principale colonie du Portugal...

Traités de Blois

Anne de Bretagne, épouse de Louis XII, détestait François d'Angoulême, futur François 1er, et ne voulait à aucun prix lui donner sa fille Claude en mariage !...

Le 22 septembre 1504, elle profite d'une maladie de son mari pour le convaincre de signer trois traités avec l'empereur d'Allemagne Maximilien 1er selon lesquels Claude épouserait le petit-fils de l'empereur (le futur Charles Quint) et lui apporterait en dot de nombreuses et belles provinces.

Mais Louis XII, revenu à lui, comprend qu'en l'absence de ce mariage avec son héritier, le duché de Bretagne risque d'échapper une nouvelle fois à la France ! Il impose donc par testament le 31 mai 1505 le mariage de sa fille avec François d'Angoulême (le mariage aura lieu le 8 mai 1514, peu après la mort de la duchesse Anne). Les traités seront annulés le 14 mai 1506 par les états généraux de Tours qui rappelleront que la loi fondamentale du royaume interdit l'aliénation du domaine de la couronne.

Découverte du Laocoon

Le 14 janvier 1506, des fouilles près des anciens thermes de Trajan, à Rome, mettent au jour un groupe sculpté monumental d'origine hellénistique.

Laocoon et ses fils (oeuvre de Agésandros, Athanadoros et Polydore, vers 40 av. J.-C., d'après un original de 200 av. J.-C., Musée Pio-Clementino, Rome) Cette oeuvre fameuse, réalisée à Rhodes vers 40 av. J.-C., représente Laocoon et ses fils assaillis par les serpents. Selon l'Énéide de Virgile, Laocoon est un prêtre de Troie qui aurait tenté en vain de dissuader ses concitoyens de faire entrer dans la ville le cheval de bois abandonné sur la plage par les assiégeants grecs (voir L'Iliade).

«Je crains les Grecs, même lorsqu'ils apportent des présents», aurait-il lancé en désespoir de cause. Là-dessus, des serpents sortis de l'eau auraient dévoré ses deux fils et lui-même avant de se réfugier sous l'autel d'Athéna. Les Troyens, terrorisés, y auraient vu la confirmation qu'ils devaient honorer le cheval, cadeau de la déesse, et l'auraient fait entrer dans leur ville... avec les guerriers grecs qui s'y trouvaient cachés.

Cette oeuvre monumentale était une pièce maîtresse de la Maison dorée (Domus aurea construite par Néron après l'incendie de Rome.

Construction de Saint-Pierre de Rome

Le 18 avril 1506, le pape Jules II, issu de la famille des Médicis, pose la première pierre de la future basilique de Saint-Pierre de Rome.

La construction de cet édifice somptueux, le plus grand de la Chrétienté, va nécessiter d'énormes dépenses et entraîner la hiérarchie catholique à pressurer les fidèles. C'est ainsi que se développera le trafic des Indulgences, qui sera à l'origine de la Réforme protestante.

Christophe Colomb s'éteint à Valladolid

Le 20 mai 1506, Christophe Colomb meurt à Valladolid, en Espagne, richissime mais dans une grande solitude. Après avoir caressé des rêves immenses, le navigateur gênois va sombrer dans l'oubli jusqu'au XIXe siècle...

Et Waldseemüller inventa l'Amérique...

Le 25 avril 1507, à Saint-Dié, dans les Vosges, est imprimé un document qui porte pour la première fois la mention d'un nom appelé à faire date : America ! Ce document révolutionnaire n'est rien de plus que le commentaire d'une grande carte du monde nommée Universalis Cosmographiæ où il est fait référence aux quatre voyages d'Amerigo Vespucci. Repris en 1538 par le cartographe Mercator, le mot Amérique (America) entre alors dans l'usage courant...

Venise est battue à Agnadel

Le 14 mai 1509, la République de Venise est vaincue à Agnadel, non loin de Milan, par la Ligue de Cambrai...

Albuquerque conquiert Goa

Le 25 novembre 1510, Afonso de Albuquerque, surnommé le « Mars portugais », entre en conquérant dans la cité de Goa, sur la côte occidentale de l'Inde. La ville va devenir jusqu'en... 1961 la capitale des Indes portugaises.

Gaston de Foix gagne et meurt à Ravenne

Le 11 avril 1512, à Ravenne, pendant les guerres d'Italie, les Français défont les Vénitiens et les Espagnols réunis dans une Sainte Ligue coordonnée par le pape Jules II. Mais leur victoire est assombrie par la mort de leur général, Gaston de Foix, un jeune homme de seulement 23 ans.

Neveu du roi Louis XII, celui-ci a très tôt révélé dans la guerre des talents exceptionnels de stratège qui lui ont valu le surnom de Foudre d'Italie avant que la mort ne l'emporte prématurément.

Inauguration de la Sixtine

Le 31 octobre 1512 est inaugurée la fresque de la chapelle Sixtine, oeuvre maîtresse de Michel-Ange (Michelangelo Buonarroti).

La chapelle Sixtine doit son nom au pape Sixte IV, né Francesco della Rovere, qui l'a faite ériger au cœur des palais du Vatican en 1481-1483, à la place de l'ancienne Capella Magna du Moyen Âge.

Conçue par l'architecte Baccio Pontelli, la nouvelle chapelle a 40 mètres de long, 13 de large et 21 de haut. Ses murs (2500 m2) sont alors peints à fresque par d'illustres artistes tels Botticelli, Ghirlandaio ou Le Pérugin. Elle est inaugurée le 15 août 1483 et consacrée à la Vierge de l'Assomption.

En 1508, le pape Jules II commande à son artiste favori, Michel-Ange (33 ans), la décoration de la voûte avec des scènes et des personnages de la Bible, comme ci-dessous la Création de l'Homme. Ce travail en hauteur est accompli dans des conditions très éprouvantes.

En 1535, enfin, le pape Clément VII rappelle Michel-Ange, alors âgé de 60 ans, et lui demande de décorer le mur de l'autel. L'immense fresque, qui représente le Jugement dernier, est achevée six ans plus tard. La chapelle apparaît depuis lors comme le plus remarquable ensemble de fresques qui soit.

La Création de l'Homme

Mascarenhas découvre l'archipel à son nom

Le 9 février 1513, un navigateur accoste sur une île inconnue au coeur de l'Océan Indien. Il a moins de trente ans et se nomme Pedro de Mascarenhas. En 1528, son compatriote et ami Diogo Rodrigues va donner son nom à l'archipel qu'il vient de découvrir...

Ponce de Léon aborde en Floride

Le 2 avril 1513, le conquistador espagnol Juan Ponce de Léon aborde un rivage encore inconnu au nord des Antilles. Il s'agit d'une presqu'île qu'il baptise Florida, sans doute parce que la découverte coïncide avec la Pascua Florida, la Pâques fleurie ou fête des Rameaux.

Il en prend possession au nom de l'Espagne, qui la cèdera beaucoup plus tard, en 1819, aux États-Unis.

En posant le pied en Floride, Juan Ponce de Léon, qui fut précédemment gouverneur de l'île de Puerto Rico, peut être donc considéré comme le premier Européen à avoir foulé le sol des futurs États-Unis...

Balboa découvre l'océan Pacifique

Le 25 septembre 1513, le conquistador espagnol Vasco Núñez de Balboa (38 ans) arrive après plusieurs jours de marche à travers la cordillère d'Amérique centrale en vue d'un océan encore inconnu...

Turcs contre Perses à Tchaldiran

Le 23 août 1514, l'armée du sultan ottoman Sélim 1er se heurte à celle du chah de Perse, Ismaïl 1er, fondateur de la dynastie des Séfévides. Le premier représente l'islam sunnite, le second se présente comme le champion de la minorité chiite. Il a imposé cette religion dissidente dans son empire.

L'affrontement a lieu à Tchaldiran (aujourd'hui Cadiran, près du lac de Van, en Turquie). Il inaugure une guerre de religion entre sunnites turcs et chiites perses qui va s'étaler sur plus d'un siècle. Les deux armées comptent chacune environ 100.000 hommes mais les Turcs ottomans l'emportent grâce à leur artillerie, qui a raison de la cavalerie perse. Le sultan, toutefois, néglige de profiter de son avantage et ne poursuit pas son adversaire.

Ismaïl 1er en profite pour raffermir son empire. Il fait alliance avec la dynastie mamelouk qui gouverne l'Égypte. Ses successeurs tenteront même de s'allier à l'empereur d'Allemagne, Charles Quint, dont les États autrichiens sont menacés par les Turcs.

Avènement de François 1er

Avec la mort de Louis XII (53 ans), de la branche des Valois-Orléans, le trône de France passe le 1er janvier 1515 à son cousin François 1er (20 ans), fils du comte d'Angoulême et de Louise de Savoie.

Celui-ci a épousé l'année précédente Claude de France, fille de Louis XII et Anne de Bretagne. Le nouveau roi n'a rien de plus pressé que de reprendre le chemin de l'Italie comme ses prédécesseurs...

François 1er bat les Suisses à Marignan

Le 13 septembre 1515, le jeune roi François 1er écrase les Suisses dans la plaine du Pô, à Marignan... comme ne l'ignore aucun écolier ou ancien écolier de France...

Concordat de Bologne

Le 18 août 1516, dans la foulée de sa victoire de Marignan, le roi François 1er conclut avec le pape Léon X un concordat qui annule la « Pragmatique Sanction » de Bourges régira les relations entre la France et le Saint-Siège jusqu'en 1790.

Ce texte, négocié par le chancelier Antoine Duprat, donne satisfaction au souverain pontife car il reconnaît sa suprématie sur les conciles. Mais il satisfait aussi le roi en lui donnant le droit de nommer les titulaires des sièges ecclésiastiques dans son royaume (abbés, évêques, archevêques). Cette disposition va introduire dans l'Église de France une division entre un haut clergé composé de courtisans et un bas clergé pauvre et mal loti.

« Paix perpétuelle » entre Français et Suisses

Le 29 novembre 1516, le roi de France François 1er signe à Fribourg une « paix perpétuelle » avec les cantons suisses. C'est la conséquence de sa victoire sur les Suisses à Marignan.

Exécution du dernier sultan d'Égypte

Le 13 avril 1517, le sultan ottoman Sélim 1er fait exécuter le dernier sultan mamelouk d'Égypte. Trois ans plus tôt, il a vaincu le chah de Perse sans toutefois s'emparer de son empire. Maître de l'Égypte, le sultan ottoman met également la main sur la péninsule arabe et les deux villes saintes de Médine et La Mecque. Il s'arroge le titre religieux de calife et transfère à Istamboul le califat, autorité suprême des musulmans de la mouvance sunnite.

Les 95 thèses de Luther

Le 31 octobre 1517, sur la porte de l'église du château de Wittenberg, en Saxe, Martin Luther, un moine allemand affiche 95 thèses où il dénonce les scandales de l'Église de son temps. Il va diviser la chrétienté occidentale et donner naissance à la Réforme protestante.

Zwingli, un Suisse rival de Luther

Le 11 décembre 1518, le chapitre de Zurich élit le prédicateur Ulrich Zwingli à la cure de la cathédrale. C'est le début d'une réforme religieuse originale, concurrente de celle de Luther...

Cortez quitte Cuba pour le Mexique

Le 18 février 1519, Hernan Cortez quitte Cuba avec une petite troupe de soldats. Il gagne la côte du Mexique avec l'idée de conquérir les royaumes mystérieux qui s'y trouvent. C'est le début de la pénétration européenne sur le continent américain.

Charles Quint est élu empereur d'Allemagne

Le 28 juin 1519, Charles Quint est élu empereur d'Allemagne. Son adversaire malheureux est le roi de France François 1er...

Le Camp du Drap d'Or

Les rois de France et d'Angleterre se rencontrent le 7 juin 1520 dans la campagne flamande, entre Guînes et Ardres, deux petites villes proches de Calais, respectivement française et anglaise.

L'entrevue se déroule dans un camp de toile d'un luxe inouï, aménagé en quelques semaines par 6.000 artisans. Son surnom de «Camp du Drap d'Or» fait référence à la somptueuse tente du roi de France, avec deux mâts entre lesquels est tendu un drap d'or doublé de velours bleu et semé de fleurs de lys...

« Noche triste » à Tenochtitlan

La nuit du 30 juin au 1er juillet 1520 reste connue sous le nom de «Noche Triste» (Triste Nuit) dans l'Histoire de l'Espagne.

Le destin du Mexique et de l'Amérique espagnole s'est joué en effet en ces heures tragiques où Hernan Cortés (on écrit aussi Fernando Cortez) s'est échappé de la future Mexico. Avec sa victoire d'Otumba, quelques jours plus tard, le conquistador a définitivement pris le pas sur les orgueilleux sujets de Montezuma et Cuauhtémoc...

Magellan franchit le détroit à son nom

Le 21 octobre 1520, Fernand Magellan franchit le détroit qui portera son nom, à la pointe sud du continent américain. Le navigateur baptise la Terre de Feu et l'Océan Pacifique.

Luther devant la Diète de Worms

Le 17 avril 1521, Martin Luther se rend devant la Diète de Worms pour se justifier de ses accusations portées contre la hiérarchie catholique. Mis au ban de l'Empire, il se cache chez son protecteur, l'Électeur Frédéric de Saxe, dit le Sage.

Cortés entre à Tenochtitlan

Le 13 août 1521, Hernan Cortés entre à Tenochtitlan, capitale de l'empire aztèque, vaincue par un long siège qui a réduit sa population à la famine.

L'orgueilleuse métropole va être détruite pierre à pierre et sur son emplacement sera érigée Mexico, centre de la colonisation espagnole en Amérique centrale.

Les Français défaits à La Bicoque

Le 29 avril 1522 s'affrontent à La Bicoque (en italien Bicocca), les troupes du roi de France François 1er et de l'empereur d'Allemagne Charles Quint...

Le tour du monde de Magellan et Del Caño

Le 6 septembre 1522, au coucher du soleil, une nef en piteux état entre dans le port de San Lucar, en Andalousie. À son bord, 18 hommes épuisés, conduits par le basque Sébastian Del Cano (un ancien bagnard).

C'est tout ce qui reste des 5 caravelles et des 265 marins qui ont quitté l'Espagne trois ans auparavant, en direction de l'ouest, sous la direction de Fernand de Magellan...

Soliman le Magnifique s'empare de Rhodes

Le 20 décembre 1522, après cinq mois de siège, le sultan ottoman Soliman le Magnifique, avec le concours du vizir Ibrahim Pacha, s'empare de la forteresse de Rhodes que défendaient les chevaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem.

Ces chevaliers quittent l'île pour une autre, Malte, au coeur de la Méditerranée. Ils en seront chassés trois siècles plus tard par un autre conquérant, Bonaparte.

Le connétable de Bourbon trahit François 1er

Le connétable Charles III de Bourbon perd en avril 1521 sa femme Suzanne de Bourbon, fille d'Anne et Pierre de Beaujeu. Se pose alors la question de son immense héritage, sur lequel lorgne Louise de Savoie, la mère du roi. François 1er, qui n'aime pas son cousin, fait prononcer le séquestre de ses biens.

De dépit, Charles de Bourbon, connétable de France (chef des armées), rencontre en secret les émissaires du roi anglais Henri VIII et de l'empereur Charles Quint, le 11 juillet 1523, en vue de négocier un partage de la France.

François 1er, qui se doute de quelque chose, rend visite à son cousin dans sa ville de Moulins. Il le trouve au lit et multiplie les promesses à son égard. Mais à peine a-t-il le dos tourné que le connétable saute sur un cheval et, non sans mal, rejoint, sous un déguisement, les lansquenets allemands qu'il a recrutés et qui l'attendent dans le Dauphiné. Il va désormais conduire les armées impériales contre la France jusqu'à sa mort devant Rome.

Verrazane explore la côte nord-américaine

Le 7 mars 1524, Jean de Verrazane (né Giovanni da Verrazano ou Verrazzano) aborde en Caroline du Sud. Il fait ensuite escale sur une rivière qu'il baptise Vendôme et qui sera plus tard appelée Hudson, la rivière de New York. Le navigateur baptise cet endroit Terre d'Angoulême en l'honneur du roi de France François 1er, ex-duc d'Angoulême.

L'entrée du port de New York, en face de la statue de la Liberté, porte aujourd'hui son nom...

François 1er est fait prisonnier à Pavie

Le 24 février 1525, le roi de France François 1er est fait prisonnier au cours d'une mémorable bataille à Pavie, près de Milan.

«De toutes choses ne m'est demeuré que l'honneur, et la vie qui est sauve», écrit-il à sa mère Louise de Savoie dans la belle langue de l'époque...

Fin de la guerre des Paysans

Le 15 mai 1525, la défaite de Thomas Münzer, chef des paysans de Thuringe, à Frankenhausen met un terme à la guerre des Paysans qui a ravagé pendant plusieurs mois l'Allemagne du sud, faisant environ 100.000 victimes. Ces malheureux s'étaient soulevés pour réclamer l'abolition du servage et l'allègement des taxes. Martin Luther, chef de la Réforme religieuse, avait pris parti contre eux en appelant les nobles à écraser leur révolte de la façon la plus brutale qui soit.

François 1er promet... et ne tient pas

Le 14 janvier 1526, le roi de France François 1er, prisonnier de l'empereur Charles Quint depuis sa défaite de Pavie, signe le traité de Madrid avec son vainqueur. Il s'empressera d'en renier les clauses sitôt libéré...

Babour chah bat le sultan de Delhi

Le 21 avril 1526, sur le célèbre champ de bataille de Panipat, près de Delhi, le turc Babour chah (ou Babur) écrase l'armée du sultan musulman de Delhi, Ibrahim Lodi, grâce à son artillerie. Sa victoire marque la naissance du dernier grand empire indien avant l'occupation britannique : l'empire moghol...

Soliman triomphe à Mohacs

Le 29 août 1526, le sultan ottoman Soliman II le Magnifique bat les Hongrois à Mohacs. La Hongrie disparaît en tant qu'État indépendant...

Babur chah écrase les princes rajpoutes

Le 16 mars 1527, Babur chah écrase les princes rajpoutes à Khanoua. L'année précédente, le chef turc avait déjà écrasé le sultan de Delhi. Sa dynastie allait dominer les Indes jusqu'à l'arrivée des Anglais.

Mort du connétable de Bourbon et mise à sac de Rome

Le 6 mai 1527, les lansquenets allemands du connétable de Bourbon, au service de l'empereur Charles Quint, mettent Rome à sac. Le pape doit s'enfuir de même que sa cour et les artistes qui ont magnifiquement illustré la Renaissance italienne. L'empereur Charles Quint, catholique sincère, ressent avec amertume ce coup sacrilège porté au Saint-Siège, qui vient après le déclenchement de la Réforme luthérienne.

Protestation des luthériens à Spire

Lors d'une Diète impériale, à Spire, en 1526, une communication de l'empereur Charles Quint avait permis aux partisans de Luther d'espérer quelques accommodements. Trois ans plus tard, la Diète se réunit à nouveau à Spire mais, cette fois, l'empereur Charles Quint se montre intransigeant.
Le 19 avril 1529, cinq princes et les représentants de 14 villes répliquent par une protestation solennelle : « Nous protestons devant Dieu, ainsi que devant tous les Hommes, que nous ne consentons ni n'adhérons au décret proposé dans toutes les choses qui sont contraires à Dieu, à sa sainte Parole, à notre bonne conscience, au salut de nos âmes ». De là le mot protestant sous lequel se feront plus tard appeler l'ensemble des partisans de la Réforme [au sens de : professer sa foi, du latin pro (pour) + testare (témoigner)].

La « Grande Rebeyne »

Le 25 avril 1529 éclate à Lyon la « Grande Rebeyne », une émeute de la faim d'une violence inédite. Elle fait suite à plusieurs années de récoltes médiocres et de disettes. C'en est fini du « beau XVIe siècle » et de la première Renaissance française.

Deux ans plus tard, la bourgeoisie lyonnaise fonde l'Aumônerie générale, pour prévenir le retour de pareilles émeutes. C'est le début de la charité organisée.

Barberousse et les Turcs s'emparent d'Alger

Le 21 mai 1529, les janissaires turcs de Barberousse s'emparent de la puissante forteresse espagnole qui se dresse face à Alger, le Penon...

Traité de Cambrai et « paix des Dames »

Le 3 août 1529 est signée à Cambrai la « paix des Dames », ainsi surnommée parce qu'elle a été négociée par Louise de Savoie, mère du roi de France François 1er, et Marguerite d'Autriche, tante de l'empereur Charles Quint, qui administre les Pays-Bas en son nom.

Trois ans plus tôt, le 22 mai 1526, après sa défaite de Pavie, François 1er avait formé avec la République de Venise et le Saint-Siège la Ligue de Cognac. Cette nouvelle guerre d'Italie avait abouti à de nouveaux échecs et s'était signalée par le sac de Rome.

Menacé par une offensive à revers du sultan ottoman Soliman le Magnifique, l'empereur choisit de négocier. Il rend au roi de France ses fils gardés en otage depuis le traité de Madrid.

Soliman échoue devant Vienne

Le 27 septembre 1529, le sultan ottoman Soliman le Magnifique (Suleyman) met le siège devant Vienne, capitale des Habsbourg, pour soutenir la candidature de Jean Zapolya à la succession de Louis II sur le trône de Hongrie, contre Ferdinand d'Autriche, frère de Charles Quint.

La résistance des habitants et celle des vingt mille soldats de sa garnison ont raison de sa détermination et il doit bientôt se retirer.

La Confession d'Augsbourg

Devant la Diète du Saint Empire romain germanique, à Augsbourg, l'empereur Charles Quint propose d'arbitrer la lutte religieuse entre les luthériens et le pape. Il a besoin en effet du soutien de toute la noblesse allemande pour repousser une offensive turque.

Mais les théologiens catholiques rejettent la profession de foi de Luther, connue sous le nom de « Confession de foi d'Augsbourg » et présentée le 25 octobre 1530 par Philippe Melanchton...

Naissance de la Ligue de Smalkalde

Le 27 février 1531, différentes principautés et villes d'Allemagne constituent à Smalkalde, en Thuringe, une ligue destinée à tenir tête à l'empereur Charles Quint. Les ligueurs, tous protestants de confession luthérienne, entendent avant tout préserver leur liberté religieuse. Pour cela, ils ne craignent pas de solliciter l'aide du très catholique roi de France.

Après la paix de Crépy-en-Laonnois conclue en 1544 avec François 1er, l'empereur décide d'en finir avec la ligue. Il met au ban de l'Empire ses deux chefs, l'Électeur Jean-Frédéric de Saxe et le landgrave de Hesse. Après une victoire des troupes impériales à Mühlberg, en Saxe, le 24 avril 1547, le landgrave fait sa soumission tandis que l'Électeur est déposé et remplacé par son rival Maurice de Saxe.

Malgré ce succès, Charles Quint va devoir se résigner par le recès d'Augsbourg à la division religion de l'Allemagne.

Pizarre s'empare de l'Inca Atahualpa

Le 16 novembre 1532, l'Inca Atahualpa, ou «fils du Soleil», se rend en grande pompe auprès de Pizarre dans l'espoir de sauver son pays, l'empire inca.

Son arrestation par traîtrise va livrer aux Espagnols l'immense empire des Andes, ses villes et ses mines...

Exécution de l'Inca Atahualpa

Le 29 août 1533, Pizarre met à mort l'Inca Atahualpa. Le conquistador, un vacher illettré reconverti à cinquante ans dans la guerre de pillage, n'hésite pas à trahir sa promesse d'épargner l'Inca si celui-ci lui remettait la rançon exigée. Pizarre lui-même finira sous le poignard de ses acolytes. Mauvais prémices pour le Pérou colonial.

Excommunication du roi Henri VIII

Le 23 mars 1534, le roi d'Angleterre Henri VIII Tudor est excommunié par le pape qui n'accepte pas son divorce avec Catherine d'Aragon et son remariage avec Anne Boleyn.

L'Affaire des placards

Dans la nuit du 18 octobre 1534, des protestants placardent des proclamations contre la messe jusque sur la porte de la chambre de François 1er, à Amboise...

Jacques Cartier baptise le Saint-Laurent

Lors de son deuxième voyage en direction de la Nouvelle-France, l'explorateur Jacques Cartier (43 ans) atteint le 9 août 1535 l'embouchure du Saint-Laurent qu'il avait d'abord confondue avec le mythique passage du Nord-Ouest entre Atlantique et Pacifique. Il baptise le fleuve d'après le saint du... lendemain, Laurent.

Il remonte le fleuve et accoste sur une île, près du village indien d'Hochelaga, en un lieu qui deviendra plus tard Ville-Marie puis Montréal. Il donne au pays environnant le nom de Canada, d'après le mot indien qui désigne tout simplement un village. Il prend possession de ces terres au nom du roi de France François 1er.

Jacques Cartier découvre le site de Montréal

Le 2 octobre 1535, Jacques Cartier découvre au confluent du fleuve Saint Laurent et de la rivière des Outaouais (qui ont donné leur nom à la ville d'Ottawa) une île qu'il baptisera « Mons realis ».

Sur cette île occupée par le village huron d'Hochelaga a été fondée la ville de Montréal le 17 mai 1642.

Capitulations entre François 1er et Soliman le Magnifique

Le 4 février 1536, François 1er signe le traité des Capitulations avec le sultan Soliman le Magnifique. Il offre aux navires battant pavillon français le privilège de commercer avec toutes les côtes de l'empire turc, ce qui va assurer la prospérité de Marseille. Il confie aussi au roi de France la protection des Lieux Saints et des chrétiens de l'empire.

Ce traité, destiné à prendre de revers l'empereur Charles Quint, atteste que l'intérêt national l'emporte désormais sur la solidarité des chrétiens face aux menaces ottomanes. L'empire turc est un État comme un autre, avec lequel on s'allie, on fait la guerre et on commerce en fonction des intérêts de chacun. Le traité des Capitulations restera en vigueur jusqu'à la Première Guerre mondiale.

Quesada explore la Nouvelle-Grenade

Le 6 avril 1536, le conquistador Gonzalo Jimenez de Quesada quitte Santa Marta, sur la côte atlantique de l'actuelle Colombie. Remontant le cours du fleuve Magdalena, il gagne l'intérieur avec 600 hommes et une centaine de chevaux, explore le pays et fonde sa future capitale, Santa Fé de Bogotá.

Il nourrit également le mythe de l'Eldorado (ou El dorado) et découvre la pomme de terre, cultivée par les Indiens chibchas des plateaux andins...

Ann Boleyn décapitée

Le 19 mai 1536, Ann Boleyn est décapitée sur ordre de son mari, le roi d'Angleterre Henri VIII Tudor. Ce dernier avait pris le risque d'une excommunication et d'une rupture avec Rome pour pouvoir l'épouser mais après deux ans de mariage, il n'avait pas supporté de gros soupçons d'adultère. La fille d'Ann Boleyn et d'Henri VIII n'en règnera pas moins sur le pays. Elle en sera le plus grand souverain de toute son Histoire sous le nom d'Elizabeth 1ère.

Genève passe à la Réforme

Le 21 mai 1536, à Genève, le Conseil des Deux Cents se prononce en faveur de la Réformation religieuse sous l'inspiration du prédicateur Jean Calvin. L'auteur de L'Institution de la Religion chrétienne a été appelé à Genève par Guillaume Farel. La petite république urbaine va dès lors devenir le siège européen du calvinisme, la forme la plus rigoureuse du protestantisme...

François 1er introduit la loterie en France

La première loterie d'État (lotto) est organisée à Florence en 1530. François 1er, très attentif comme chacun sait aux innovations d'outre-monts, introduit la loterie dans son royaume par un édit du 21 mai 1539.

Plus tard, Louis XVI fonde la Loterie Royale, épaulée par 700 buralistes et des colporteurs qui, deux fois par mois, «vendent de la chance». Après la Première Guerre mondiale, enfin, on instaure la Loterie Nationale pour venir en aide aux «Gueules cassées» (soldats victimes de graves mutilations faciales)...

Ordonnance de Villers-Cotterêts

Le 10 août 1539, par son ordonnance de Villers-Cotterêts, le roi François 1er exige que désormais, en France, tous les actes légaux et notariés soient rédigés en français et non plus seulement en latin. Il institue aussi l'état civil.

L'ordonnance, qui a été rédigée par le chancelier Guillaume Poyet, est parfois connue sous le nom de Guilelmine...

Fondation de la Compagnie de Jésus

Le 27 septembre 1540, le pape Paul III signe la bulle qui porte fondation de la Compagnie de Jésus...

Fondation de Santiago du Chili

Le 12 février 1541, Pedro de Valdivia dresse l'acte de fondation d'une nouvelle ville, au sud de la cordillère des Andes. Il la baptise Santiago del Nuevo Estremo, en l'honneur de Saint Jacques et de la province espagnole d'Estrémadure où il est né.

La future capitale du Chili est située dans une magnifique vallée, verdoyante à souhait...

Assassinat de Pizarre

Le 26 juin 1541, à Lima, au Pérou, le « conquistador » Francis Pizarre est assassiné pendant son déjeuner par les amis de son ancien associé, Almagro, qu'il avait lui-même fait exécuter.

Catherine Howard décapitée

Le 12 février 1542, Catherine Howard, cinquième femme du roi d'Angleterre Henry VIII, est décapitée en raison de son inconduite notoire.

Barberousse s'invite chez François 1er

Le 14 octobre 1543, le corsaire turc Barberousse (Kheir ed-Din) ancre dans la rade de Toulon avec 200 galères et 30.000 hommes...

Traité de Crépy-en-Laonnois

Par le traité de Crépy-en-Laonnois, le 18 septembre 1544, François 1er renonce à ses prétentions sur Naples et à sa suzeraineté sur le comté de Flandre et l'Artois, tandis que Charles Quint renonce au duché de Bourgogne. Par ailleurs, Charles d'Orléans, l'un des fils de François 1er, doit épouser soit une fille de Charles Quint, avec en dot la Franche-Comté, soit une fille de son frère Ferdinand, avec en dot le Milanais ! Sa mort un an plus tard rend caduque l'« alternative ».

Pierre de Ronsard rencontre Cassandre au bal

Pierre de Ronsard, clerc et aumônier ordinaire du roi François 1er, a 20 ans quand il rencontre le 21 avril 1545, à Blois, lors d’un bal, la fille du banquier italien Bernard Salviatti, heureux propriétaire du château voisin de Talcy.

Née en 1531, la jeune fille a 14 ans et se prénomme Cassandre. Le jeune homme se prend d’amour pour elle mais ne peut rien en attendre car il est déjà tonsuré et ne peut se marier. Au demeurant, il est aussi passablement sourd.

Pierre de Ronsard (11 septembre 1524, château de la Possonnière - 28 décembre 1585
Prieuré de Saint-Cosme, Tours), portrait posthume, vers 1620, musée de Blois Il lui dédie le recueil Les Amours de Cassandre (paru en 1552) et son ode célèbre :
« Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au Soleil,
A point perdu cette vêprée
Les plis de sa robe pourprée,
Et son teint au vôtre pareil… »

Le poète, apprécié à la cour des Valois, se console de ses déboires amoureux en constituant deux ans plus tard, avec son ami Joachim du Bellay et quelques autres poètes, un cercle littéraire, la Pléiade dont l'objectif est de de promouvoir la langue française face à l'omnipotence du latin et de l’italien.

Concile de Trente et Contre-Réforme

Le pape Paul III convoque en 1542 un grand concile oecuménique à Trente. Ce concile débute officiellement le 13 décembre 1545...

Ivan IV fonde la Russie moderne

Le 16 janvier 1547, Ivan IV est sacré tsar de toutes les Russies. Il fera, autour de Moscou, l'unité du futur empire russe. Ses méthodes lui vaudront d'être surnommé Ivan le Terrible...

Avènement d'Henri II

La mort à 53 ans du roi François 1er, à Rambouillet, le 31 mars 1547, amène sur le trône de France le deuxième fils qu'il a eu avec Claude de France : Henri II (28 ans tout juste). Marié à 14 ans à Catherine de Médicis, le nouveau roi lui préfère néanmoins Diane de Poitiers, de vingt ans plus âgée que lui. Elle a su le consoler d'une pénible captivité à Madrid, otage de l'empereur Charles Quint...

Le « coup de Jarnac »

Le 10 juillet 1547, le roi de France Henri II rétablit officiellement le duel judiciaire, une pratique interdite depuis Saint Louis, pour solder une querelle entre François de Vivonne, seigneur de La Châtaigneraie, et Guy Chabot, par ailleurs baron de Jarnac.

Ce dernier, en mauvaise posture, vainc son adversaire par surprise.

L'expression «coup de Jarnac» va ainsi devenir synonyme d'habileté mais sera détournée de son sens à la fin du XVIIIe siècle par le Dictionnaire de Trévoux qui préfèrera y voir une manoeuvre traîtresse et déloyale...

Controverse de Valladolid

Le 15 août 1550 s'ouvre dans la chapelle du collège Saint-Grégoire de Valladolid, au nord-ouest de l'Espagne, une controverse appelée à faire date. Convoquée par l'empereur Charles Quint, elle oppose ses représentants à des frères dominicains sur le point de savoir s'il est légitime de convertir les Indiens d'Amérique par la contrainte et de les soumettre au travail forcé.

Le débat est présidé par l'envoyé du pape Salvatore Roncieri. Frère Juan Ginès de Sepulveda, chapelain de l'empereur, défend l'idée que les Indiens sont des êtres cruels et irrationnels, pas tout à fait des hommes, et appuie ses dires sur l'enseignement des philosophes païens de l'Antiquité, dont Aristote.

Son contradicteur, le vieux dominicain Bartolomeo de Las Casas (76 ans), auteur d'une Très brève relation sur la destruction des Indes, rappelle les souffrances infligées par les colons aux Indiens et souligne l'humanité de ceux-ci et l'universalité de l'Évangile. C'est cet homme de coeur et de courage qui en définitive remportera la controverse. On peut légitimement lui attribuer la première formulation des droits de l'Homme.

Michel Servet est condamné au bûcher

Le 26 octobre 1553, Michel Servet est condamné au bûcher comme hérétique par le Grand Conseil de la république de Genève. Il est brûlé le lendemain à Champel, aux portes de la ville...

Ambroise Paré devient docteur en chirurgie

Le 8 décembre 1554, sur les instances du roi Henri II, la Faculté de Paris se résigne à coiffer Ambroise Paré du bonnet de docteur en chirurgie.

À 44 ans, cet autodidacte ne connaît ni le latin ni le grec et n'a jamais lu Galien !... Il se contente de pratiquer le métier de chirurgien-barbier dans une échoppe de Paris. Mais il possède une grande expérience de la chirurgie, acquise pendant les guerres d'Italie et sur divers champs de bataille...

Paix d'Augsbourg entre catholiques et protestants

Le 25 septembre 1555, la paix d'Augsbourg consacre la division religieuse de l'Allemagne entre catholiques et luthériens...

Abdication de l'empereur Charles Quint

Le 25 octobre 1555, l'empereur Charles Quint révèle son intention d'abdiquer et de se retirer près d'un monastère...

Héritier des Habsbourg, archiduc d'Autriche et titulaire du Saint Empire romain germanique ou empire d'Allemagne, il a recueilli l'héritage flamand des ducs de Bourgogne (Belgique et Pays-Bas actuels) et les couronnes de Castille et d'Aragon (l'Espagne et ses colonies d'outre-mer).

Mais à 55 ans, Charles Quint est las, malade et usé. Il laisse à son frère Ferdinand les États autrichiens et le titre d'empereur d'Allemagne. Son fils devient roi des Espagnes et des Deux Siciles sous le nom de Philippe II. C'en est fini du rêve médiéval d'un empire chrétien universel.

Le rêve avorté d'une France antarctique

Le 10 novembre 1555, l'amiral Nicolas Durant de Villegagnon relâche dans la baie de Guanabara, au Brésil. Il amène avec lui 600 colons français. L'un d'eux, le moine André Thévet, ramène de son aventure une herbe aux vertus séduisantes, le tabac. Mais c'est à un familier de Catherine de Médicis, Jean Nicot, que l'herbe empruntera son nom (nicotine)...

Couronnement du souverain moghol Akbar

Le 27 janvier 1556, le jeune Akbar, âgé de 13 ans, succède à son père à la tête d'un petit royaume musulman du nord de l'Inde.

Ce lointain descendant du conquérant turc Tamerlan va se tailler en quelques années un empire dans l'Inde du nord, du Gujerat au Bengale, à l'origine de la dynastie des Moghols...

Thomas Cranmer brûlé comme hérétique

Le 21 mars 1556, Thomas Cranmer (67 ans), archevêque de Cantorbéry (*), est brûlé comme hérétique. Il avait gagné les faveurs du roi Henri VIII en justifiant son divorce d'avec sa première épouse, Catherine d'Aragon, contre l'avis du pape.

En 1549, sous le règne du roi suivant, Édouard VI, fils d'Henri VIII, Thomas Cranmer publie le Book of Common Prayer. Ce Livre des Prières devient le fondement de la nouvelle Église anglicane, en rupture avec l'Église romaine catholique.

À la mort d'Édouard VI, l'archevêque se laisse convaincre de placer Jane Grey (16 ans) sur le trône au lieu et place de la demi-soeur d'Édouard, Marie la catholique, fille de Catherine d'Aragon. La malheureuse Jane ne règnera que quelques jours avant d'être renversée et décapitée par sa rivale Marie.

Devenue reine à son tour, Marie fait accuser Cranmer de trahison et même d'hérésie, et l'envoie au bûcher.

Montmorency se fait capturer à Saint-Quentin

Le 10 août 1557, le vieux connétable Anne de Montmorency, que le roi Henri II a sorti de sa disgrâce, se fait battre et capturer à Saint-Quentin (Picardie) par les troupes de l'empereur Charles Quint, sous le commandement d'Emmanuel-Philibert de Savoie.

Son jeune rival François de Guise, dit le Balafré, le remplace aussitôt comme lieutenant général du royaume et va derechef reprendre Calais aux Anglais.

Les Français reprennent Calais

Le 6 janvier 1558, les Français reprennent Calais, dernière possession anglaise sur le Continent. C'est la fin d'un très long contentieux entre les deux pays, qui remontait à l'avènement d'Henri II Plantagenêt.

La reprise de Calais met fin à deux siècles d'occupation anglaise, coupe court à la menace d'invasion du royaume et va permettre au roi Henri II de conclure le traité de Cateau-Cambrésis. C'est un exploit du duc François de Guise, dit le Balafré, nommé en catastrophe lieutenant général du royaume quelques mois plus tôt, après la défaite du connétable Anne de Montmorency à Saint-Quentin face aux Espagnols. Le duc, qui est par ailleurs, l'oncle de la future reine Marie Stuart, va s'acquérir une immense popularité mais sera assassiné par Poltrot de Méré au début des guerres de religion (18 février 1563). Le comportement séditieux de son fils Henri (dit aussi le Balafré) fait que les rois et l'histoire officielle préfèreront ne plus citer le nom du capitaine victorieux.

Notons que la population calaisienne ne manifesta aucune joie devant sa libération : elle était devenue entièrement anglaise après 2 siècles d'occupation...

Mariage de Marie Stuart et François de Valois

Marie Stuart épouse le Dauphin François, héritier du trône de France, le 24 avril 1558, à Notre-Dame-de-France. Les époux ont l'un et l'autre 15 ans. Ils ont été élevés ensemble à la cour de France. La jeune reine d'Écosse, fille de Marie de Guise et du roi Jacques V, signe un acte secret par lequel elle promet de céder à la France ses droits sur l'Écosse... et l'Angleterre si elle venait à mourir sans enfant !

