Du Moyen Âge aux temps modernes - 4b - Vers la modernité (fin XVe-XVIIe siècles) : l'émergence du «roi absolu» - Herodote.net

Du Moyen Âge aux temps modernes

4b - Vers la modernité (fin XVe-XVIIe siècles) : l'émergence du «roi absolu»

Introduction

Entre les XVIe et XVIIIe siècles, le pouvoir royal s’affirme de façon progressive.

Quels contextes et quels acteurs vont permettre l’affirmation du pouvoir absolu ?

I) Le rétablissement de l’autorité monarchique

A) un pouvoir royal affaibli à cause des conflits religieux

Au XVI° siècle, la France est déchirée par des guerres de religion (1561-1598)  entre catholiques et protestants. Les catholiques sont dirigés par le duc de Guise à la tête de la Sainte Ligue créée en 1576, ils sont soutenus par l’Espagne. Les Français protestants, environ deux millions en 1560 sur près de vingt millions de sujets, sont dirigés par l’Amiral Gaspard de Coligny.

Les rois qui se succèdent ne parviennent pas à rétablir la paix : le massacre de la Saint-Barthélemy, le 24 août 1572 fait des milliers de victimes à Paris et en province. Leur autorité est contestée. : Henri III est assassiné en 1589 par un moine fanatique : Jacques Clément.

B) Henry IV impose la paix

Le roi Henri IV (1589-1610) rétablit l’unité du royaume et réaffirme l’autorité royale en promulguant l’édit de Nantes en 1598 qui impose la tolérance religieuse dans le royaume. Il meurt cependant lui-même assassiné, victime de Ravaillac, hostile aux protestants.

II) Versailles et la mise en scène du pouvoir royal

A) Louis XIV, l’affirmation du monarque absolu

Le roi Louis XIV (règne personnel de 1661 à 1715) met en scène son pouvoir au château de Versailles où il s’installe dès 1682 avec toute sa Cour. Les nobles, obligés de vivre près de lui s’ils veulent attirer son attention et obtenir des faveurs, sont soumis à l’étiquette.

Le roi a presque tout pouvoir, il peut à tout moment, faire emprisonner qui il veut, sans avoir à se justifier, c’est l’arbitraire royal.

Louis XIV est censé détenir son pouvoir considérable de Dieu : c’est la monarchie absolue de droit divin. Il défend donc la religion catholique et révoque l’édit de Nantes de 1598 par l’édit de Fontainebleau en 1685. Un grand nombre de protestants choisissent de partir du royaume de France.

Protecteur des arts, le roi affectionne la musique et la danse qu’il pratique avec talent. Il commande à Lully et à Molière différentes œuvres. L’objectif n’est pas seulement la distraction de la cour, il s’agit aussi de servir la grandeur royale qui doit apparaître avec le plus grand éclat.

B) Louis le Grand

Versailles symbolise la grandeur du roi même par-delà les frontières du royaume. Le plafond de la galerie des glaces est ainsi décoré de peintures montrant les grandes étapes du règne de Louis XIV, et en particulier les guerres qu’il a menées. Ce roi de France au long règne, 72 années au total, qui incarne le monarque absolu, veut y faire la démonstration de sa puissance.

Conclusion

Le pouvoir royal, affaibli au XVIe siècle, est réaffirmé à la fin du XVIe par le roi Henri IV, puis renforcé, notamment par le roi Louis XIV aux siècles suivants. Il s’agit désormais d’un pouvoir absolu de droit divin, Versailles et l’art en général sont mis au service du roi pour servir l’affirmation de son pouvoir.

Ugo Romélysan
Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net