Toute l'Histoire en un clic
Ami d'Herodote.net
L'Histoire en primaire
Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité
Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quelle est le «bois» le plus cher du monde ?

Réponse
Publicité

L'Histoire à l'école primaire

Introduction


L'Histoire à l'école primaire a été rédigée par un collectif composé d'un inspecteur de l'éducation nationale, d'un professeur d'IUFM, de conseillers pédagogiques, de maîtres-formateurs et de professeurs d'école.

Ces pages sont conformes aux circulaires officielles parues en 2007. Elles ont vocation à guider les professeurs des écoles mais aussi les parents dans l'initiation des enfants à l'Histoire.

Herodote.net au service des maîtres

Aux professeurs des écoles, nous proposons dans les pages suivantes des récits dont ils peuvent s'inspirer pour raconter l'Histoire à leurs élèves.

Comment est organisé le cursus de l’école élémentaire ?
L’histoire dans les programmes de 2002
Cycles 1 et 2

Les programmes proposent de construire la découverte du monde qui regroupe sous un même intitulé des contenus et des compétences de nature différente pour atteindre les objectifs suivants :

« Les élèves apprennent à identifier, au-delà de leur expérience immédiate, des espaces nouveaux et de plus en plus éloignés ; ils prennent conscience de l'existence d'autres époques ; ils découvrent d'autres phénomènes du monde de la matière et du vivant. Ils apprennent à se questionner, à agir de manière réfléchie. Ils manipulent, construisent, observent, comparent, classent, expérimentent. Ils dépassent leurs représentations initiales en prenant l'habitude de les confronter au réel. »

Cet intitulé général et globalisant est précisé en six grands champs :

  1. De l'espace familier aux espaces lointains
  2. Le temps qui passe
  3. La matière
  4. Le monde du vivant
  5. Les objets et les matériaux
  6. Les technologies de l'information et de la communication (TIC)

 

Cycle 3

Après les premières démarches et les premiers apprentissages qui permettent à l’enfant de maîtriser mieux le temps et l’espace, l’histoire apparaît en discipline constituée.

Les objectifs en sont les suivants :

« Au cycle 3, à partir d'une approche disciplinaire de l'histoire mieux constituée, le maître aide l'élève à construire une intelligence du temps historique fait de simultanéité et de continuité, d'irréversibilité et de rupture, de courte et de longue durée. Le respect du déroulement chronologique, jalonné par des dates significatives, y est donc essentiel et constitue l'une des bases de l'approche historique. »

« (…) L'élève doit être déjà capable de comprendre la spécificité de l'histoire, cette "connaissance par traces" qui, pour l'historien, sont des sources ou des documents. Il doit donc pouvoir commencer à en comprendre le travail : rassembler des documents autour d'un sujet, en donner la nature, la date, et l'auteur. »

 

« (…) Chaque époque a été marquée par quelques personnages majeurs, dans l'ordre politique, mais aussi littéraire, artistique ou scientifique. On n'oubliera pas, pour autant, le rôle de groupes plus anonymes ni celui des femmes…»

Ces grands objectifs sont précisés dans le programme officiel :

« Le programme est découpé en six périodes et vingt et un points forts. (Un) document d'application précise les dates importantes, les personnages et les groupes significatifs, le vocabulaire de base, les sources et documents utilisables, en distinguant ce qui est indispensable et ce qui est laissé à l'appréciation du maître. »

Remarque : ces programmes sont en cours de révision pour tenir compte de la mise en place du socle commun des connaissances et des compétences.

L’histoire dans le Socle commun des connaissances et des compétences

L’établissement d’un socle commun de connaissances et de compétences est une disposition majeure de la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école du 23 avril 2005. Ce socle commun est défini comme «un ensemble de connaissances et de compétences qu’il est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société.» Il a vocation à préciser «tout ce qu’il est indispensable de maîtriser à la fin de la scolarité obligatoire», c'est-à-dire à seize ans, à la fin du collège.

Le socle commun est organisé en sept piliers :

  1. la maîtrise de la langue française,
  2. la pratique d’une langue vivante étrangère,
  3. les principaux éléments des mathématiques et la culture scientifique et technologique,
  4. la maîtrise des techniques usuelles de l’information et de la communication,
  5. la culture humaniste,
  6. les compétences sociales et civiques,
  7. l’autonomie et l’initiative.

 

Le domaine qui nous intéresse, l’histoire, relève du cinquième pilier, celui de la culture humaniste qui est définie ainsi :

« La culture humaniste permet aux élèves d’acquérir tout à la fois le sens de la continuité et de la rupture, de l’identité et de l’altérité. En sachant d’ou viennent la France et l’Europe et sachant les situer dans le monde d’aujourd’hui, les élèves se projetteront plus lucidement dans l’avenir.
La culture humaniste contribue à la formation du jugement, du goût et de la sensibilité.
Elle enrichit la perception du réel, ouvre l’esprit à la diversité des situations humaines, invite à la réflexion sur ses propres opinions et sentiments et suscite des émotions esthétiques. Elle se fonde sur l’analyse et l’interprétation des textes et des œuvres d’époques ou de genres différents. Elle repose sur la fréquentation des œuvres littéraires (récits, romans, poèmes, pièces de théâtre), qui contribue à la connaissance des idées et à la découverte de soi.
Elle se nourrit des apports de l’éducation artistique et culturelle. »

Pour demeurer dans une logique disciplinaire « traditionnelle », ce pilier recouvre l’histoire et la géographie, la littérature et les domaines artistiques.
L’histoire à l’école primaire est un élément d’un chantier beaucoup plus vaste. Son enseignement est, comme d’autres, en cours de redéfinition. Les mois à venir en préciseront les contours.

Equipe Départementale d’Animation Pédagogique 21
(Groupe ‘Histoire’), novembre 2007

Publié ou mis à jour le : 2012-01-05 13:51:42

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Voir les 2 commentaires sur cet article


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.