Elizabeth 1ère, plus grand souverain anglais

Le 17 novembre 1558, monte sur le trône d'Angleterre Elizabeth 1ère. La nouvelle reine, âgée de 25 ans, est la fille du roi Henri VIII Tudor et de sa jeune maîtresse Anne Boleyn. Celle-ci a été décapitée 3 ans après que le roi ait divorcé de sa première femme et rompu avec l'Église catholique pour pouvoir l'épouser.

Elizabeth succède à son demi-frère Édouard VI et à sa très catholique demi-soeur Mary Tudor (surnommée Bloody Mary ou Marie la Sanglante par les protestants en raison des persécutions qu'elle leur infligea).

Malgré ces terribles précédents (ou à cause d'eux !), la nouvelle reine va se révéler le plus grand souverain qu'ait jamais eu l'Angleterre depuis Guillaume le Conquérant.

Traité du Cateau-Cambrésis

Par la paix du Cateau-Cambrésis (Flandre), signée le 3 avril 1559 avec le roi d'Espagne Philippe II, le roi de France Henri II met un terme à un demi-siècle de guerres d'Italie stériles et ruineuses. Le traité, hâtivement négocié, a été voulu par le vieux connétable Anne de Montmorency (66 ans), défait et capturé par les Espagnols à Saint-Quentin (10 août 1557), en vue d'obtenir sa propre libération.

La France se voit confirmée la possession de facto des Trois-Evêchés de Metz, Toul et Verdun, en Lorraine, ainsi que de Calais, reprise aux Anglais par le duc François de Guise. Mais elle doit par ailleurs restituer au duc de Savoie la Bresse, le Bugey, la Savoie elle-même et les places fortes du Piémont.

Enfin, le roi de France renonce sans regret au mirage italien et aux anciennes revendications sur Naples et Milan. Il est prévu que le roi d'Espagne Philippe II épouse Élisabeth, fille du roi de France. Les fêtes données à Paris pour célébrer ce traité et le mariage s'achèveront dans la tragédie avec la mort accidentelle d'Henri II.

Henri II promulgue l'édit d'Écouen

Le 2 juin 1559, le roi de France Henri II promulgue l'édit d'Écouen en vue de réprimer plus sévèrement l'hérésie calviniste, en rapide expansion dans le royaume. Par cet édit d'un caractère inédit, il ordonne à tous ses sujets d'abattre les huguenots sans autre forme de justice !

L'édit d'Écouen, en violant le droit, marque une rupture par rapport aux persécutions antérieures, qui s'inscrivaient dans un cadre légal, ce qu'exprimera avec force le poète calviniste Agrippa d'Aubigné...

Le 10 juin 1559, Henri II se rend au Parlement de Paris pour tenir un lit de justice en vue de faire enregistrer l'édit. Le conseiller Anne du Bourg, calviniste déclaré, proteste publiquement en pleine séance contre le caractère inique de ce texte. Cela lui vaut d'être arrêté et mis en jugement. Après la mort tragique du roi, le duc François de Guise, conseiller de son successeur, obtiendra sa condamnation à mort et Anne du Bourg sera pendu et brûlé en place de Grève, à Paris, le 23 décembre 1559. Ce sera un prélude aux guerres de religion.

Mort tragique du roi Henri II

Le 10 juillet 1559, le roi Henri II meurt suite à un accident de tournoi, devant l'hôtel des Tournelles, à Paris, après dix jours de grandes souffrances.
Son fils aîné lui succède sous le nom de François II. C'est un garçon chétif de 15 ans...

La conjuration d'Amboise

Le 17 mars 1560, à Amboise, quelques centaines de gentilshommes tentent d'enlever le jeune roi François II pour le soustraire à l'influence de sa belle-famille, les Guise. Le prince protestant Louis de Condé organise la conjuration. Celle-ci est conduite par Georges Barré de La Renaudie. Mais l'un de ses comparses, Pierre des Avenelles, avocat à Paris, vend la mèche... La répression est brutale. C'est l'amorce des guerres de religion.

Avènement de Charles IX

La mort prématurée à 16 ans du chétif François II amène sur le trône de France son frère cadet. Celui-ci, à peine âgé de 10 ans, devient roi sous le nom de Charles IX. Son avènement survient pendant les états généraux d'Orléans, destinés à apaiser les tensions religieuses entre nobles protestants et nobles catholique.

Le roi étant mineur, sa mère Catherine de Médicis (40 ans) préside le conseil de régence. Même après la majorité de son fils, à 14 ans, elle va garder une grande influence sur lui...

Charles IX signe l'Édit de Janvier

Le 17 janvier 1562, à l'instigation du chancelier Michel de l'Hospital et de la régente Catherine de Médicis, le jeune roi Charles IX signe l'édit de Saint-Germain (ou Édit de Janvier)...

Massacre de Wassy

Le 1er mars 1562, 200 protestants du village de Wassy (ou Vassy), en Champagne, écoutent un prêche dans une grange, à l'intérieur de la ville, quand ls sont surpris par les soldats de François II de Guise...

Sac de Lyon par le baron des Adrets

Suite au massacre d'innocents protestants à Wassy (Champagne) par les hommes du duc de Guise (1er mars 1562), le baron des Adrets, un disciple méridional de Calvin, entreprend une chevauchée vengeresse à la tête de quelques milliers de soudards.

Dans la nuit du 29 au 30 avril 1562, ses troupes s'emparent de Lyon et se livrent à des destructions iconoclastes. C'est le point de départ des guerres de religion dans la capitale des Trois Gaules. Beaucoup de Lyonnais choisissent de s'établir à Genève.

L'Édit de Roussillon consacre le 1er janvier

Le 9 août 1564, à Roussillon, près de Grenoble, le roi Charles IX signe en présence de sa mère, la régente Catherine de Médicis, un édit préparé par le chancelier Michel de L'Hospital et le ministre Sébastien de L'Aubespine.

Entre autres dispositions, cet édit fixe au 1er janvier le début de l'année calendaire dans toute la France, confirmant ainsi l'article 39 de l'édit de Saint-Germain qui prescrivait déjà de dater les actes publics en faisant commencer les années au 1er janvier. Auparavant, le début de l'année variait selon les provinces : à Lyon, c'était le 25 décembre, à Vienne, le 25 mars, ailleurs encore le jour de Pâques...

Notons que l'empereur d'Allemagne Charles Quint avait déjà fixé le début de l'année au 1er janvier pour ses terres, quelques décennies plus tôt. En 1622, le pape allait généraliser cette mesure à l'ensemble du monde catholique.

Selon certains historiens, la tradition du poisson d'avril tire ses origines de l'édit de Roussillon.

Fondation de Rio de Janeiro

Le 1er mars 1565, sur la côte du Brésil, au fond d'une baie, le capitaine portugais Estácio de Sá fonde la ville de São Sebastião do Rio de Janeiro.

La première partie de son nom rappelle le roi Sébastien 1er qui règne alors sur le Portugal ; la deuxième partie rappelle que la baie, découverte en 1502 le jour de la Saint Janvier (Janeiro), a été prise à tort pour l'estuaire d'un fleuve (rio).

Plus simplement appelée Rio de Janeiro ou Rio, la ville devient capitale du Brésil colonial le 31 août 1763, au détriment de Salvador de Bahia. Le 21 avril 1960, elle perd son statut de district fédéral et de capitale au profit de Brasília. Elle constitue depuis lors un nouvel État brésilien : Guanabara.

Même si elle n'est plus capitale fédérale, Rio demeure pour ses habitants la « Ville merveilleuse », expression apparue au 1908 et consacrée par l'usage depuis. Creuset de la culture métissée et berceau de la samba, l'attribution des Jeux Olympiques de 2016 devrait encore renforcer son prestige.

Les Philippines deviennent espagnoles

Le 27 avril 1565, l'explorateur Miguel López de Legazpi (62 ans) fonde un premier établissement espagnol sur l'île de Cebu. Il inaugure ainsi la colonisation de l'archipel des Philippines...

Les Turcs renoncent à Malte

Le 7 septembre 1565, les Turcs ottomans renoncent à l'île de Malte après avoir tenté en vain, pendant un Grand Siège de trois mois, de s'emparer des forts Saint-Ange et Saint-Elme tenus par les chevaliers de Saint-Jean de Jérusalem, sous le commandement du Grand-Maître Jean Parisot de la Valette...

Fondation de La Valette (Malte)

Le 28 mars 1566, les chevaliers de Malte fondent sur leur île, au centre de la Méditerranée, une puissante cité fortifiée avec un plan en damier et quarante kilomètres de solides remparts.

Cette nouvelle ville est conçue pour résister à d'éventuels assauts de la flotte turque. Elle est aujourd'hui la capitale administrative de l'État de Malte. Son nom, La Valette (ou Valeta), honore la mémoire du Grand-Maître des chevaliers de Saint-Jean, Jean Parisot de la Valette, un chevalier d'origine toulousaine qui brisa le Grand Siège de 1565.

Les Pays-Bas se soulèvent

Le 10 août 1566 commence la révolte des Pays-Bas contre le roi Philippe II d'Espagne.

Lord Darnley victime d'un attentat

Le 9 février 1567, Lord Darnley (Henry Stuart), deuxième époux de la reine d'Ecosse Marie Stuart, meurt dans un attentat à la bombe lors d'une fête donnée dans sa résidence de Holyrood. Sa veuve se remariera trois mois plus tard avec l'instigateur du meurtre, le comte de Bothwell.

Exécution des comtes d'Egmont et de Hoorn

Le 5 juin 1568, le duc d'Albe, vice-roi des Pays-Bas, fait exécuter les comtes d'Egmont et de Hoorn sur la Grand'Place de Bruxelles sous le prétexte qu'une agression aurait été perpétrée par les calvinistes contre des lieux catholiques.

Fidèles sujets du roi d'Espagne Philippe II, les condamnés avaient cosigné trois ans plus tôt à Breda le « compromis des Nobles » par lequel les nobles néerlandais, qualifiés de « gueux » par les représentants du roi d'Espagne, protestaient contre les excès de la répression anti-calviniste.

Leur exécution, qui vient après bien d'autres, marque le début de la « Guerre de Quatre-Vingts ans ». Celle-ci va entraîner l'Union d'Utrecht et déboucher sur la reconnaissance par l'Espagne, en 1648, de l'indépendance de la République des Provinces-Unies.

Les protestants français sont défaits à Jarnac

Les armées catholiques et protestantes s'affrontent à Jarnac, près de La Rochelle, le 13 mars 1569, après que la reine Catherine de Médicis eut interdit le culte réformé (protestant) par l'édit de Saint-Maur (25 septembre 1568). Ainsi débute une troisième guerre de religion.

Les protestants, moins nombreux que les catholiques, sont commandés par Coligny et Condé, ainsi que par Jeanne d'Albret et son fils, le roi Henri III de Navarre (futur roi de France sous le nom d'Henri IV).

L'arrière-garde protestante, conduite par Coligny, est défaite par surprise. Condé tente de la secourir avec 300 cavaliers. Trop tard. Le prince, bien que blessé, se jette néanmoins dans la bataille. Contraint à la reddition, il relève sa visière et tend son épée à un gentilhomme catholique.

C'est alors que Joseph de Montesquiou, capitaine des gardes d'Henri d'Anjou, (futur Henri III), lui tire un coup de pistolet dans la tête à bout portant ! À cette mort par traîtrise s'ajoute la profanation : la dépouille de Condé, prince de sang, est juchée sur une ânesse et renvoyée de cette façon aux protestants.

Selon certains historiens, la perfidie de Montesquiou aurait inspiré l'expression : « coup de Jarnac ». Selon d'autres, celle-ci rappellerait le duel judiciaire entre le baron de Jarnac et le seigneur de La Chataîgneraie (1547).

Union de Lublin

Le 1er juillet 1569, à l'initiative du roi Sigismond II Auguste Jagellon, la Diète polonaise se réunit à Lublin, à l'est du pays, et prononce l'union indissoluble du royaume de Pologne et du grand-duché de Lituanie...

Chypre devient turque

Le 9 septembre 1570, les Turcs ottomans occupent Nicosie. L'île de Chypre tombe sous leur domination pour trois longs siècles, jusqu'à ce que les Anglais imposent leur protectorat...

La flotte turque est détruite à Lépante

Le 7 octobre 1571, une flotte chrétienne commandée par Don Juan d'Autriche, fils illégitime de feu Charles Quint et Barbara Blomberg, livre bataille à la flotte turque.

Les galères de Venise, d'Espagne et de Savoie, regroupées pour l'occasion dans une «Sainte Ligue», détruisent la flotte ennemie. L'amiral turc Ali Pacha est décapité. C'est un échec cinglant pour le sultan ottoman Sélim II Mast (c'est-à-dire l'Ivrogne !)...

Début du soulèvement des « gueux »

Le 1er avril 1572, des « gueux », en fait des nobles calvinistes, débarquent en Hollande et s'emparent des ports de la Brielle et de Flessingue.

C'est le début d'une longue guerre de libération des Provinces-Unies, sous souveraineté espagnole, la « guerre de Quatre-Vingts Ans ». Elle va donner naissance aux Pays-Bas actuels.

Massacre de la Saint-Barthélemy

Le 24 août 1572, jour de la Saint-Barthélemy, le carillon de l'église de Saint-Germain l'Auxerrois donne le signal du massacre des protestants, à Paris et dans le reste du pays...

Avènement du roi Henri III

Le roi Charles IX meurt, pétri de remords, le 30 mai 1574, deux ans après le massacre de la Saint-Barthélemy.

Il ne laisse qu'une fille ainsi qu'un bâtard né de sa maîtresse Marie Touchet. C'est son frère, duc d'Anjou et... roi de Pologne, qui lui succède sous le nom d'Henri III.

Paix de Monsieur

La cinquième guerre de religion se conclut le 6 mai 1576 par la paix de Beaulieu-lès-Loches ou paix de Monsieur car elle est inspirée par le jeune frère du roi Henri III, le duc François d'Alençon, dit «Monsieur», chef des Politiques ou Malcontents qui placent l'intérêt national au-dessus des querelles religieuses.

La paix apparaissant trop favorable aux protestants, les ligues locales formées par les bourgeois catholiques s'unissent à l'initiative de Charles d'Humières, qui, en novembre 1576, refuse de livrer la citadelle de Péronne au prince de Condé, un chef protestant nommé gouverneur de Picardie.

Il s'ensuite le 12 mai 1577 la fondation de la Ligue catholique (Sainte Ligue «au nom de la Sainte Trinité pour restaurer et défendre la Sainte Église catholiqueapostolique et romaine»). Le duc Henri de Guise le Balafré en prend la tête avec ses frères, le cardinal de Lorraine et le duc de Mayenne. C'est à nouveau la guerre.

Pacification de Gand

Le 8 novembre 1576, par la Pacification de Gand, Guillaume le Taciturne unit les Néerlandais du nord et du sud contre l'occupant espagnol.

La bataille « des Trois Rois »

Le 4 août 1578, sur les bords de l'oued el-Makhazen, près de Ksar el-Kébir (ou Alcazar Quivir), au nord du Maroc, le roi du Portugal Sébastien d'Aviz se porte à la rencontre du sultan du Maroc Abd el-Malik. La bataille tourne pour lui au désastre...

L'Union d'Arras et la Belgique en germe

Le 6 janvier 1579, par l'Union d'Arras, les représentants des provinces à majorité catholique de la Wallonie, de l'Artois et du Hainaut constituent l'embryon de ce qui deviendra la Belgique...

Les Provinces-Unies forment l'Union d'Utrecht

Le 23 janvier 1579, par l'Union d'Utrecht, les Provinces-Unies du nord des Pays-Bas, à majorité protestante, se constituent en confédération...

Publication des Essais

Le 1er mars 1580, publication des Essais à Bordeaux. L'oeuvre de Michel de Montaigne reçoit un accueil excellent tant du public cultivé que du roi lui-même.

L'Espagne occupe le Portugal

Le 13 juin 1580, suite à la mort du roi Sébastian au Maroc, qui laisse le trône du Portugal sans héritier, le duc d'Albe occupe le pays pour le compte du roi d'Espagne, Philippe II de Habsbourg. Cette occupation espagnole va durer quatre-vingts ans, jusqu'à ce que la noblesse portugaise, exaspérée par l'arrogance espagnole, regagne son indépendance.

Guillaume d'Orange agressé

Le 15 mai 1582, à Anvers, première tentative d'assassinat contre le prince Guillaume d'Orange, chef des Provinces-Unies protestantes, en guerre contre leur ancien souverain, le roi Philippe II d'Espagne.

Naissance du calendrier grégorien

Le 15 octobre 1582, le calendrier grégorien entre en application dans les États pontificaux, en Espagne et au Portugal...

Exploration de la future Virginie

Le 27 avril 1584, des navigateurs anglais commissionnés par Sir Walter Raleigh (ou Ralegh), l'un des principaux conseillers de la reine d'Angleterre, explorent la côte nord-américaine.

Ils la baptisent Virginie en l'honneur de la reine Élizabeth 1ère, la « reine vierge » (ou supposée telle car célibataire). Cette terre sera la première à être colonisée par les Anglais, en 1607.

Assassinat de Guillaume 1er d'Orange-Nassau

Le 10 juillet 1584, un menuisier de Dôle, Balthazar Gerard, entreprend d'assassiner le stathouder des Provinces-Unies, chef des calvinistes hollandais en guerre contre l'Espagne.

Ce catholique fanatique s'est laissé convaincre par les appels au tyrannicide lancés par des jésuites au service du roi d'Espagne Philippe II. Il réussit à s'introduire dans l'entourage de Guillaume d'Orange-Nassau, plus connu sous le surnom de Guillaume le Taciturne, et l'assassine d'un coup de pistolet dans sa résidence du Prinsenhof, à Delft.

« Dieu, ayez pitié de moi et de mon pauvre peuple », murmure la victime en expirant. L'assassin est exécuté mais sa famille grassement indemnisée par le roi d'Espagne. Il fera des émules en la personne de Jacques Clément, assassin du roi Henri III (1589) et de Ravaillac, assassin d'Henri IV (1610).

Exécution de Marie Stuart

Le 8 février 1587, la reine d'Écosse Marie Stuart est décapitée dans la forteresse de Fotheringay sur ordre de sa cousine, la reine d'Angleterre, pour avoir comploté contre elle.

Veuve du roi de France François II, Marie Stuart avait elle-même fait assassiner son deuxième mari lord Darnley et épousé l'instigateur du crime, le comte de Bothwell...

Première Américaine anglo-saxonne

Le 18 août 1587 naît Virginia Dare White, en Caroline du Nord. C'est la première Américaine d'origine anglo-saxonne. Elle disparaît moins de quatre ans plus tard avec le reste de sa famille lors d'une attaque des Indiens.

Victoire d'Henri de Navarre à Coutras

Le 20 octobre 1587, l'armée protestante , par ailleurs le chef du parti protestant, bat à plate couture l'armée catholique du roi de France Henri III à Coutras, non loin de Périgueux, en dépit d'effectifs inférieurs. Depuis le début des guerres de religion, 25 ans plus tôt, c'est la première victoire des protestants dans une bataille rangée...

Journée des Barricades

Le 12 mai 1588, le peuple catholique de Paris se soulève contre son souverain légitime, Henri III, et le chasse de la capitale...

Défaite de l'Invincible Armada

Le 8 août 1588, devant le port de Gravelines, le feu et le canon dispersent la flotte espagnole destinée à conquérir l'Angleterre et qui sera plus tard surnommée avec une teinte d'ironie : « l'Invincible Armada »...

Le duc de Guise est assassiné

Le 23 décembre 1588, le duc Henri de Guise, dit le Balafré, est assassiné dans le château de Blois, sur ordre du roi Henri III, qui craignait pour sa propre vie...

