24 mai 2018 - De Lille à Saint-Louis, la statue du général Faidherbe interroge le passé colonial de la France - Herodote.net

24 mai 2018

De Lille à Saint-Louis, la statue du général Faidherbe interroge le passé colonial de la France

Nommé gouverneur de Saint-Louis-du-Sénégal en 1854 par Napoléon III, Louis Faidherbe dont on célébrera le bicentenaire de la naissance le 3 juin 2018, combat les Toucouleurs dans la vallée du Sénégal et va forger l'Afrique occidentale française.

Ce militaire républicain d'une grande hauteur morale va aussi défendre avec courage sa ville natale de Lille pendant la guerre franco-prussienne.

Au nom d'une prétendue lutte anticoloniale, il se trouve aujourd'hui des crétins pour vouloir faire tomber les statues qui honorent sa mémoire à Lille et Saint-Louis, ainsi que débaptiser les rues et lycées qui honorent sa mémoire.

Rappelons que la colonisation est un phénomène qui appartient à l'Histoire. Et la réécriture de l'Histoire est la tentation propre aux sociétés totalitaires et obscurantistes, ce que n'est pas (encore) la France.

Au demeurant, la colonisation était mue en France par des républicains de gauche au nom d'un idéal civilisateur qui ne différait guère de celui des actuels coopérants et « médecins sans frontières ». Elle a donné lieu à beaucoup de crimes et d'abus mais au total nettement moins que les régimes issus de la décolonisation elle-même.

Tâchons donc d'oublier ces histoires passées au nom d'une bénéfique « amnésie ». Les nouveaux-venus d'Afrique et d'ailleurs se doivent de trouver leur place dans la société française en affrontant le présent plutôt qu'en ruminant le passé et en cherchant dans celui-ci des excuses à leurs éventuelles difficultés.



En savoir plus avec La République des Pyrénées

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & Civilisations
est partenaire d'Herodote.net


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès