Le vent se lève - L'Histoire en filigrane - Herodote.net

Le vent se lève

L'Histoire en filigrane

Le vent se lève (Palme d'Or du Festival de Cannes 2006) est une oeuvre engagée et violente du cinéaste Ken Loach. Son titre anglais, The wind that shakes the barley (Le vent qui secoue l'orge), est inspiré d'une ballade irlandaise.

Le Vent se lève, par Ken Loach (Palme d'Or, Cannes 2006) Voilà un film qui, indéniablement, va faire un tabac. Parce qu'il a reçu la Palme d'Or au festival de Cannes 2006, parce qu'il a été encensé par la critique, parce que son réalisateur, Ken Loach (70 ans), est une icône intouchable de l'intelligentsia britannique. Parce qu'enfin, c'est un excellent film d'action et de guerre.

Le film raconte la relation affective entre deux frères. L'action se déroule en Irlande, quand, en 1920-1921, après sept siècles d'occupation anglaise, l'île arracha son indépendance les armes à la main.

On ne s'ennuie pas pendant deux heures : fusillades, embuscades, tortures, incendies... Il ne manque que le viol à ce catalogue d'atrocités. On en sort sonné. Sonné mais pas touché.

Du sang et de la souffrance

Le cinéaste nous montre de toutes les manières possibles une torture (des ongles qu'on arrache) ou encore une femme battue et tondue par des soldats. C'est aussi réaliste que certaines images choc du journal télévisé quotidien... Et l'on en vient parfois à se demander si ces démonstrations sont bien utiles ou si elles n'ont pas seulement pour motif d'exciter le voyeur qui sommeille en chacun de nous.

Pour le reste, que retient-on du film ? Que la guerre est une méchante chose, qu'elle fourvoie les hommes et les consciences, qu'elle brise les liens les plus solides et peut transformer deux frères en ennemis inexpiables...

Pour ma part, je préfère, comme dans le film Sophie Scholl (petit budget, critique indifférente), que l'on me montre par l'exemple et sanséclat inutile comment on peut, face à une situation extrême, mettre son action en accord avec sa conscience...

Les faits historiques

Le film de Ken Loach dépeint parfaitement l'atmosphère de l'Irlande des années 1920 en proie au conflit entre nationalistes irlandais et troupes anglaises puis entre nationalistes irlandais eux-mêmes...

Il montre non sans quelques invraisemblances les exactions des forces spéciales « Black and Tans », les attentats de l'IRA, l'instauration d'une justice parallèle par le Sinn Fein...

La multiplication des scènes de guerre pourrait toutefois donner à penser que les combats se déroulaient en Irlande avec la même intensité et la même constance que dans les tranchées de Verdun, ce qui était loin d'être le cas.

le leader du Sinn Fein Eamon de Valera (1882-1975) après son arrestation en 1916 Une fois n'est pas coutume, il est préférable d'aller voir ce film après une mise à jour des connaissances (par exemple en consultant notre dossier;-) car, dans Le vent se lève. le contexte historique du conflit irlandais n'est évoqué qu'en filigrane, par allusions.

Camille Vignolle
Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net