Un moine poignarde le roi Henri III

Le 1er août 1589, Henri III reçoit un moine dans sa chambre, au premier étage du château de Saint-Cloud, alors qu'il se tient sur sa chaise percée.

Le moine sort de sa manche non un message mais un poignard et le plante dans le flanc du roi. « Ah ! le méchant moine, il m'a tué », gémit le roi. Il a la force de retirer l'arme et de blesser son assassin...

Henri de Navarre devient Henri IV, roi de France

Le 2 août 1589, au lendemain de l'attentat contre le roi Henri III, son cousin Henri de Navarre accède au trône de France sous le nom d'Henri IV en vertu des règles de succession.

Le nouveau souverain va devoir affronter les armes à la main la Ligue catholique qui ne tolère pas que la France soit gouvernée par un protestant. Avec ses alliés anglais, il bat les ligueurs à Arques puis à Ivry, près de Chartres, le 14 mars 1590 (« ralliez-vous à mon panache blanc »). Il abjure enfin la foi protestante le 25 juillet 1593 et entre à Paris après avoir acheté la complicité du gouverneur Brissac. C'est la fin des guerres de religion qui ont ravagé le pays pendant une génération...

Bataille d'Arques

Le 21 septembre 1589, une bataille met aux prises catholiques et réformés (protestants) français près d'Arques, en Normandie (aujourd'hui Arques-la-Bataille, Seine-Maritime).

Le chef des protestants, Henri de Navarre, vient d'hériter de la couronne de France sous le nom d'Henri IV.

Il bat les armées du duc de Mayenne avec l'appui des Anglais. Sa victoire quelque peu inespérée le rapproche du trône et met presque un terme aux guerres de religion qui durent depuis déjà depuis près de trente ans.

Henri IV victorieux à Ivry

L'affrontement a lieu au matin du 14 mars 1590, près du village d'Ivry-sur-l'Eure... Avant la bataille, le truculent Béarnais aurait ainsi harangué ses troupes : « Mes compagnons, Dieu est pour nous ! Voici ses ennemis et les nôtres ! Voici votre roi (...). Si vous perdez vos enseignes, cornettes ou guidons, ne perdez point de vue mon panache, vous le trouverez toujours au chemin de l'honneur et de la victoire... »

Fin de l'empire songhai

Le 12 avril 1591, à Tondibi, près du fleuve Niger, une expédition marocaine commandée par le pacha Djouder écrase l'armée de l'Askia Ishaq IIu, souverain duSonghaï.

C'en est fini de ce royaume africain qui remonte au VIIe siècle. Le sultan saâdien Ahmed IV el-Mansour le transforme en province marocaine...

L'arrêt Lemaître exclut les femmes de l'administration

Le 28 juin 1593, par l'arrêt Lemaître, le Parlement de Paris interdit aux femmes d'exercer une quelconque fonction dans l'administration du royaume. Les légistes de la Renaissance s'écartent ce faisant des traditions médiévales et renouent avec le droit romain.

Henri IV abjure le protestantisme à Saint-Denis

Le 25 juillet 1593, dans le désir de mettre fin aux guerres de religion et de réconcilier les Français, Henri IV abjure la foi protestante, devant monseigneur de Beaune, archevêque de Bourges, et demande à devenir catholique (c'est la sixième et dernière fois qu'il change de religion). C'est le résultat de négociations subtiles menées à Rome, auprès du pape Clément VIII, par Jacques du Perron et l'abbé d'Ossat, plénipotentiaires du roi de France...

Henri IV est sacré à Chartres

Le 27 février 1594, le roi de Navarre Henri de Bourbon est sacré à Chartres et devient roi de France sous le nom d'Henri IV, après s'être converti au catholicisme. C'est la fin des guerres religieuses entre catholiques et protestants qui ont tourmenté une génération de Français...

Henri IV entre à Paris

Le 22 mars 1594, à 7 heures du matin, Henri IV entre en armure à Paris, « sans effusion de sang ni qu'un seul bourgeois ait reçu incommodité en sa personne ni en ses biens, » selon ses propres termes. Le gouverneur de la ville, le comte Charles de Cossé-Brissac, lui remet les clés de la ville.

Le retour du roi dans la capitale, dont il avait dû s'enfuir près de vingt ans plus tôt, met un terme à cinq ans de guerre civile et trente ans de guerres religieuses. « Paris vaut bien une messe », lui aurait dit son ami et ministre Maximilien de Béthine, futur duc de Sully.

L'après-midi même, les 4.000 mercenaires du roi d'Espagne Philippe II, qui étaient venus prêter main-forte aux ligueurs catholiques, prennent le chemin du retour. « Messieurs, recommandez-moi à votre maître. Allez-vous en à la bonne heure mais n'y revenez plus ! » leur lance le roi d'une fenêtre de la porte Saint-Denis.

Boris Godounov tsar de Russie

Le jeune tsar Fédor 1er, fils d'Ivan IV le Terrible, meurt le 7 janvier 1598. Le régent Boris Godounov, son beau-frère, lui succède sur le trône.

L'Édit de Nantes

Le 30 avril 1598 est publié l'Édit de Nantes. Cet édit de pacification marque la fin des guerres de religion. Il vise à l'établissement d'une bonne paix et tranquille repos selon les propres mots du roi Henri IV.

Depuis les historiens du XIXe siècle, il est habituel de qualifier cet ensemble de textes : « édit de tolérance ». L'expression est à vrai dire anachronique. Au temps d'Henri IV, le mot tolérance désigne simplement la capacité individuelle de résister à la douleur ! Les contemporains du roi préfèrent parler de concorde et pacification pour qualifier l'Édit de Nantes.

Paix de Vervins

Le 2 mai 1598, la France et l'Espagne signent la paix de Vervins. Elle confirme la teneur du traité du Cateau-Cambrésis, signé un demi-siècle plus tôt. Le roi d'Espagne Philippe II avait profité des guerres religieuses qui agitaient la France pour intervenir au nord des Pyrénées. Il avait même réclamé le trône de France pour sa fille.

Henri IV ayant rétabli la paix civile, les Espagnols perdent leurs soutiens. À bout de souffle, ils se retirent de la scène française. Par le traité de Vervins, le roi d'Espagne renonce à ses prétentions sur le trône de France.

Henri IV et Margot se séparent

Le 24 octobre 1599, le roi Henri IV se sépare de sa première femme, Marguerite de Valois, la reine Margot, qui ne lui a pas donné d'héritier. Pour justifier le divorce, il invoque la parenté spirituelle qui le lie à sa femme, la mère de celle-ci, Catherine de Médicis, ayant été la marraine d'Henri de Navarre à son baptême en 1554 ! Henri IV va dans la foulée épouser Marie de Médicis, ou plus précisément sa dot...

Fin tragique de Giordano Bruno

Le 17 février 1600, le philosophe Giordano Bruno est brûlé vif à Rome, sur le Campo des Fiori, après avoir passé huit ans dans les geôles de l'Inquisition...

Hommage de l'auteur

En France, avant la Première Guerre mondiale, le livre de lecture le plus lu et le plus célèbre de l'école laïque est intitulé : Le tour de la France par deux enfants. Il est signé par ses auteurs du pseudonyme G. Bruno. C'est un hommage discret au philosophe, victime de l'intolérance religieuse !

L'Erasmus accoste au Japon

Le 12 avril 1600, un navire hollandais appelé Liefde (ou Erasmus) accoste bien involontairement à Bungo, sur l'île japonaise de Kyushu, suite à quelques avaries et tempêtes. Son pilote, un Anglais de 42 ans, William Adams, est reçu par le maître de l'archipel en personne, Ieyasu Tokugawa...

Henri IV épouse Marie de Médicis

Le 16 décembre 1600, quelques mois après la mort en couches de sa maîtresse Gabrielle d'Estrées, le roi Henri IV se résigne à épouser Marie de Médicis... et sa dot ! La promise, qui a déjà 27 ans, est la fille de François 1er, grand-duc de Toscane, et de Jeanne, archiduchesse d'Autriche. C'est une lointaine cousine de l'ancienne régente Catherine de Médicis.

Le jésuite Matteo Ricci à Pékin

Le 4 janvier 1601, le jésuite Matteo Ricci est autorisé à entrer à Pékin. Ses talents de prédicateur et ses connaissances scientifiques vaudront à la religion catholique un grand succès d'estime à la cour des empereurs Ming et de leurs successeurs mandchous (ou Qing)... jusqu'à ce que l'aveuglement de quelques prélats romains aient raison de la bonne volonté des empereurs.

Les Hollandais fondent la VOC

Le 20 mars 1602, cinq compagnies de commerce hollandaises nées dans les années précédentes en vue de commercer avec les Indes orientales se regroupent pour donner naissance à la célèbre Verenigde Oost Indische Compagnie (VOC, pour Compagnie des Indes Orientales).

Celle-ci va assurer aux Provinces-Unis la domination mondiale sur le fructueux commerce des épices pendant un demi-siècle...

La Journée de l'Escalade

Le 12 décembre 1602, la ville de Genève repousse une attaque du duc de Savoie, son suzerain féodal. Après cette bataille connue sous le nom de Journée de l'Escalade, elle se ralliera à la confédération helvétique...

Avènement de Jacques 1er Stuart

Le 24 mars 1603 meurt la reine d'Angleterre Elizabeth 1ère. La reine vierge a donné son surnom à l'État américain deVirginie. Elle était la fille de Henri VIII Tudor et de sa jeune maîtresse Anne Boleyn...

Indépendance de Genève

Le 21 juillet 1603, à Saint-Julien-en-Genevois, Genève et la Savoie signent un traité qui consacre l'indépendance définitive de la ville après l'épique journée de l'Escalade.

Henri IV promulgue la Paulette

Le 12 décembre 1604, Henri IV et son ministre et ami Maximilien de Béthune, futur duc de Sully, instaurent la Paulette, d'après le nom de son inventeur, le conseiller Paulet, pour se concilier la bourgeoisie et faire rentrer de l'argent frais dans les caisses de l'État : en échange de cette taxe aux funestes conséquences, les officiers (fonctionnaires et magistrats) obtiennent le droit de léguer leur charge (et les revenus qui l'accompagnent).

Publication de la première partie de Don Quichotte

Mis en vente à 1200 exemplaires dans les boutiques de Madrid le 16 janvier 1605, sous le titre : El Ingenioso Hidalgo Don Quijote de la Mancha, le roman de Miguel de Cervantès recueille immédiatement un immense succès. Son succès à l'étranger bénéficie du très grand prestige dont jouit alors la langue castillane dans toutes les cours européennes peu ou prou liées à la dynastie des Habsbourg.

Mort de Boris Godounov et « temps des Troubles »

Le 13 avril 1605 meurt Boris Godounov. La disparition du tsar inaugure en Russie une période de troubles dont les Polonais essaient de profiter. L'État est sur le point de se dissoudre quand, en 1613, les Romanov accèdent au pouvoir et amorcent le redressement...

La « Conspiration des Poudres »

Le 5 novembre 1605 est découverte à Londres la « Conspiration des Poudres » (en anglais : « Gunpowder Plot »).

D'anciens officiers catholiques envisageaient de faire sauter le Parlement de Westminster le jour de la séance inaugurale en présence du roi Jacques Ier Stuart et de ses ministres. Mais l'un des conjurés, Guy Fawkes, est arrêté au dernier moment.

Souvenir pétaradant

En souvenir de la conspiration, les enfants anglais ont gardé l'habitude de faire éclater des pétards en ce 5 novembre !...

Le Caravage, peintre et truand

Le 28 mai 1606, Le Caravage, peintre renommé et mauvais garçon, tue un homme en duel à Rome sur le Champ de Mars. Commence pour lui une cavale jusqu'à Malte, durant laquelle il exécutera ses plus troublants chefs d'oeuvre...

Jamestown, première colonie anglaise

Le 14 mai 1607, trois navires anglais, le Susan Constant, le Godspeed et le Discovery, accostent dans la baie Chesapeake, véritable mer intérieure au confluent de plusieurs estuaires. À leur bord 105 hommes sous le commandement de sir Christopher Newport.

Ils fondent un établissement permanent sur une terre que de précédents explorateurs ont baptisé Virginie (Virginia) en l'honneur de la reine d'Angleterre Elizabeth 1ère. Ainsi naît la première colonie anglaise d'Amérique...

Samuel de Champlain fonde Québec

Samuel de Champlain, un explorateur natif de Brouage, remonte le Saint-Laurent et débarque le 3 juillet 1608 au pied du cap Diamant.

Il fonde à cet endroit la ville de Québec. Cela lui vaudra d'être surnommé plus tard le «Père de la Nouvelle-France»...

Expulsion des Morisques d'Espagne

Le 22 septembre 1609, le roi d'Espagne Philippe III de Habsbourg signe un décret d'expulsion des Morisques à l'initiative de son ministre et favori le duc de Lerma.

Ces départs forcés ont des conséquences désastreuses pour l'Espagne en privant de bras et de cerveaux son agriculture, son élevage, ses corporations de maçons et son industrie textile...

« Journée du guichet » à Port-Royal

Le 25 septembre 1609, dans l'abbaye de Port-Royal, Mère Angélique fait scandale en refusant de voir son père...

Assassinat d'Henri IV

Le 14 mai 1610, le roi de France Henri IV (56 ans) se rend à l'Arsenal, à l'est de Paris, auprès de son ami Maximilien de Sully, malade, lorsque son carrosse se trouve bloqué, rue de la Ferronnerie, par les embarras de la circulation. C'est alors qu'un colosse du nom de François Ravaillac monte sur le marchepied et l'assassine de plusieurs coups de couteau...

Henri IV est ainsi le deuxième et dernier roi de France à périr sous le couteau de son assassin. Le premier est son prédécesseur immédiat, Henri III...

Sully quitte le gouvernement

Le 26 janvier 1611, Maximilien de Béthune, duc de Sully démissionne de ses fonctions à la tête du gouvernement. Parce qu'il est protestant, l'ancien Premier ministre du roi Henri IV, assassiné l'année précédente, n'est guère aimé à la Cour. Devenu suspect à l'entourage de la régente Marie de Médicis, il doit abandonner ses charges. Il va se consacrer à la rédaction de ses mémoires, dans sa propriété de Sully-sur-Loire et son hôtel du Marais, à Paris.

La postérité gardera de Sully l'image d'un gestionnaire rigoureux. Attaché aux traditions agricoles et dédaigneux de l'industrie, il a encouragé les recherches menées par Olivier de Serres, auteur en 1600 du premier ouvrage d'agronomie scientifique : Théâtre d'agriculture et mesnage des champs. On prête au ministre lui-même la formule : « Les labourage et pastourage [pâturage] sont les deux mamelles dont la France est alimentée et les vraies mines et trésors du Pérou ».

Les Polonais chassés de Moscou

Le 22 octobre 1612, l'armée russe, composée de boyards (nobles) et de milices populaires, précédée par la célèbre icône de la Vierge de Kazan, rentre à Moscou et en chasse les Polonais.

Le départ des étrangers met fin au « temps des Troubles », consécutif à la mort du tsar Boris Godounov. Il ne reste plus aux Russes qu'à rétablir un pouvoir digne de ce nom. Les états généraux (les Zemski Sobor) se réunissent et, prenant la précaution d'exclure du trône tout étranger quel qu'il soit, ils élisent le prince Michel Romanov. Sa descendance règnera sur le pays jusqu'à la révolution de Février 1917.

La date anniversaire de la libération de Moscou est aujourd'hui encore en Russie une fête nationale chômée consacrée à la Vierge de Kazan (celle-ci est visible dans l'église Notre-Dame de Kazan, sur la Place Rouge, à Moscou).

Michel Romanov est élu tsar de Russie

Le 21 février 1613 (selon le calendrier julien en vigueur en Russie), Michel Romanov, fils du patriarche de Moscou, est élu tsar de toutes les Russies. Son accession au pouvoir met fin à une longue période de troubles. Elle inaugure une dynastie qui durera jusqu'à la Révolution démocratique de février 1917...

Marie de Médicis face aux états généraux

Le 27 octobre 1614, les états généraux se réunissent à Paris. Ils mettent à mal l'autorité du jeune roi Louis XIII...

Mariage de Louis XIII et Anne d'Autriche

Le 28 novembre 1615, le jeune roi Louis XIII épouse Anne d'Autriche.

Le poète de cour Malherbe écrit :
«Certes c'est à l'Espagne à produire des reines
Comme c'est à la France à produire des rois»
...

Shakespeare et Cervantès au paradis des poètes

Le même jour, le 23 avril 1616, meurent William Shakespeare et Miguel de Cervantès.

Ne croyons pas pour autant qu'ils sont morts le même jour ! L'Angleterre, réticente aux innovations du continent, vivait encore avec le calendrier julien tandis que l'Espagne avait de longue date adopté le grégorien. De sorte que Cervantès a devancé Shakespeare de onze jours au paradis...

Assassinat de Concini

Le 24 avril 1617, le jeune roi Louis XIII fait assassiner le favori de sa mère, Concino Concini, alias «Conchine» (prononciation à la française de Concini), avec le concours de son ami Albert de Luynes. « Merci, grand merci à vous ! À cette heure, je suis roi ! » s'exclame le souverain (17 ans) à l'adresse des assassins. Dans la foulée, il fait brûler l'épouse de l'intrigant, la Galigaï, sous l'accusation de sorcellerie...

La Défenestration de Prague

Le 23 mai 1618, au château royal de Prague, un groupe de protestants défenestrent les gouverneurs impériaux. Cet épisode tragi-comique marque le début de la Guerre de Trente Ans...

La Bohême meurt à la Montagne Blanche

Le 8 novembre 1620, les protestants tchèques sont écrasés par l'armée impériale à la Montagne Blanche...

Le pacte du Mayflower

Le 21 novembre 1620, alors qu'un voilier, le Mayflower, arrive en vue de côtes inconnues du continent nord-américain, ses passagers, les « Pilgrim Fathers » ou Pères Pèlerins, concluent un pacte en vue d'organiser au mieux leur prochaine installation et de bâtir une société tolérante et harmonieuse.

Les principes inscrits dans ce texte fondateur (le « Mayflower Compact ») guident encore la vie américaine...

Le Mayflower aborde à Plymouth

Le 26 novembre 1620, le Mayflower aborde à Plymouth, près de Cape Cod, sur la côte nord-américaine. Ses passagers, les « Pilgrim Fathers » ou Pères Pèlerins, vont bâtir une société tolérante dont les principes guident encore la vie américaine...

Le Jour de l'An fixé au 1er janvier

Depuis le 1er janvier 1622, dans tous les pays catholiques, sur décision du Saint-Siège, l'année calendaire commence le 1er janvier et non plus le 25 mars. Le roi de France avait déjà introduit cette réforme dans son pays par l'édit de Roussillon en 1564.

Opechancano attaque les Anglais de Virginie

Le 22 mars 1622, le chef indien Opechancano lance des attaques concertées contre l'ensemble des établissements anglais de Virginie. Ces attaques mettent fin à une longue coexistence pacifique sous l'autorité de son frère Powhatans, lequel avait même marié sa fille Pocahontas à un planteur de tabac, John Rolfe. 346 Blancs sont massacrés. Les colons réagissent avec brutalité et en 1643 seulement, arrivent à capturer et exécuter leur ennemi. C'est la première des grandes guerres indiennes qui vont opposer pendant plus de 250 ans Indiens et Européens.

Richelieu entre au Conseil du roi

Le 29 avril 1624, Louis XIII appelle Richelieu (39 ans) à son Conseil. Armand Jean du Plessis, cardinal duc de Richelieu, prendra la tête du Conseil du roi quelques semaines plus tard...

Richelieu chef du Conseil du roi

Le 13 août 1624, Richelieu devient le chef du Conseil du Roi. Le cardinal entreprend de discipliner la noblesse et la met au service du roi.

