Du Moyen Âge aux temps modernes - 2d - L'Occident féodal (XIe-XVe siècles) : l'expansion de l'Occident - Herodote.net

Du Moyen Âge aux temps modernes

2d - L'Occident féodal (XIe-XVe siècles) : l'expansion de l'Occident

Autour de l'An Mil, l'Europe occidentale entre dans une longue phase de progrès d'où va sortir notre civilisation. Un grand historien a qualifié cette période de «Printemps du monde»...

 

Après l'effondrement de l'empire de Charlemagne, au Xe siècle, l'Europe occidentale, que l'on appelle à l'époque «chrétienté» tout simplement, est très pauvre, livrée aux guerres seigneuriales et menacée par de riches et puissants empires :
- à l'est, l'empire byzantin, chrétien orthodoxe, resté très proche du modèle antique,
- au sud, les royaumes musulmans d'Espagne et le califat de Bagdad, en rupture avec le passé chrétien de l'Occident.

Mais une lueur d'espoir apparaît avec la fin des aggressions par les nomade et les pirates : les Vikings, venus du Nord, les Hongrois venus de l'Est et les Sarrasins, venus du Sud.

I] Offensives tous azimuts

Bientôt, les Européens vont à leur tour prendre l'offensive, qu'il s'agisse de combattre les royaumes musulmans d'Espagne oui de rétablir la sécurité des pèlerinages en Terre Sainte, sur le tombeau du Christ, menacée par les attaques des Turcs.

L'offensive n'est pas seulement militaire. En Europe orientale, dans les contrées sauvages peuplées par des païens (non-chrétiens), les Occidentaux et en particulier les Allemands diffusent la foi chrétienne, sans craindre d'user de brutalité.

Les Hongrois, les Tchèques, les Polonais ou encore les Lituaniens se convertissent et entrent dans le giron de la chrétienté occidentale.

Les marchands des ports allemands de la mer du Nord et de la mer Baltique en profitent pour développer les relations commerciales avec les contrées encore sauvages de l'Est.

Pour protéger leurs intérêts, au besoin avec une force armée, ils se groupent dans une ligue marchande, la Ligue hanséatique ou Hanse.

Dans les cités italiennes, à partir du XIIe siècle, les marchands profitent des croisades pour développer leurs relations commerciales avec Byzance et les ports (ou «échelles») du Levant. Ils y achètent des marchandises d'Orient, voire de Chine ou des Indes (soie, épices).

Au XIIIe siècle, profitant de ce que les Mongols de Gengis Khan ont ouvert les routes de l'Asie, certains marchands, tel le célèbre Marco Polo, se rendent même jusqu'en Chine.

II] Les croisades

En 1095, à Clermont, en Auvergne, le pape Urbain II fait part aux fidèles de sa préoccupation devant les événements de Terre sainte. Des Turcs attaquent de plus en plus les pèlerins qui se rendent en pèlerinage à Jérusalem. Le pape appelle les fidèles à réagir. Il promet la rémission des péchés à tous ceux qui iront délivrer le tombeau du Christ.

Son appel suscite l'enthousiasme. D'emblée, des foules de pauvres gens sans armes partent pour Jérusalem. Mais aucun n'arrive au bout de son voyage, victime des pillards.

Les guerriers et les seigneurs manifestent le même enthousiasme et la même ferveur que les autres mais ils prennent le temps de se préparer.

Arborant une croix sur leur poitrine, d'où l'appellation de croisé qui leur est donnée, ils partent en armes de toutes les parties de l'Occident vers Jérusalem et s'emparent de la Ville sainte.

Pendant près de deux siècles, les «voyages d'outre-mer» vers la Terre sainte vont permettre aux Occidentaux de découvrir les richesses de l'Orient et leur donner l'envie d'améliorer leurs conditions de vie.

Les croisades en Terre Sainte

Cliquez pour agrandir
Le 27 novembre 1095, le pape Urbain II invite les guerriers d'Occident à délivrer le Saint-Sépulcre et secourir les chrétiens d'Orient. En deux siècles, les croisades vont mettre en branle plusieurs centaines de milliers de personnes...

Dans le même temps, d'autres croisés combattent les musulmans en Espagne, les chassant peu à peu de la péninsule. C'est la Reconquista, d'un mot espagnol qui veut dire Reconquête.

Par-delà leurs excès, les croisades ouvrent l'Europe sur l'Orient et le reste du monde. Elles révèlent aux guerriers, aux commerçants et aux clercs des réserves illimitées d'aventures, de richesses et de connaissances et cette révélation ne restera pas lettre morte : à la différence des autres cultures qu'elle aura l'occasion de côtoyer, Chine, Japon, Islam... jamais l'Europe ne se repliera sur elle-même pendant le millénaire qui suivra.

Pour aller plus loin

Survol de deux siècles de croisades en Terre sainte [dossier]

Écoutez Urbain II appeler les guerriers à délivrer le tombeau du Christ [récit]

Des outils pour comprendre
- Se repérer dans le temps :


Frise chronologique de l'Histoire du Moyen Âge

Vérifier les connaissances

- Quelle est l'origine de la Hanse? [réponse]

- D'où vient l'échalote, un légume très utilisé dans notre cuisine? [réponse]

- Qui étaient les Cathares ou Albigeois?... [réponse]

André Larané
Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net