1848-1870

L'unité italienne

Les Italiens doivent à Napoléon 1er le premier pas vers l'unification politique de la péninsule, avec la création en 1804 du royaume d'Italie, toutefois limité à la Lombardie. La défaite de l'empereur entraîne un nouvel éclatement de la péninsule en principautés et royaumes pour la plupart inféodés à l'Autriche.

A Turin, le roi de Piémont-Sardaigne décide de reprendre à son compte le rêve d'unité. «L'Italia fara da sè» (L'Italie se fera toute seule), assure-t-il. Mais sa défaite face aux Autrichiens en 1849 à Novare l'oblige à la démission. Son fils et successeur Victor-Emmanuel II, assisté du ministre-comte Cavour, obtient habilement l'aide militaire de Napoléon III. Ainsi arrive-t-il à chasser les Autrichiens de la péninsule après les sanglantes batailles de Magenta et Solférino. Il est couronné roi d'Italie en 1861.

Reste à récupérer Rome, domaine du pape. Comme Napoléon III s'y oppose, Victor-Emmanuel 1er attend sa défaite face aux Prussiens, en 1870, pour s'emparer de la Ville et parachever ainsi le rêve de tous les Italiens...

Histoire à la Carte, ce sont plus de 200 animations cartographiques comme ci-dessus : tarif préférentiel pour les Amis d’Herodote.net

Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 09:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net