Il réoriente la diplomatie dans le sens de l'intérêt national. Il combat le fanatisme religieux lorsque celui-ci sert les ennemis de la France. C'est aussi bien le fait des catholiques, groupés autour de la reine et favorables à l'Espagne, que des protestants de la Rochelle qui appellent les Anglais à leurs côtés.

Naissance de la future New York

Le 2 février 1625, les Hollandais établissent un fort sur l'île de Manhattan. En 1664, le gouverneur hollandais Peter Stuyvesant cède l'île aux Anglais. Elle prend alors le nom de New York....

Consécration de Saint-Pierre de Rome

Le 18 novembre 1626, le pape Urbain VIII consacre la nouvelle basilique Saint-Pierre de Rome, 1300 ans après la consécration de la première basilique par l'empereur Constantin...

Richelieu punit les duellistes

Le 21 juin 1627, de Montmorency-Boutteville et des Chaplles sont décapités en place de Grève, à Paris. Le crime de ces jeunes nobles est de s'être battu en duel malgré les ordres du cardinal de Richelieu, Premier ministre du roi Louis XIII. Avec un courage politique certain, le cardinal veut ainsi mettre un terme à l'hécatombe que les duels provoquent dans la noblesse…

Fin du siège de La Rochelle

Le 1er novembre 1628 prend fin le siège de La Rochelle. Le roi fait son entrée dans une ville ruinée et dépeuplée par la famine.

Richelieu épargne le maire Jean Guitton, un armateur énergique qui avait défendu la ville et fait le serment de tuer le premier qui parlerait de se rendre : « Pourvu qu'il reste un homme pour fermer les portes, c'est assez ! »...

Édit de grâce d'Alès

Le 28 juin 1629, après avoir vaincu les protestants de La Rochelle qui prétendaient lui tenir tête, Louis XIII publie l'édit de grâce d'Alès par lequel il oblige les protestants du royaume à renoncer à leurs places de sûreté et au droit de tenir des assemblées politiques. L'affaiblissement du protestantisme français va de pair avec l'atténuation des libertés provinciales et le renforcement de la monarchie absolue.

Richelieu et la « Journée des Dupes »

Le 10 novembre 1630, à la cour de Louis XIII, le cardinal de Richelieu prend définitivement le dessus sur ses adversaires au cours d'une « Journée des Dupes »...

Sortie du premier numéro de La Gazette

Le 30 mai 1631 paraît le premier numéro de La Gazette. Cette feuille hebdomadaire tire son nom d'une monnaie (gazetta) qui équivalait à Venise au prix d'un journal. Son concepteur est un médecin et philanthrope originaire de Loudun, Théophraste Renaudot. Il a par ailleurs créé un « Bureau et Registre d'adresses » (une agence pour l'emploi avant la lettre !) et le premier mont-de-piété français (aujourd'hui appelé Crédit municipal)...

Mourad IV fait étrangler son grand vizir

Le 18 mai 1632, à Constantinople (aujourd'hui Istamboul, ou Istanbul), le sultan ottoman Mourad IV fait étrangler son grand vizir, Recep Pacha. Plusieurs frères du sultan, dont Bajazet, futur héros d'une tragédie de Racine, sont également victimes de sa colère.

Par ces actes brutaux, le sultan met un terme provisoire à l'anarchie inaugurée l'année précédente par la révolte des janissaires (troupes d'élite au service du sultan).

Montmorency décapité à Toulouse

Le 30 octobre 1632, le duc Henri II de Montmorency (37 ans), filleul du précédent roi Henri IV, est décapité dans la cour d'honneur du Capitole, le palais où siège le conseil municipal de Toulouse, les capitouls. On doit fermer les portes du Capitole pour empêcher les Toulousains, favorables au duc, d'entraver l'exécution !
Henri II a été nommé gouverneur du Languedoc vingt ans plus tôt, comme les précédents ducs de sa famille, à commencer par son aïeul, le connétable Anne de Montmorency.

Nommé Maréchal de France mais s'étant lui-même vu refuser le titre de connétable, il s'associe à Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII, dans un complot contre Richelieu. Il est capturé à Castelnaudary le 1er septembre 1632, par le maréchal Henri de Schomberg, qui lui succèdera brièvement comme gouverneur du Languedoc.

Son exécution est un avertissement à l'adresse des grands féodaux. Ceux-ci se tiendront coi jusqu'à la mort de Louis XIII et la régence d'Anne d'Autriche.

Fondation de l'Académie française

Le 29 janvier 1635, le cardinal de Richelieu signe les lettres patentes qui fondent l'Académie française.

Le nom de la nouvelle institution vient du jardin Akademos, à Athènes, où Platon enseignait la philosophie. Sous la Renaissance, on avait pris l'habitude d'appeler ainsi les sociétés savantes où l'on discutait de belles lettres et de sciences...

La France dans la guerre de Trente Ans

Le 19 mai 1635, Richelieu, au nom de la France, déclare la guerre à l'Espagne. La France entre de cette façon dans la guerre de Trente Ans qui ravage l'Allemagne. Elle va y gagner l'Alsace, en prenant le risque d'une invasion qui n'est évitée que par la victoire de Rocroi, 8 ans plus tard...

La Guadeloupe devient française

Le 28 juin 1635, Jean Duplessis et Charles de l'Olive, de la Compagnie des Isles d'Amérique (ou des Isles de l'Amérique), débarquent à la pointe Allègre et prennent possession de la Guadeloupe au nom du roi Louis XIII. Nommé gouverneur, l'Olive extermine les Indiens Caraïbes du cru et transforme la Guadeloupe en une île à sucre...

L'île a été découverte par Christophe Colomb le 4 novembre 1493, jour du pèlerinage de la Sierra de Guadalupe, en Estrémadure, d'où son nom ! Elle est divisée entre l'île de Basse-Terre, surmontée par le volcan de la Soufrière, et l'île de Grande-Terre. Ces îles sont reliées par un isthme où coule la Rivière salée et où se trouve la principale ville, Pointe-à-Pitre. Le chef-lieu est Basse-Terre...

La Martinique devient française

Le 15 septembre 1635, Pierre Belain d'Esnambuc débarque à la Martinique avec une centaine d'habitants de l'île voisine de Saint-Christophe...

Le Japon se replie sur lui-même

Le 22 juin 1636, interdiction est faite aux Japonais de quitter leurs îles. Avec cette décision du shogun Tokugawa, le Japon se replie totalement sur lui-même pour plus de deux cents ans...

La crise de la tulipe aux Pays-Bas

Le 6 février 1637 se produit ce qui est considéré comme le premier effondrement d'une bulle spéculative, celle de la tulipe aux Pays-Bas (la « tulipmania »), dont les prix atteignent des sommets avant de connaître une vertigineuse plongée.

Ogier Ghislain de Busbeck, ambassadeur des Habsbourg auprès de la Sublime Porte, aurait découvert les tulipes dans les jardins du sultan Soliman le Magnifique, à Constantinople. Il aurait alors acheté des centaines de bulbes et les aurait ramenés en Hollande, à Leyde, sa nouvelle ville d'affectation. Ainsi serait née la passion des Hollandais pour cette fleur fragile...

Insurrection des Croquants

Les dernières années du règne de Louis XIII sont marquées par des révoltes anti-fiscales, dont les plus célèbres sont celle des Croquants, paysans du Périgord entrés en rébellion le 22 avril 1637, et des Nu-Pieds, Normands révoltés contre la gabelle ou impôt sur le sel deux ans plus tard...

Massacre des Indiens Péquots

Le 26 mai 1637, en Nouvelle-Angleterre, la colonie du Connecticut ordonne des représailles suite au massacre de quelques fermiers par les Indiens locaux.

Le capitaine John Mason réunit 90 hommes. Il attaque par surprise et incendie le camp principal des Indiens Péquots. Six cents hommes, femmes et enfants périssent en une heure. Les assaillants n'éprouvent aucune perte.

Cette opération, connue sous le nom de «Mystic Massacre», inaugure la longue litanie d'horreurs qui marque les guerres indiennes...

Parution du Discours de la Méthode

Le 8 juin 1637, un opuscule mystérieux paraît à La Haye (Provinces-Unies). Intitulé Discours de la Méthode pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences, il a pour auteur René Descartes.

Louis XIII consacre la France à la Vierge

Le 10 février 1638, alors que la reine Anne d'Autriche est enceinte pour la première fois après 22 ans de mariage, le roi Louis XIII réalise son voeu de consacrer le royaume de France à la Vierge Marie.

Depuis lors, le 15 août, fête de l'Assomption de la Vierge, est férié et chômé en France. L'initiative s'avèrera bénéfique puisque naîtra le 5 septembre un garçon qui deviendra cinq ans plus tard Louis XIV.

« National Covenant » en Écosse

Le 28 février 1638, les représentants de l'Écosse s'engagent par le « National Covenant » à résister au roi anglais Charles 1er qui veut leur imposer une Église de type anglican.

Naissance du futur « Roi-Soleil »

Louis Dieudonné, futur Louis XIV, naît le 5 septembre 1638 au château de Saint-Germain-en-Laye, à l'ouest de Paris. Ses parents, Louis XIII et Anne d'Autriche (37 ans l'un et l'autre), sont d'autant plus ravis de la naissance de ce premier enfant qu'elle arrive après plus de 22 ans de mariage !

Le Portugal retrouve son indépendance

Le 1er décembre 1640, la petite noblesse du Portugal se soulève contre les Espagnols qui occupent leur pays depuis quatre décennies. Elle rétablit l'indépendance du Portugal et porte sur le trône l'un des siens, le duc Jean de Bragance (36 ans).

Le nouveau roi est couronné sous les acclamations populaires, et avec l'approbation des députés des Cortès, le 15 décembre et prend le nom de Jean IV (João IV). Il sera surnommé le Fortuné.

Le soulèvement bénéficie du soutien du cardinal français Richelieu, heureux de jouer un bon tour à la maison des Habsbourg qui gouverne l'Espagne... Il reçoit aussi l'appui intéressé des Hollandais et des Anglais, qui en profitent pour enlever au Portugal le monopole du fructueux commerce des épices.

Comme les Espagnols tentent quatre ans plus tard de reprendre pied au Portugal, Jean IV les défait à Montijo, près de Badajoz. Le pays se voit reconnaître son indépendance par l'Espagne en 1668 mais ne va plus sortir de l'orbite anglaise.

Le « Long Parlement » en conflit avec Charles 1er

Le 1er décembre 1641, le « Long Parlement » anglais présente au roi Charles 1er une série de griefs sous l'intitulé de la Grande Remontrance. C'est le début de la rupture entre la monarchie et les représentants du pays. Il s'ensuit la décapitation du roi et l'avènement d'une éphémère République.

Charles 1er est chassé de Londres

Charles 1er Stuart est chassé de Londres le 10 janvier 1642. Le roi d'Angleterre avait tenté sans succès de faire arrêter les chefs du Parlement qui voulaient limiter son pouvoir...

Naissance de Montréal

La future métropole du Québec est née le 17 mai 1642, sous le nom de Ville-Marie, à l'initiative du gentilhomme Paul de Chomedey de Maisonneuve et de l'infirmière Jeanne Mance...

Conspiration et mort de Cinq-Mars

Le 12 septembre 1642, sur la place des Terreaux, à Lyon, le marquis Henri de Cinq-Mars (22 ans) périt sur l'échafaud ainsi que son ami François de Thou. Ces deux exécutions mettent un terme à la dernière conspiration ourdie contre Richelieu.

Trois ans plus tôt, le cardinal a poussé auprès du roi Louis XIII le jeune marquis, attendant de ce pétulant jeune homme qu'il divertisse le souverain, sujet à des crises de mélancolie.

La manoeuvre réussit si bien que la tête du petit marquis se met à enfler. Non content d'obtenir la charge de Grand Écuyer, il exige d'épouser la princesse Marie de Gonzague, d'un rang très supérieur au sien. Richelieu s'y oppose.

Henri de Cinq-Mars en conçoit une rancune contre son protecteur et bascule dans le camp de ses ennemis. Il entre dans un complot avec l'inévitable Gaston d'Orléans, frère cadet du roi, et se dispose à ouvrir les frontières du pays aux troupes espagnoles !... Sitôt informé, Richelieu, bien que malade à en mourir, aura à coeur de punir la trahison...

Découverte de la Tasmanie

Le 24 novembre 1642, le navigateur hollandais Abal Tasman découvre une île qui portera son nom, la Tasmanie. Cette île des mers australes, à la faune et à la flore originales, fait aujourd'hui partie de la fédération australienne.

Avènement de Louis XIV

Le 14 mai 1643 meurt le roi Louis XIII (43 ans), 33 ans jour pour jour après l'assassinat de son père Henri IV...

Comme son fils et successeur Louis XIV n'a que quatre ans, Louis XIII a prévu avant de mourir un Conseil de régence constitué de son frère, Gaston d'Orléans, du prince de Condé, de la reine Anne d'Autriche et du ministre-cardinal Mazarin.

Mais la reine n'a d'autre hâte que de faire casser le testament. Le Parlement de Paris lui confie « l'administration libre absolue et entière des affaires du royaume ».

Comme toutes les régences, la sienne aura du mal à s'imposer. Guerres à l'extérieur, frondes à l'intérieur. Avec Mazarin pour principal ministre, Anne d'Autriche se sortira brillamment de l'épreuve.

Le grand Condé triomphe à Rocroi

Le 19 mai 1643, le duc d'Enghien (23 ans) anéantit à Rocroi, dans les Ardennes, les redoutables « tercios » de l'infanterie espagnole. En souvenir de sa victoire, on le surnommera le « Grand Condé » après qu'il aura hérité du titre de duc de Condé sous le nom de Louis II...

Molière fonde L'Illustre-Théâtre

Le 30 juin 1643, Jean-Baptiste Poquelin fonde avec quelques amis dont une célèbre comédienne, Madeleine Béjart, une troupe de théâtre baptisée L'Illustre-Théâtre. Cette troupe itinérante va patienter 16 ans avant de triompher à Paris, le 18 novembre 1659, avec Les Précieuses ridicules. L'auteur deviendra immortel sous le nom de Molière.

Fin du dernier empereur Ming

Le 3 avril 1644, le dernier empereur de la dynastie Ming, Tchouang-lie-ti (ou Chongzhen), se pend dans la Cité interdite de Pékin tandis qu'un chef de brigands entre dans la capitale chinoise. Les farouches Mandchous du nord arrivent à leur tour sous le prétexte de secourir les armées impériales. Ils en profitent pour éliminer les Ming et fonder leur propre dynastie. Elle durera jusqu'à la fondation de la République chinoise.

La Fronde parlementaire

Le 13 mai 1648 débute la Fronde parlementaire. Elle avortera très vite mais sera relayée par la Fronde des Princes. Au terme de l'épreuve, la monarchie française restaurera et consolidera son autorité.

Journée des Barricades

Le 26 août 1648 restera connu à Paris comme la Journée des Barricades. La régente Anne d'Autriche et Mazarin arrêtent le Président Broussel. La Fronde parlementaire arrive à son point culminant. Elle veut profiter des difficultés qui assaillent les armées des frontières pour enlever un peu de pouvoir au roi et l'attribuer aux privilégiés.

Pascal découvre le vide !

Le 19 septembre 1648, tandis que Paris se débat dans les troubles de la Fronde, Blaise Pascal (25 ans) poursuit ses travaux à Clermont dans une totale indifférence aux événements de la capitale. Au sommet du Puy de Dôme, avec son beau-frère, il apporte la preuve de l'existence du vide et de la pression atmosphérique en montrant que le niveau de mercure dans un baromètre de Torricelli descend à mesure que l'altitude augmente.

L'impact de cette expérience a été tel que Pascal est devenu comme son cadet Newton une unité de mesure ! Un Pascal représente un Newton par mètre carré. 1Pa =1 N.m(-2).

Les traités de Westphalie

Le 24 octobre 1648 sont publiés les traités de paix signés en Wesphalie, à Osnabrück et Münster. Ils mettent fin à l'épouvantable guerre de Trente Ans qui a ravagé l'Allemagne et consacrent son émiettement politique.

Les traités ont été habilement négociés par le chancelier suédois Axel Oxenstierna, qui a poursuivi l'oeuvre engagée par le roi Gustave Adolphe, et le cardinal Mazarin, représentant les intérêts français...

Anne d'Autriche et Mazarin fuient Paris

Le 5 janvier 1649, Anne d'Autriche et Mazarin quittent Paris. Avec le jeune roi Louis XIV, ils se réfugient à Saint-Germain-en-Laye et attendent que la Fronde parlementaire se détruise par ses propres excès.

Charles 1er est décapité.

Le 30 janvier 1649, Charles 1er Stuart, roi d'Angleterre, est décapité à Whitehall, près de Westminster...

La Fronde contre le Roi

Le 11 mars 1649, à Rueil, Anne d'Autriche et Mazarin concluent la paix avec le président du Parlement de Paris Mathieu Molé. C'est la fin de la Fronde parlementaire.

Les magistrats renoncent à limiter en France le pouvoir royal. Les Princes et les grands seigneurs s'y essaient à leur tour mais sans plus de succès.

Les uns et les autres, représentants des classes privilégiées, ont été poussés à la révolte par l'augmentation des impôts et le besoin pour l'État d'accroître ses recettes fiscales. Les mêmes causes allaient conduire 150 ans plus tard à la Révolution...

Robinson Crusoé s'embarque pour l'aventure

Le 1er septembre 1651, Robinson Crusoé s'embarque pour 28 ans d'aventures...

Cromwell promulgue l'Acte de Navigation

Le 9 octobre 1651, le Parlement anglais promulgue l'Acte de Navigation. Il réserve aux navires et aux équipages nationaux le droit d'entrer dans les ports de Grande-Bretagne. Oliver Cromwell, qui gouverne le pays depuis l'exécution du roi Charles 1er, encourage ainsi sa vocation maritime. Cette vocation s'accomplira après que l'Angleterre aura triomphé des Provinces-Unies dans une guerre pour le contrôle du commerce avec les Indes et l'Insulinde.

Fin de la Fronde des Princes

Le 2 février 1652, la Fronde des Princes étant vaincue, le ministre Mazarin peut enfin rentrer à Paris.

Fondation de la ville du Cap

Les Hollandais établissent le 6 avril 1652 une petite colonie permanente près du cap de Bonne Espérance, à la pointe de l'Afrique. C'est l'origine de la ville du Cap, qui compte aujourd'hui près de 2 millions d'habitants...

Le jeune Louis XIV rentre à Paris

Le 21 octobre 1652, le jeune Louis XIV rentre à Paris après l'échec de la Fronde des princes. Le seul résultat durable de la Fronde est le souvenir qu'elle laisse dans le coeur du roi, alors âgé de neuf ans. Les craintes et les vexations lui inspireront à jamais une méfiance irréductible envers les oligarchies de nobles et de parlementaires.

Condé coupable de lèse-majesté

Le 12 novembre 1652, Louis XIV déclare coupables du crime de lèse-majesté le prince de Condé, sa soeur la duchesse de Longueville et quelques autres seigneurs coupables d'avoir participé à la Fronde des Princes. C'est seulement après la paix des Pyrénées avec l'Espagne que les proscrits rentreront en grâce auprès du Roi-Soleil.

Le roi danse !

Le 23 février 1653, le duc de Nemours organise une grande fête à Paris pour célébrer le retour du roi Louis XIV à Paris après les troubles de la Fronde.

Il organise pour la Cour un spectacle dans l'hôtel du Petit-Bourbon, en face du Louvre : leBallet de la Nuit. À la dernière des 45 entrées, l'Aurore apparaît sur son char. Elle est accompagnée du Crépuscule et entourée des Douze Heures du Jour. C'est le clou du spectacle. Survient alors le Soleil. Il danse, entouré de vingt Génies. L'Aurore chante et lui rend hommage avant de se retirer.

Le public, ravi, reconnaît sous le masque du Soleil le jeune roi de quinze ans, au demeurant un excellent danseur. De ce jour date le surnom qui restera au souverain : le Roi-Soleil. Le cinéaste belge Gérard Corbiau a tiré de cette histoire un chef d'oeuvre : Le roi danse (2000).

Découverte de la tombe de Childéric

Le 27 mai 1653, un maçon découvre à Tournai, en Belgique, près de l'église Saint-Brice, la tombe de Childéric 1er, père de Clovis, roi des Francs !

Les naufragés du Sperweer, premiers Européens en Corée

Le 16 août 1653, un typhon entraîne le naufrage près des côtes coréennes d'un navire hollandais de la Compagnie des Indes Orientales (VOC), le Sperweer. Les naufragés trouvent refuge au royaume de Corée, le « royaume ermite », mais s'y voient contraints d'y rester plus de 13 ans. Leur chef, Hendrik Hamel, publie la première description de ce pays secret...

Cromwell devient « lord-protecteur »

Le 16 décembre 1653, Oliver Cromwell publie une Constitution sous le nom de « Instrument of Government ». Ce texte désigne le vainqueur de Charles 1er comme le « lord-protecteur » d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande. Il consacre dans les faits la dictature personnelle de Cromwell.

Fin du siège de Recife

Le 26 janvier 1654, après le siège de Recife, les Hollandais du Brésil capitulent face aux Portugais.

C'est la fin du « Brésil hollandais », une aventure de trente ans dans laquelle s'est illustré Jean-Maurice de Nassau (Johan Maurits van Nassau-Siegen), gouverneur général de la Compagnie hollandaise des Indes Occidentales (WIC). Les peintre Frans Post et Albert Eckhout ont laissé des témoignages picturaux de cette aventure...

Abdication de Christine de Suède

Le 6 juin 1654, après dix ans de règne personnel, Christine de Suède (28 ans) abdique solennellement à Uppsala au profit de son cousin, Charles X Gustave. C'en est fini de la dynastie des Vasa...

Expérience mystique de Pascal

Le 23 novembre 1654, dans la nuit, Blaise Pascal, 31 ans, éprouve une violente expérience mystique. Le savant va dès lors se rapprocher des jansénistes de Port-Royal et se consacrer à la réflexion théologique. Participant à la querelle des jansénistes et des jésuites, il publie deux ans plus tard un célèbre pamphlet, les Provinciales.

Christine se fait justice à Fontainebleau

Le 10 novembre 1657, le père Le Bel, supérieur du couvent des Mathurins d'Avon, est convoqué au château de Fontainebleau, tout proche.

Dans la galerie des Cerfs, l'ex-reine Christine de Suède, de passage au château, lui demande de confesser son confident et favori, l'Italien Monaldeschi. Après quoi, elle fait exécuter ce dernier à l'épée...

Face au scandale de cette justice sommaire exercée sur le sol français, l'ex-reine revendique son droit de souveraine. Elle explique à son hôte, le cardinal Mazarin, que le condamné avait reconnu l'avoir trahie auprès des envoyés du roi d'Espagne.

Selon des sources malveillantes, la reine aurait aussi eu connaissance de lettres où son grand écuyer et amant raillait son physique. L'affaire est finalement étouffée et Christine s'établit à Rome.

Victoire de Turenne aux Dunes

Le 14 juin 1658, l'armée française commandée par le maréchal de Turenne remporte sur les Espagnols et l'armée du prince de Condé la victoire des Dunes, près de Dunkerque. Cette victoire va mettre un terme à 24 ans de guerre entre les deux puissances et va conduire au traité des Pyrénées. Le vicomte de Turenne, homme intègre et protestant convaincu, était par sa mère le petit-fils de Guillaume le Taciturne, héros de l'indépendance hollandaise.

Aurengzeb devient empereur

Le 31 juillet 1658, Aurengzeb Alamgir, troisième fils de l'empereur Chah Jahan, celui-là même qui a fait construire le Taj Mahal, monte sur le trône de l'empire moghol des Indes... Aurengzeb (on écrit aussi Aurangzeb) est le dernier des « Grands Moghols ». Il se montre très rigoriste en matière de religion et de morale, à la différence de son père et de son frère aîné, Dara Shikok (on écrit aussi Shekuh).

La paix des Pyrénées

Par le traité des Pyrénées du 7 novembre 1659, signé sur l'île des Faisans, à la frontière franco-espagnole, la France met fin à deux siècles d'hostilités avec l'Espagne des Habsbourg.

Un mariage entre le roi Louis XIV et sa cousine l'infante Marie-Thérèse scelle ce rapprochement habilement négocié par Mazarin...

La paix d'Oliva met fin à la première guerre du Nord

La « paix du Nord », signée le 3 mai 1660 à Oliva (ou Oliwa, près de Dantzig, sur la Baltique), suit de peu le traité des Pyrénées entre la France et l'Espagne. Elle met fin à l'attaque lancée par le roi de Suède Gustave X Adolphe contre le roi de Pologne Jean II Casimir, qui contestait son accession au trône de Suède après l'abdication de la reine Christine.

Après un brillant succès devant Varsovie, le roi de Suède avait dû faire face à une coalition rassemblant l'empereur, le tsar, le roi du Danemark et quelques autres princes. Il ne s'en était tiré que grâce à l'intervention de Mazarin. Le Premier ministre français, ne voulant pas que soient bouleversés les traités de Westphalie qui, dix ans plus tôt, ont émietté l'Allemagne, avait convaincu les belligérants de s'asseoir à la table des négociations.

La Suède reçoit ainsi de la Pologne la Livonie (Lettonie) et Riga, ce qui fait de la mer Baltique un « lac suédois » (pour peu de temps)...

Fin de la « Grande Rébellion »

Le 29 mai 1660, Charles II Stuart, fils du roi Charles 1er, monte sur le trône d'Angleterre. C'est la fin de la « Grande Rébellion », une décennie sanglante et intolérante marquée par la décapitation de son père, le roi Charles 1er, et la dictature républicaine d'Oliver Cromwell.

Mariage de Louis XIV et Marie-Thérèse d'Autriche

Le 9 juin 1660, Louis XIV et l'infante d'Espagne Marie-Thérèse se marient à Saint-Jean-de-Luz dans la liesse générale. Leur union consacre le rapprochement entre les deux principales puissances européennes de l'époque, la France et l'Espagne. Elle fait suite au traité des Pyrénées négocié par Mazarin et signé le 7 novembre de l'année précédente.

Les époux, tous deux âgés de 21 ans, sont cousins des deux bords : Louis XIV a pour mère Anne d'Autriche, soeur du roi d'Espagne Philippe IV de Habsbourg. L'épouse de ce dernier, Élisabeth de France, est la mère de Marie-Thérèse d'Autriche mais aussi la soeur de Louis XIII, père du marié. L'union n'en sera pas moins féconde, avec dix naissances.

Charles II rentre à Londres

Le 29 août 1660, le roi Charles II revient triomphalement à Londres. La dictature de Cromwell et de son fils ayant conduit l'Angleterre dans une impasse, le général Monk a demandé au fils du roi Charles 1er, celui-là même qui avait été décapité, de rentrer d'exil. L'héritier des Stuart y consent. Dans une déclaration préliminaire, il proclame une amnistie générale et la liberté de conscience. C'est pour l'Angleterre un pas décisif sur la voie de la démocratie.

L'empereur Kangxi, le « Roi-Soleil » chinois

Le 17 février 1661, Kangxi devient empereur à Pékin. Fils du fondateur de la dynastie Qing (ou mandchoue), il règnera 62 ans et portera la Chine à son apogée. Il accueillera les jésuites à la Cité interdite...

Une fête trop somptueuse

Le soir du mercredi 17 août 1661, à Vaux-le-Vicomte, Nicolas Fouquet étale sa splendeur au cours d'une fête plus somptueuse que jamais. Elle lui coûtera sa liberté...

D'Artagnan arrête le surintendant Fouquet

Le 5 septembre 1661, le surintendant général des Finances Fouquet est arrêté par d'Artagnan sur ordre de Louis XIV...

Le pirate Koxinga s'empare de Formose

Le 1er février 1662, le pirate chinois Koxinga (ou Chang Cheng-kung) s'empare de la citadelle hollandaise de Zeelandia, au sud de Taïwan.

Il va ouvrir l'île à l'immigration des Chinois continentaux, les «Hakkas»...

Fête du Carrousel

Le 5 juin 1662, le jeune roi Louis XIV donne une grande fête dans le jardin des Tuileries, en son palais parisien. Plusieurs milliers de spectateurs comtemplent les savantes évolutions de cinq quadrilles...

En souvenir de cet événement, le lieu porte encore aujourd'hui le nom de « Carrousel » (le carrousel désigne un spectacle équestre). Il est orné d'un bel arc de triomphe.

Les Plaisirs de l'île enchantée

Le 5 mai 1664, les 600 invités du jeune roi Louis XIV (25 ans) arrivent à Versailles pour assister aux somptueuses fêtes des « Plaisirs de l'Île enchantée ».

Celles-ci vont se dérouler du 6 au 13 mai dans le parc aménagé avec magnificence par le jardinier André Le Nôtre autour de plusieurs pièces d'eau. Les courtisans découvrent ainsi le site sur lequel le roi nourrit le dessein d'installer un nouveau château, en complément de son palais parisien des Tuileries...

Fondation de la Compagnie française des Indes orientales

Le 27 août 1664, Colbert convainc le roi Louis XIV de fonder à l'image de ses rivaux anglais et hollandais une Compagnie française pour le commerce des Indes orientales [les Indes orientales désignent l'Asie des moussons].

Son siège est à Paris et l'on lance la construction d'un port et d'un chantier naval, au sud de la Bretagne, dans une crique protégée des tempêtes par l'île de Groix. Pour bien afficher sa vocation commerçante, cette ville nouvelle va prendre le nom de Lorient...

La bataille de Jijel

En 1664, sur ordre du jeune roi Louis XIV, un corps expéditionnaire français tente de prendre pied à Jijel, en petite Kabylie, afin de mettre fin au piratage barbaresque. L'expédition débouche sur un fiasco complet sur lequel le Roi-Soleil veillera à imposer un pudique silence...

Le roi du Kongo Antonio 1er victime des Portugais

Le 29 octobre 1665, le roi du Kongo, Antonio 1er, est victime d'une attaque des Portugais en un lieu dit Ambuila. Ses troupes sont défaites et lui-même est décapité. C'est le début de la fin pour le royaume du Kongo (ancêtre de l'actuel Congo, RDC), premier royaume chrétien du continent noir, victime de la rapacité des commerçants portugais.

Mort d'Anne d'Autriche

Le 20 janvier 1666, Anne d'Autriche meurt au Louvre, à 65 ans, d'un cancer du sein apparu deux ans plus tôt. Ses souffrances sont accrues par l'acharnement des médecins. À son chevet, son fils aîné, le roi Louis XIV, en larmes, perd connaissance. Son deuxième fils, Philippe d'Orléans, tout aussi ému, reste auprès d'elle jusqu'à ses derniers instants.

Anne d'Autriche a régenté le royaume pendant la minorité de son fils, jusqu'en 1661. Elle est inhumée à Saint-Denis. Son coeur est confié au Val-de-Grâce, le couvent qu'elle a fait ériger en reconnaissance à Dieu après la naissance de son fils aîné, couvent où elle aurait aimé finir ses jours si la maladie lui en avait laissé le loisir.

Le Misanthrope

Le 4 juin 1666 a lieu à Versailles la première représentation du Misanthrope de Molière.

Londres en flammes

Le 2 septembre 1666, Londres est ravagée par un Grand Incendie. Le sinistre a pris naissance dans une boulangerie. Sur les lieux s'élève aujourd'hui une colonne qui commémore l'événement. Les Londoniens l'appellent tout simplement « The Monument »...

Paris se dote d'une police moderne

Le 15 mars 1667, par un édit signé à Saint-Germain-en-Laye, le roi Louis XIV et son ministre Colbert confient à Gabriel Nicolas de La Reynie (42 ans) la charge de lieutenant de police de Paris avec mission d'éradiquer la « Cour des miracles ». C'est l'acte de naissance de la police moderne...

L'empereur Kangxi gouverne seul

Le 25 août 1667, le jeune empereur Kangxi (13 ans) décide de gouverner désormais la Chine sans le concours d'aucun régent.

Andromaque à la Cour

Le 17 novembre 1667, Racine offre à la Cour la première représentation d'Andromaque.

Fin de la guerre de Dévolution

Le 2 mai 1668, la France et l'Espagne signent le traité d'Aix-la-Chapelle. Il met fin à la guerre de Dévolution...

Création de l'Hôtel des Invalides

Par l'ordonnance du 24 février 1670, le roi Louis XIV ordonne la fondation à l'écart de Paris d'un hôtel destiné à soigner et héberger les soldats invalides et les vétérans de ses guerres.

Le roi veut que «ceux qui ont exposé leur vie et prodigué leur sang pour la défense de la monarchie passent le reste de leurs jours dans la tranquillité»… et ne vagabondent plus dans les rues, au grand déplaisir des passants. Il souhaite aussi valoriser la carrière militaire en assurant aux volontaires une retraite honorable.

Cet Hôtel des Invalides figure aujourd'hui parmi les plus beaux monuments de la capitale.

Le Bourgeois gentilhomme

Le 14 octobre 1670, Molière donne la première représentation du Bourgeois gentilhomme devant le roi Louis XIV et sa cour...

Vatel au purgatoire des maîtres d'hôtel

Le 23 avril 1671, Vatel se suicide pendant une réception de la Cour au château de Chantilly...

Louis XIV franchit le Rhin à la tête de son armée

Sorti victorieux de la guerre de Dévolution, le roi de France Louis XIV veut punir les Provinces Unies (essentiellement la Hollande), coupables d'avoir monté contre lui une Triple-Alliance avec la Suède et l'Angleterre.

Il franchit le Rhin le 12 juin, à la tête de son armée, au gué de Tolhuis. C'est le début de la guerre de Hollande qui va au final durer une demi-douzaine d'années...

Une ordonnance de Louis XIV étend le droit de régale

Le 10 février 1673, par une ordonnance signée à Saint-Germain-en-Laye, le roi Louis XIV décide d'étendre le « droit de régale » à l'ensemble du royaume.

Ce droit qui remonte au Moyen Âge permet au roi de percevoir les revenus des diocèses et des abbayes vacants en attendant qu'arrive un nouveau titulaire (« régale temporelle »). Il lui permet aussi de procéder aux nominations dans le diocèse ou l'abbaye en question « régale spirituelle ».

De nombreux évêchés du Midi échappaient jusque-là à ce droit et le pape Innocent XI s'irrite de la volonté du roi, ou plutôt de son ministre Colbert, de le leur appliquer. Il condamne fermement la régale universelle et le conflit va déboucher dix ans plus tard sur une exacerbation du gallicanisme avec la Déclaration des Quatre Articles.

Römer mesure la vitesse de la lumière

Le 22 novembre 1675, à l'observatoire de Paris, Olaüs Römer (ou Roemer) réussit à évaluer la vitesse de la lumière. Son résultat, 200.000 kilomètres par seconde, est remarquablement proche de la mesure actuelle (300.000 km/seconde). Pour y arriver, l'astronome danois s'est servi de l'observation des « planètes médicéennes » (les satellites de Jupiter), découvertes par Galilée le 7 janvier 1610. C'est un nouveau pas dans la perception de l'infini.

Traité de Nimègue

Le 5 février 1679 se clôture le congrès de Nimègue (Hollande). Mettant fin à la guerre de Hollande, il confirme les traités de Westphalie qui ont eux-mêmes mis fin, trente ans plus tôt, à la guerre de Trente Ans.

Un premier traité est conclu par la France du Roi-Soleil, le 10 août 1678, avec les Provinces-Unies. Celles-ci obtiennent la restitution de leurs places et l'abrogation par Colbert du tarif douanier prohibitif de 1667 qui ruinait leur commerce.

Un deuxième traité, le 17 septembre 1678, est conclu avec l'Espagne, grande perdante de la guerre de Hollande. Elle cède à la France la Franche-Comté et la ligne Cambrai-Bouchain-Valenciennes-Condé-Maubeuge ainsi que Saint-Omer, Cassel et Ypres. La France atteint ainsi sur le Jura et dans les Flandres ses frontières quasi-définitives.

Enfin, par un troisième et dernier traité avec l'empereur Léopold 1er de Habsbourg, le 5 février 1679, Louis XIV cède Philippebiourg à l'empereur tout en gardant Fribourg-en-Brisgau. Il restitue aussi la Lorraine à son duc, Charles V, mais garde Nancy, Commercy et quatre routes vers l'Alsace. La Lorraine demeure sous occupation française, le duc refusant l'application du traité.

Au final, en dépit des difficultés de la guerre de Hollande, le congrès marque l'apogée du règne de Louis XIV et lui vaut le surnom de Louis le Grand.

Exécution de la Voisin

Le 22 février 1680, une femme est brûlée en place de Grève, face à l'Hôtel de ville de Paris, sous l'accusation de sorcellerie et d'empoisonnement.

Il pourrait s'agir d'un fait divers parmi d'autres. Mais la condamnée a dénoncé avant de mourir nombre de ses clients et clientes, dont certains appartiennent à la haute aristocratie. Madame de Montespan, la maîtresse du roi Louis XIV, est compromise ! C'est le point d'orgue d'une affaire à rebondissements, l'« affaire des Poisons »...

Fondation de la Comédie-Française

Le 21 octobre 1680, par lettre de cachet ou décret, le roi Louis XIV fonde la Comédie-Française...

Fondation de la Pennsylvanie

Le roi d'Angleterre Charles II Stuart signe le 4 mars 1681 une charte royale qui attribue à William Penn un vaste territoire vierge, situé entre la colonie de New York au nord et la colonie de Virginie au sud, en échange d'une créance de 12.000 livres de son père.

William Penn (37 ans) est un membre éminent de la Société des Amis, un mouvement religieux plus connu sous le nom de Quakers, parce que ses adeptes sont pris de tremblements (to quake, trembler en anglais) pendant leurs prières. Ayant appelé Pennsylvanie (la forêt de Penn) le territoire reçu du roi, il décide d'en faire un refuge pour ses coreligionnaires et un modèle d'État démocratique.

L'année suivante, remontant le fleuve Delaware avec une centaine de Quakers, il fonde la ville de Philadelphie, d'un mot grec qui signifie « Cité de l'amour fraternel » ! Penn rédige par ailleurs un code de lois qui se veut exemplaire sous le nom de « Great Law » (Grande Loi). Il interdit l'esclavage, limite la peine de mort à deux crimes : meurtre et trahison, accorde le droit de vote à tous les contribuables, impose une formation professionnelle à tous les enfants de plus de 12 ans et garantit à tous la liberté de religion.

Louis XIV fait son entrée à Strasbourg

Le 24 octobre 1681, Louis XIV fait son entrée à Strasbourg devant des habitants inquiets de la nouvelle domination française...

Déclaration des quatre articles

Le 19 mars 1682, l'assemblée générale du haut clergé, réunie sous la houlette de Bossuet, évêque de Meaux vote la Déclaration des quatre articles à l'instigation du roi Louis XIV. Cette déclaration, qui prend aussitôt valeur de loi, porte à son paroxysme le conflit ouvert dix ans plus tôt par l'ordonnance de Saint-Germain à propos du droit de régale (revenus des évêchés vacants).

Le premier article de la Déclaration restreint l'autorité du pape au domaine spirituel ; le deuxième déclare que les conciles et la coutume ont autorité sur le pape ; le troisième défend l'Église gallicane (ou française) ; le quatrième enfin nie l'infaillibilité du pape.

Le pape Innocent XI décide derechef de ne plus investir de nouveaux évêques en France. On compte bientôt 35 évêchés vacants. La crise ne s'atténue pas avec son successeur Alexandre VIII en 1689. Le pays est au bord d'un schisme religieux et comme le roi commence à éprouver de graves difficultés par ailleurs, il finit par composer. Il renonce en septembre 1693 à la Déclaration cependant que le nouveau pape Innocent XII accorde l'extension du droit de régale et entérine les nouvelles investitures d'évêques.

Cavelier de la Salle baptise la Louisiane

Le 9 avril 1682, Robert Cavelier de la Salle prend possession du Mississippi au nom de la France...

Louis XIV à Versailles

Le 6 mai 1682, le roi Louis XIV quitte le Louvre, sa résidence parisienne, et s’installe avec la Cour à Versailles, dans un palais grandiose que les autres souverains auront à cœur d’imiter.

Les Turcs lèvent le siège de Vienne

Le 12 septembre 1683, après deux mois de siège, les janissaires turcs du grand vizir Kara Mustapha renoncent à conquérir Vienne et se retirent...

Mariage morganatique de Louis XIV

Dans la nuit du 9 au 10 octobre 1683, dans l'ancienne chapelle du château de Versailles, le roi Louis XIV, âgé de 45 ans et veuf de Marie-Thérèse d'Autriche, épouse en secret la gouvernante de ses bâtards, Françoise d'Aubigné (47 ans), veuve du poète Scarron, devenue par la faveur royale marquise de Maintenon...

Louis XIV humilie Gênes

Le 15 mai 1685, dans la Galerie des Glaces du château de Versailles, le doge de Gênes, Francesco Maria Imperiale Lercaro en personne, s'incline devant le Roi-Soleil en lui exprimant son « extrême regret de lui avoir déplu »...

Révocation de l'Édit de Nantes

Le 18 octobre 1685, par l'édit de Fontainebleau, le Roi-Soleil Louis XIV révoque l'édit de tolérance signé à Nantes par son grand-père Henri IV 87 ans plus tôt. Une seule religion est désormais autorisée en France...

L'Édit de Potsdam fait bon accueil aux huguenots français

Le 29 octobre 1685, soit douze jours à peine après la révocation de l'Édit de Nantes par Louis XIV, le Grand Électeur de Brandebourg Frédéric-Guillaume 1er de Hohenzollern publie l'Édit de Potsdam par lequel il invite les huguenots chassés de France à s'installer sur ses terres.

Les réfugiés se voient offrir quatre ans d'exemption d'impôt, du bois de construction, des terrains et même la liberté de suivre leur culte en français et de conserver le droit français et leurs propres magistrats.

Vingt mille protestants, dont une grande partie sont originaires de la région de Metz, vont répondre à son appel et ainsi repeupler le Brandebourg, ravagé par la guerre de Trente Ans et la peste. Six mille vont s'installer dans la nouvelle capitale de l'État, Berlin, lui donnant d'emblée une coloration très française... et austère.

Mort tragique de Cavelier de la Salle

Le 19 mars 1687, l'« inventeur » de la Louisiane, René-Robert Cavelier de La Salle, est tué par un de ses compagnons au terme d'une ultime expédition dans la région du Mississippi...

Explosion au Parthénon

Le 26 septembre 1687, tandis que le doge Francesco Morosini met le siège devant l'Acropole où est installée une garnison turque, un obus vénitien tombe sur le Parthénon qui abrite un magasin de poudre. Tout le centre du temple s'effondre.

Échec au roi en Angleterre

Le 22 décembre 1688, le roi Jacques II Stuart est chassé de Londres et s'enfuit sur le Continent, à la Cour de Louis XIV.

Cette «heureuse et glorieuse révolution», sans effusion de sang, met fin aux dissensions religieuses et entraîne l'instauration en Angleterre d'une monarchie parlementaire....

Anne de Montmorency

Naissance le 15 mars 1493 à Chantilly
Décès le 11 novembre 1567 à Paris

François 1er

Naissance le 12 septembre 1494 à Cognac
Décès le 31 mars 1547 à Rambouillet

Diane de Poitiers

Naissance le 3 septembre 1499
Décès le 22 septembre 1566 à Anet

Charles Quint

Naissance le 25 février 1500 à Gand (Flandre)
Décès le 21 septembre 1558 à San Jeronimo de Yuste (Estremadure, Espagne)

Benvenuto Cellini

Naissance le 3 novembre 1500 à Florence (Italie)
Décès le 15 février 1571 à Florence (Italie)

Nostradamus

Naissance le 14 décembre 1503 à Saint-Rémy-de-Provence
Décès le 6 juillet 1566 à Salon de Provence

Jean Calvin

Naissance le 10 juillet 1509 à Noyon
Décès le 27 mai 1564 à Genève (Suisse)

Giorgio Vasari

Naissance le 30 juillet 1511 à Arezzo (Italie)
Décès le 25 juin 1574 à Florence (Italie)

Henri II

Naissance le 31 mars 1519 à Saint-Germain-en-Laye
Décès le 10 juillet 1559 à Paris

Catherine de Médicis

Naissance le 13 avril 1519 à Florence (Italie)
Décès le 5 janvier 1589 à Blois

Théodore de Bèze

Naissance le 4 juin 1519 à Vézelay
Décès le 13 octobre 1605 à Genève

Michel Eyquem de Montaigne

Naissance le 28 février 1533 à Saint-Michel-de-Montaigne (Dordogne)
Décès le 13 septembre 1592 à Saint-Michel-de-Montaigne (Dordogne)

Guillaume le Taciturne

Naissance le 25 avril 1533 à Dillenburg (Allemagne)
Décès le 10 juillet 1584 à Delft (Pays-Bas)

Élisabeth 1ère

Naissance le 7 septembre 1533 à Greenwich (Angleterre)
Décès le 24 mars 1603 à Richmond (Angleterre)

Akbar le Grand

Naissance le 14 octobre 1542 à Oumarkot (Sind, Inde du Nord)
Décès le 16 octobre 1605 à Agra (Inde du Nord)

Marie Stuart

Naissance le 8 décembre 1542 à Linlighgow (Écosse)
Décès le 8 février 1587 à Fotheringhay (Angleterre)

François II

Naissance le 19 janvier 1544 à Fontainebleau
Décès le 5 décembre 1560 à Orléans

Miguel de Cervantès

Naissance le 18 juin 1547 à Alcalá de Henares (Castille, Espagne)
Décès le 23 avril 1616 à Madrid (Castille, Espagne)

Charles IX

Naissance le 27 juin 1550 à Saint-Germain-en-Laye
Décès le 30 mai 1574 à Vincennes

Henri III

Naissance le 19 septembre 1551 à Fontainebleau
Décès le 2 août 1589 à Saint-Cloud

Agrippa d'Aubigné

Naissance le 8 février 1552 à Pons (Saintonge, France)
Décès le 9 mai 1630 à Genève

Matteo Ricci

Naissance le 6 octobre 1552 à Macerata (Italie)
Décès le 11 mai 1610 à Pékin (Chine)

Henri IV

Naissance le 14 décembre 1553 à Pau
Décès le 14 mai 1610 à Paris

Sully

Naissance le 13 décembre 1560 à Rosny-sur-Seine
Décès le 22 décembre 1641 à Villebon

Galilée

Naissance le 15 février 1564 à Pise (Toscane, Italie)
Décès le 8 janvier 1642 à Arcetri (Toscane, Italie)

William Shakespeare

Naissance le 23 avril 1564 à Stratford-upon-Avon (Angleterre)
Décès le 23 avril 1616 à Stratford-upon-Avon (Angleterre)

François de Sales

Naissance le 21 août 1567 à Sales
Décès le 28 décembre 1622 à Lyon

Pierre Paul Rubens

Naissance le 29 juin 1577 à Siegen (Allemagne)
Décès le 30 mai 1640 à Anvers (Belgique)

Vincent de Paul

Naissance le 24 avril 1581 à Pouy
Décès le 27 septembre 1660 à Paris

Axel Oxenstierna

Naissance le 26 juin 1583 à Fanö (Upsala) (Suède)
Décès le 7 septembre 1654 à Stockholm (Suède)

Armand Jean Richelieu

Naissance le 9 septembre 1585 à Paris
Décès le 4 décembre 1642 à Paris

Gaspar de Guzman d' Olivares

Naissance le 6 janvier 1587 à Rome (Italie)
Décès le 22 juillet 1645 à Toro (Zamora) (Espagne)

Pierre Séguier

Naissance le 28 mai 1588 à Paris
Décès le 28 janvier 1672 à Paris

George Villiers Buckingham

Naissance le 20 août 1592 à Brooksby (Leicestershire) (Angleterre)
Décès le 23 août 1628 à Portsmouth (Angleterre)

Gustave II Adolphe Vasa

Naissance le 9 décembre 1594 à Stockholm (Suède)
Décès le 16 novembre 1632 à Lützen (Allemagne)

René Descartes

Naissance le 31 mars 1596 à La Haye (Touraine, France)
Décès le 11 février 1650 à Stockholm (Suède)

Michel Fédorovitch Romanov

Naissance le 21 juin 1596(Russie)
Décès le 23 juillet 1645 à Moscou (Russie)

Oliver Cromwell

Naissance le 25 avril 1599 à Huntingdon (Angleterre)
Décès le 3 septembre 1658 à Londres (Angleterre)

Diego Velasquez

Naissance le 6 juin 1599 à Séville (Espagne)
Décès le 6 août 1660 à Séville (Espagne)

Charles 1er Stuart

Naissance le 19 novembre 1600 à Dunfermline (Écosse)
Décès le 30 janvier 1649 à Londres (Angleterre)

Pierre Fermat

Naissance le 17 août 1601 à Beaumont-de-Lomagne
Décès le 12 janvier 1665 à Castres

Anne d'Autriche

Naissance le 22 septembre 1601 à Valladolid (Espagne)
Décès le 20 janvier 1666 à Paris

Louis XIII le Juste

Naissance le 27 septembre 1601 à Fontainebleau
Décès le 14 mai 1643 à Saint-Germain-en-Laye

Jules Mazarin

Naissance le 14 juillet 1602 à Pescina (Abruzzes, Italie)
Décès le 9 mars 1661 à Vincennes

Pierre Corneille

Naissance le 12 juin 1606 à Rouen
Décès le 1er octobre 1684 à Paris

Rembrandt

Naissance le 15 juillet 1606 à Leyde (Hollande)
Décès le 4 octobre 1669 à Amsterdam (Hollande)

Turenne

Naissance le 11 septembre 1611 à Sedan
Décès le 27 juillet 1675 à Sasbach (Allemagne)

André Le Nôtre

Naissance le 12 mars 1613 à Paris
Décès le 15 septembre 1700 à Paris

Aurengzeb

Naissance le 2 novembre 1618 à Dohad (Goudjerat, Inde)
Décès le 3 mars 1707 à Ahmednagar (Inde)

Jean-Baptiste Colbert

Naissance le 29 août 1619 à Reims
Décès le 6 septembre 1683 à Paris

Anne-Geneviève de Longueville

Naissance le 29 août 1619 à Vincennes
Décès le 15 avril 1679 à Paris

Ninon de Lenclos

Naissance le 10 novembre 1620 à Paris
Décès le 17 octobre 1705 à Paris

Jean de La Fontaine

Naissance le 8 juillet 1621 à Château-Thierry
Décès le 13 avril 1695 à Paris

Molière

Naissance le 15 janvier 1622 à Paris
Décès le 17 février 1673 à Paris

Charles-Gustave

Naissance le 8 novembre 1622 à Nyköping (Suède)
Décès le 13 février 1660 à Gothenburg (Suède)

Blaise Pascal

Naissance le 19 juin 1623 à Clermont (Auvergne, France)
Décès le 19 août 1662 à Paris

Jan de Witt

Naissance le 24 septembre 1625 à Dordrecht (Provinces-Uniess)
Décès le 20 août 1672 à La Haye (Provinces-Unies)

Marie de Sévigné

Naissance le 5 février 1626 à Paris
Décès le 17 avril 1696 à Grignan

Jacques Bénigne Bossuet

Naissance le 27 septembre 1627 à Dijon
Décès le 12 avril 1704 à Paris

Baruch Spinoza

Naissance le 24 novembre 1632 à Amsterdam (Provinces-Unies)
Décès le 21 février 1677 à La Haye (Provinces-Unies)

Sébastien Vauban

Naissance le 1er mai 1633 à Saint-Léger-de-Foucherets (Bourgogne, France)
Décès le 30 mars 1707 à Paris

Louis XIV

Naissance le 5 septembre 1638 à Saint-Germain-en-Laye
Décès le 1er septembre 1715 à Versailles

Françoise Athénaïs de Montespan

Naissance le 5 octobre 1641 à Lussac-les-Châteaux (Poitou, France)
Décès le 27 mai 1707 à Bourbon-l'Archambault

Isaac Newton

Naissance le 25 décembre 1642 à Woolsthorpe (Lincolnshire, Angleterre)
Décès le 20 mars 1727 à Kensington (Angleterre)

René-Robert Cavelier de La Salle

Naissance le 21 novembre 1643 à Rouen
Décès le 19 mars 1687(Louisiane)

Louise de La Vallière

Naissance le 6 août 1644 à Tours
Décès le 6 juin 1710 à Paris

Pierre Le Pesant de Boisguilbert

Naissance le 17 février 1646 à Rouen
Décès le 10 octobre 1714 à Rouen

Gottfried Wilhelm von Leibniz

Naissance le 1er juillet 1646 à Leipzig (Allemagne)
Décès le 14 novembre 1716 à Hanovre (Allemagne)

Jonathan Swift

Naissance le 30 novembre 1647 à Dublin (Irlande)
Décès le 19 octobre 1745 à Dublin (Irlande)

Jean Bart

Naissance le 21 octobre 1650 à Dunkerque
Décès le 27 avril 1702 à Dunkerque

François Fénelon

Naissance le 6 août 1651 à Fénelon (Quercy, France)
Décès le 7 janvier 1715 à Cambrai

André-Hercule de Fleury

Naissance le 22 juin 1653 à Lodève
Décès le 29 janvier 1743 à Issy

Kangxi

Naissance le 4 mai 1654 à Pékin (Chine)
Décès le 20 décembre 1722 à Pékin (Chine)

Guillaume Dubois

Naissance le 6 septembre 1656 à Brive-la-Gaillarde (Limousin, France)
Décès le 10 août 1723 à Versailles

Bernard de Fontenelle

Naissance le 11 février 1657 à Rouen
Décès le 9 janvier 1757 à Paris

Eugène de Savoie-Carignan

Naissance le 18 septembre 1663 à Paris
Décès le 21 avril 1736 à Vienne (Autriche)

Anne Stuart

Naissance le 6 février 1665 à Londres (Angleterre)
Décès le 12 août 1714 à Londres (Angleterre)

Bernard Mandeville

Naissance le 15 novembre 1670 à Dordrecht (Provinces-Unies)
Décès le 20 janvier 1733 à Hackney (Angleterre)

Pierre 1er le Grand

Naissance le 9 janvier 1672 à Moscou (Russie)
Décès le 8 février 1725 à Saint-Pétersbourg (Russie)

René Duguay-Trouin

Naissance le 10 juin 1673 à Saint-Malo
Décès le 27 septembre 1736 à Paris

Stanislas Leszczynski

Naissance le 20 octobre 1677 à Lviv (Ukraine)
Décès le 23 février 1766 à Lunéville

Pierre de Marivaux

Naissance le 4 février 1688 à Riom (France)
Décès le 12 février 1763 à Paris (France)
1492
1497
1502
1507
1512
1517
1522
1527
1532
1537
1542
1547
1552
1557
1562
1567
1572
1577
1582
1587
1592
1597
1602
1607
1612
1617
1622
1627
1632
1637
1642
1647
1652
1657
1662
1667
1672
1677
1682
1687
| 2 jan. 1492 : Chute de Grenade et fin de la Reconquista
| 31 mars 1492 : Expulsion des juifs d'Espagne
| 17 avr. 1492 : Les Capitulations de Santa Fé
| 20 juin 1492 : Martin Behaim réalise le premier globe terrestre
| 3 août 1492 : Christophe Colomb largue les amarres
| 18 août 1492 : Première grammaire castillane
| 12 oct. 1492 : Christophe Colomb atteint le Nouveau Monde
| 20 avr. 1493 : Christophe Colomb triomphe et... perd
| 4 mai 1493 : Bulle « Inter Caetera »
| 25 sep. 1493 : 2e expédition de Christophe Colomb
| 3 nov. 1493 : Christophe Colomb en Guadeloupe
| 25 jan. 1494 : Charles VIII part pour l'Italie
| 7 juin 1494 : Partage du monde à Tordesillas
| 12 mai 1495 : Entrée triomphale de Charles VIII à Naples
| 6 juil. 1495 : « Furia francese » à Fornoue
| 7 fév. 1497 : « Bûcher de vanité » à Florence
| 24 juin 1497 : Jean Cabot aborde àTerre-Neuve
| 7 avr. 1498 : Avènement de Louis XII
| 20 mai 1498 : Vasco de Gama aborde à Calicut
| 23 mai 1498 : Savonarole est pendu et brûlé à Florence
| 22 avr. 1500 : Les Portugais s'installent au Brésil
| 22 sep. 1504 : Traités de Blois
| 14 jan. 1506 : Découverte du Laocoon
| 18 avr. 1506 : Construction de Saint-Pierre de Rome
| 20 mai 1506 : Christophe Colomb s'éteint à Valladolid
| 25 avr. 1507 : Et Waldseemüller inventa l'Amérique...
| 14 mai 1509 : Venise est battue à Agnadel
| 25 nov. 1510 : Albuquerque conquiert Goa
| 11 avr. 1512 : Gaston de Foix gagne et meurt à Ravenne
| 31 oct. 1512 : Inauguration de la Sixtine
| 9 fév. 1513 : Mascarenhas découvre l'archipel à son nom
| 2 avr. 1513 : Ponce de Léon aborde en Floride
| 25 sep. 1513 : Balboa découvre l'océan Pacifique
| 23 août 1514 : Turcs contre Perses à Tchaldiran
| 1 jan. 1515 : Avènement de François 1er
| 13 sep. 1515 : François 1er bat les Suisses à Marignan
| 18 août 1516 : Concordat de Bologne
| 29 nov. 1516 : « Paix perpétuelle » entre Français et Suisses
| 13 avr. 1517 : Exécution du dernier sultan d'Égypte
| 31 oct. 1517 : Les 95 thèses de Luther
| 11 déc. 1518 : Zwingli, un Suisse rival de Luther
| 18 fév. 1519 : Cortez quitte Cuba pour le Mexique
| 28 juin 1519 : Charles Quint est élu empereur d'Allemagne
| 7 juin 1520 : Le Camp du Drap d'Or
| 30 juin 1520 : « Noche triste » à Tenochtitlan
| 21 oct. 1520 : Magellan franchit le détroit à son nom
| 17 avr. 1521 : Luther devant la Diète de Worms
| 13 août 1521 : Cortés entre à Tenochtitlan
| 29 avr. 1522 : Les Français défaits à La Bicoque
| 6 sep. 1522 : Le tour du monde de Magellan et Del Caño
| 20 déc. 1522 : Soliman le Magnifique s'empare de Rhodes
| 11 juil. 1523 : Le connétable de Bourbon trahit François 1er
| 7 mars 1524 : Verrazane explore la côte nord-américaine
| 24 fév. 1525 : François 1er est fait prisonnier à Pavie
| 15 mai 1525 : Fin de la guerre des Paysans
| 14 jan. 1526 : François 1er promet... et ne tient pas
| 21 avr. 1526 : Babour chah bat le sultan de Delhi
| 29 août 1526 : Soliman triomphe à Mohacs
| 16 mars 1527 : Babur chah écrase les princes rajpoutes
| 6 mai 1527 : Mort du connétable de Bourbon et mise à sac de Rome
| 19 avr. 1529 : Protestation des luthériens à Spire
| 25 avr. 1529 : La « Grande Rebeyne »
| 21 mai 1529 : Barberousse et les Turcs s'emparent d'Alger
| 3 août 1529 : Traité de Cambrai et « paix des Dames »
| 27 sep. 1529 : Soliman échoue devant Vienne
| 25 juin 1530 : La Confession d'Augsbourg
| 27 fév. 1531 : Naissance de la Ligue de Smalkalde
| 16 nov. 1532 : Pizarre s'empare de l'Inca Atahualpa
| 29 août 1533 : Exécution de l'Inca Atahualpa
| 23 mars 1534 : Excommunication du roi Henri VIII
| 18 oct. 1534 : L'Affaire des placards
| 9 août 1535 : Jacques Cartier baptise le Saint-Laurent
| 2 oct. 1535 : Jacques Cartier découvre le site de Montréal
| 4 fév. 1536 : Capitulations entre François 1er et Soliman le Magnifique
| 6 avr. 1536 : Quesada explore la Nouvelle-Grenade
| 19 mai 1536 : Ann Boleyn décapitée
| 21 mai 1536 : Genève passe à la Réforme
| 21 mai 1539 : François 1er introduit la loterie en France
| 10 août 1539 : Ordonnance de Villers-Cotterêts
| 27 sep. 1540 : Fondation de la Compagnie de Jésus
| 12 fév. 1541 : Fondation de Santiago du Chili
| 26 juin 1541 : Assassinat de Pizarre
| 12 fév. 1542 : Catherine Howard décapitée
| 14 oct. 1543 : Barberousse s'invite chez François 1er
| 18 sep. 1544 : Traité de Crépy-en-Laonnois
| 21 avr. 1545 : Pierre de Ronsard rencontre Cassandre au bal
| 13 déc. 1545 : Concile de Trente et Contre-Réforme
| 16 jan. 1547 : Ivan IV fonde la Russie moderne
| 31 mars 1547 : Avènement d'Henri II
| 10 juil. 1547 : Le « coup de Jarnac »
| 15 août 1550 : Controverse de Valladolid
| 26 oct. 1553 : Michel Servet est condamné au bûcher
| 8 déc. 1554 : Ambroise Paré devient docteur en chirurgie
| 25 sep. 1555 : Paix d'Augsbourg entre catholiques et protestants
| 25 oct. 1555 : Abdication de l'empereur Charles Quint
| 10 nov. 1555 : Le rêve avorté d'une France antarctique
| 27 jan. 1556 : Couronnement du souverain moghol Akbar
| 21 mars 1556 : Thomas Cranmer brûlé comme hérétique
| 10 août 1557 : Montmorency se fait capturer à Saint-Quentin
| 6 jan. 1558 : Les Français reprennent Calais
| 24 avr. 1558 : Mariage de Marie Stuart et François de Valois
| 17 nov. 1558 : Elizabeth 1ère, plus grand souverain anglais
| 3 avr. 1559 : Traité du Cateau-Cambrésis
| 2 juin 1559 : Henri II promulgue l'édit d'Écouen
| 10 juil. 1559 : Mort tragique du roi Henri II
| 17 mars 1560 : La conjuration d'Amboise
| 5 déc. 1560 : Avènement de Charles IX
| 17 jan. 1562 : Charles IX signe l'Édit de Janvier
| 1 mars 1562 : Massacre de Wassy
| 29 avr. 1562 : Sac de Lyon par le baron des Adrets
| 9 août 1564 : L'Édit de Roussillon consacre le 1er janvier
| 1 mars 1565 : Fondation de Rio de Janeiro
| 27 avr. 1565 : Les Philippines deviennent espagnoles
| 7 sep. 1565 : Les Turcs renoncent à Malte
| 28 mars 1566 : Fondation de La Valette (Malte)
| 10 août 1566 : Les Pays-Bas se soulèvent
| 9 fév. 1567 : Lord Darnley victime d'un attentat
| 5 juin 1568 : Exécution des comtes d'Egmont et de Hoorn
| 13 mars 1569 : Les protestants français sont défaits à Jarnac
| 1 juil. 1569 : Union de Lublin
| 9 sep. 1570 : Chypre devient turque
| 7 oct. 1571 : La flotte turque est détruite à Lépante
| 1 avr. 1572 : Début du soulèvement des « gueux »
| 24 août 1572 : Massacre de la Saint-Barthélemy
| 30 mai 1574 : Avènement du roi Henri III
| 6 mai 1576 : Paix de Monsieur
| 8 nov. 1576 : Pacification de Gand
| 4 août 1578 : La bataille « des Trois Rois »
| 6 jan. 1579 : L'Union d'Arras et la Belgique en germe
| 23 jan. 1579 : Les Provinces-Unies forment l'Union d'Utrecht
| 1 mars 1580 : Publication des Essais
| 13 juin 1580 : L'Espagne occupe le Portugal
| 15 mai 1582 : Guillaume d'Orange agressé
| 15 oct. 1582 : Naissance du calendrier grégorien
| 27 avr. 1584 : Exploration de la future Virginie
| 10 juil. 1584 : Assassinat de Guillaume 1er d'Orange-Nassau
| 8 fév. 1587 : Exécution de Marie Stuart
| 18 août 1587 : Première Américaine anglo-saxonne
| 20 oct. 1587 : Victoire d'Henri de Navarre à Coutras
| 12 mai 1588 : Journée des Barricades
| 8 août 1588 : Défaite de l'Invincible Armada
| 23 déc. 1588 : Le duc de Guise est assassiné
| 1 août 1589 : Un moine poignarde le roi Henri III
| 2 août 1589 : Henri de Navarre devient Henri IV, roi de France
| 21 sep. 1589 : Bataille d'Arques
| 14 mars 1590 : Henri IV victorieux à Ivry
| 12 avr. 1591 : Fin de l'empire songhai
| 28 juin 1593 : L'arrêt Lemaître exclut les femmes de l'administration
| 25 juil. 1593 : Henri IV abjure le protestantisme à Saint-Denis
| 27 fév. 1594 : Henri IV est sacré à Chartres
| 22 mars 1594 : Henri IV entre à Paris
| 7 jan. 1598 : Boris Godounov tsar de Russie
| 30 avr. 1598 : L'Édit de Nantes
| 2 mai 1598 : Paix de Vervins
| 24 oct. 1599 : Henri IV et Margot se séparent
| 17 fév. 1600 : Fin tragique de Giordano Bruno
| 12 avr. 1600 : L'Erasmus accoste au Japon
| 16 déc. 1600 : Henri IV épouse Marie de Médicis
| 4 jan. 1601 : Le jésuite Matteo Ricci à Pékin
| 20 mars 1602 : Les Hollandais fondent la VOC
| 12 déc. 1602 : La Journée de l'Escalade
| 24 mars 1603 : Avènement de Jacques 1er Stuart
| 21 juil. 1603 : Indépendance de Genève
| 12 déc. 1604 : Henri IV promulgue la Paulette
| 16 jan. 1605 : Publication de la première partie de Don Quichotte
| 13 avr. 1605 : Mort de Boris Godounov et « temps des Troubles »
| 5 nov. 1605 : La « Conspiration des Poudres »
| 28 mai 1606 : Le Caravage, peintre et truand
| 14 mai 1607 : Jamestown, première colonie anglaise
| 3 juil. 1608 : Samuel de Champlain fonde Québec
| 22 sep. 1609 : Expulsion des Morisques d'Espagne
| 25 sep. 1609 : « Journée du guichet » à Port-Royal
| 14 mai 1610 : Assassinat d'Henri IV
| 26 jan. 1611 : Sully quitte le gouvernement
| 22 oct. 1612 : Les Polonais chassés de Moscou
| 21 fév. 1613 : Michel Romanov est élu tsar de Russie
| 27 oct. 1614 : Marie de Médicis face aux états généraux
| 28 nov. 1615 : Mariage de Louis XIII et Anne d'Autriche
| 23 avr. 1616 : Shakespeare et Cervantès au paradis des poètes
| 24 avr. 1617 : Assassinat de Concini
| 23 mai 1618 : La Défenestration de Prague
| 8 nov. 1620 : La Bohême meurt à la Montagne Blanche
| 21 nov. 1620 : Le pacte du Mayflower
| 26 nov. 1620 : Le Mayflower aborde à Plymouth
| 1 jan. 1622 : Le Jour de l'An fixé au 1er janvier
| 22 mars 1622 : Opechancano attaque les Anglais de Virginie
| 29 avr. 1624 : Richelieu entre au Conseil du roi
| 13 août 1624 : Richelieu chef du Conseil du roi
| 2 fév. 1625 : Naissance de la future New York
| 18 nov. 1626 : Consécration de Saint-Pierre de Rome
| 21 juin 1627 : Richelieu punit les duellistes
| 1 nov. 1628 : Fin du siège de La Rochelle
| 28 juin 1629 : Édit de grâce d'Alès
| 10 nov. 1630 : Richelieu et la « Journée des Dupes »
| 30 mai 1631 : Sortie du premier numéro de La Gazette
| 18 mai 1632 : Mourad IV fait étrangler son grand vizir
| 30 oct. 1632 : Montmorency décapité à Toulouse
| 29 jan. 1635 : Fondation de l'Académie française
| 19 mai 1635 : La France dans la guerre de Trente Ans
| 28 juin 1635 : La Guadeloupe devient française
| 15 sep. 1635 : La Martinique devient française
| 22 juin 1636 : Le Japon se replie sur lui-même
| 6 fév. 1637 : La crise de la tulipe aux Pays-Bas
| 22 avr. 1637 : Insurrection des Croquants
| 26 mai 1637 : Massacre des Indiens Péquots
| 8 juin 1637 : Parution du Discours de la Méthode
| 10 fév. 1638 : Louis XIII consacre la France à la Vierge
| 28 fév. 1638 : « National Covenant » en Écosse
| 5 sep. 1638 : Naissance du futur « Roi-Soleil »
| 1 déc. 1640 : Le Portugal retrouve son indépendance
| 1 déc. 1641 : Le « Long Parlement » en conflit avec Charles 1er
| 10 jan. 1642 : Charles 1er est chassé de Londres
| 17 mai 1642 : Naissance de Montréal
| 12 sep. 1642 : Conspiration et mort de Cinq-Mars
| 24 nov. 1642 : Découverte de la Tasmanie
| 14 mai 1643 : Avènement de Louis XIV
| 19 mai 1643 : Le grand Condé triomphe à Rocroi
| 30 juin 1643 : Molière fonde L'Illustre-Théâtre
| 3 avr. 1644 : Fin du dernier empereur Ming
| 13 mai 1648 : La Fronde parlementaire
| 26 août 1648 : Journée des Barricades
| 19 sep. 1648 : Pascal découvre le vide !
| 24 oct. 1648 : Les traités de Westphalie
| 5 jan. 1649 : Anne d'Autriche et Mazarin fuient Paris
| 30 jan. 1649 : Charles 1er est décapité.
| 11 mars 1649 : La Fronde contre le Roi
| 1 sep. 1651 : Robinson Crusoé s'embarque pour l'aventure
| 9 oct. 1651 : Cromwell promulgue l'Acte de Navigation
| 2 fév. 1652 : Fin de la Fronde des Princes
| 6 avr. 1652 : Fondation de la ville du Cap
| 21 oct. 1652 : Le jeune Louis XIV rentre à Paris
| 12 nov. 1652 : Condé coupable de lèse-majesté
| 23 fév. 1653 : Le roi danse !
| 27 mai 1653 : Découverte de la tombe de Childéric
| 16 août 1653 : Les naufragés du Sperweer, premiers Européens en Corée
| 16 déc. 1653 : Cromwell devient « lord-protecteur »
| 26 jan. 1654 : Fin du siège de Recife
| 6 juin 1654 : Abdication de Christine de Suède
| 23 nov. 1654 : Expérience mystique de Pascal
| 10 nov. 1657 : Christine se fait justice à Fontainebleau
| 14 juin 1658 : Victoire de Turenne aux Dunes
| 31 juil. 1658 : Aurengzeb devient empereur
| 7 nov. 1659 : La paix des Pyrénées
| 3 mai 1660 : La paix d'Oliva met fin à la première guerre du Nord
| 29 mai 1660 : Fin de la « Grande Rébellion »
| 9 juin 1660 : Mariage de Louis XIV et Marie-Thérèse d'Autriche
| 29 août 1660 : Charles II rentre à Londres
| 17 fév. 1661 : L'empereur Kangxi, le « Roi-Soleil » chinois
| 17 août 1661 : Une fête trop somptueuse
| 5 sep. 1661 : D'Artagnan arrête le surintendant Fouquet
| 1 fév. 1662 : Le pirate Koxinga s'empare de Formose
| 5 juin 1662 : Fête du Carrousel
| 5 mai 1664 : Les Plaisirs de l'île enchantée
| 27 août 1664 : Fondation de la Compagnie française des Indes orientales
| 31 oct. 1664 : La bataille de Jijel
| 29 oct. 1665 : Le roi du Kongo Antonio 1er victime des Portugais
| 20 jan. 1666 : Mort d'Anne d'Autriche
| 4 juin 1666 : Le Misanthrope
| 2 sep. 1666 : Londres en flammes
| 15 mars 1667 : Paris se dote d'une police moderne
| 25 août 1667 : L'empereur Kangxi gouverne seul
| 17 nov. 1667 : Andromaque à la Cour
| 2 mai 1668 : Fin de la guerre de Dévolution
| 24 fév. 1670 : Création de l'Hôtel des Invalides
| 14 oct. 1670 : Le Bourgeois gentilhomme
| 23 avr. 1671 : Vatel au purgatoire des maîtres d'hôtel
| 12 juin 1672 : Louis XIV franchit le Rhin à la tête de son armée
| 10 fév. 1673 : Une ordonnance de Louis XIV étend le droit de régale
| 22 nov. 1675 : Römer mesure la vitesse de la lumière
| 5 fév. 1679 : Traité de Nimègue
| 22 fév. 1680 : Exécution de la Voisin
| 21 oct. 1680 : Fondation de la Comédie-Française
| 4 mars 1681 : Fondation de la Pennsylvanie
| 24 oct. 1681 : Louis XIV fait son entrée à Strasbourg
| 19 mars 1682 : Déclaration des quatre articles
| 9 avr. 1682 : Cavelier de la Salle baptise la Louisiane
| 6 mai 1682 : Louis XIV à Versailles
| 12 sep. 1683 : Les Turcs lèvent le siège de Vienne
| 9 oct. 1683 : Mariage morganatique de Louis XIV
| 15 mai 1685 : Louis XIV humilie Gênes
| 18 oct. 1685 : Révocation de l'Édit de Nantes
| 29 oct. 1685 : L'Édit de Potsdam fait bon accueil aux huguenots français
| 19 mars 1687 : Mort tragique de Cavelier de la Salle
| 26 sep. 1687 : Explosion au Parthénon
| 22 déc. 1688 : Échec au roi en Angleterre
| 15 mars 1493 : naissance de Anne de Montmorency
| 12 sep. 1494 : naissance de François 1er
| 3 sep. 1499 : naissance de Diane de Poitiers
| 25 fév. 1500 : naissance de Charles Quint
| 3 nov. 1500 : naissance de Benvenuto Cellini
| 14 déc. 1503 : naissance de Nostradamus
| 10 juil. 1509 : naissance de Jean Calvin
| 30 juil. 1511 : naissance de Giorgio Vasari
| 31 mars 1519 : naissance de Henri II
| 13 avr. 1519 : naissance de Catherine de Médicis
| 4 juin 1519 : naissance de Théodore de Bèze
| 28 fév. 1533 : naissance de Michel Eyquem de Montaigne
| 25 avr. 1533 : naissance de Guillaume le Taciturne
| 7 sep. 1533 : naissance de Élisabeth 1ère
| 14 oct. 1542 : naissance de Akbar le Grand
| 8 déc. 1542 : naissance de Marie Stuart
| 19 jan. 1544 : naissance de François II
| 18 juin 1547 : naissance de Miguel de Cervantès
| 27 juin 1550 : naissance de Charles IX
| 19 sep. 1551 : naissance de Henri III
| 8 fév. 1552 : naissance de Agrippa d'Aubigné
| 6 oct. 1552 : naissance de Matteo Ricci
| 14 déc. 1553 : naissance de Henri IV
| 13 déc. 1560 : naissance de Sully
| 15 fév. 1564 : naissance de Galilée
| 23 avr. 1564 : naissance de William Shakespeare
| 21 août 1567 : naissance de François de Sales
| 29 juin 1577 : naissance de Pierre Paul Rubens
| 24 avr. 1581 : naissance de Vincent de Paul
| 26 juin 1583 : naissance de Axel Oxenstierna
| 9 sep. 1585 : naissance de Armand Jean Richelieu
| 6 jan. 1587 : naissance de Gaspar de Guzman d' Olivares
| 28 mai 1588 : naissance de Pierre Séguier
| 20 août 1592 : naissance de George Villiers Buckingham
| 9 déc. 1594 : naissance de Gustave II Adolphe Vasa
| 31 mars 1596 : naissance de René Descartes
| 21 juin 1596 : naissance de Michel Fédorovitch Romanov
| 25 avr. 1599 : naissance de Oliver Cromwell
| 6 juin 1599 : naissance de Diego Velasquez
| 19 nov. 1600 : naissance de Charles 1er Stuart
| 17 août 1601 : naissance de Pierre Fermat
| 22 sep. 1601 : naissance de Anne d'Autriche
| 27 sep. 1601 : naissance de Louis XIII le Juste
| 14 juil. 1602 : naissance de Jules Mazarin
| 12 juin 1606 : naissance de Pierre Corneille
| 15 juil. 1606 : naissance de Rembrandt
| 11 sep. 1611 : naissance de Turenne
| 12 mars 1613 : naissance de André Le Nôtre
| 2 nov. 1618 : naissance de Aurengzeb
| 29 août 1619 : naissance de Jean-Baptiste Colbert
| 29 août 1619 : naissance de Anne-Geneviève de Longueville
| 10 nov. 1620 : naissance de Ninon de Lenclos
| 8 juil. 1621 : naissance de Jean de La Fontaine
| 15 jan. 1622 : naissance de Molière
| 8 nov. 1622 : naissance de Charles-Gustave
| 19 juin 1623 : naissance de Blaise Pascal
| 24 sep. 1625 : naissance de Jan de Witt
| 5 fév. 1626 : naissance de Marie de Sévigné
| 27 sep. 1627 : naissance de Jacques Bénigne Bossuet
| 24 nov. 1632 : naissance de Baruch Spinoza
| 1 mai 1633 : naissance de Sébastien Vauban
| 5 sep. 1638 : naissance de Louis XIV
| 5 oct. 1641 : naissance de Françoise Athénaïs de Montespan
| 25 déc. 1642 : naissance de Isaac Newton
| 21 nov. 1643 : naissance de René-Robert Cavelier de La Salle
| 6 août 1644 : naissance de Louise de La Vallière
| 17 fév. 1646 : naissance de Pierre Le Pesant de Boisguilbert
| 1 juil. 1646 : naissance de Gottfried Wilhelm von Leibniz
| 30 nov. 1647 : naissance de Jonathan Swift
| 21 oct. 1650 : naissance de Jean Bart
| 6 août 1651 : naissance de François Fénelon
| 22 juin 1653 : naissance de André-Hercule de Fleury
| 4 mai 1654 : naissance de Kangxi
| 6 sep. 1656 : naissance de Guillaume Dubois
| 11 fév. 1657 : naissance de Bernard de Fontenelle
| 18 sep. 1663 : naissance de Eugène de Savoie-Carignan
| 6 fév. 1665 : naissance de Anne Stuart
| 15 nov. 1670 : naissance de Bernard Mandeville
| 9 jan. 1672 : naissance de Pierre 1er le Grand
| 10 juin 1673 : naissance de René Duguay-Trouin
| 20 oct. 1677 : naissance de Stanislas Leszczynski
| 4 fév. 1688 : naissance de Pierre de Marivaux