24 octobre 79

Disparition de Pompéi

À l'automne 79, une violente éruption du Vésuve provoque l'enfouissement de la riche cité romaine de Pompéi sous une pluie de cendres volcaniques. Le même jour, le port voisin d'Herculanum, à l'habitat plus populaire, est écrasé, lui, sous une coulée de roches et de laves. Sorties de l'oubli 1700 ans plus tard, ces deux cités nous ont permis, grâce à leur malheur soudain, de connaître la civilisation romaine à son apogée avec autant de précision que si elle s'était éteinte hier.

Un volcan que l'on croyait éteint

Vénus et Mars, peinture murale dans la maison de l''amour (Pompéi), photo : André Larané, Herodote.netLa précédente éruption du Vésuve remontait à 3 500 ans av. J.-C. et n'avait laissé aucun souvenir dans la mémoire des hommes. 

Aussi les Romains ne savaient-ils même pas que la montagne fertile dominant la baie de Naples était un volcan !

Pourtant, une alerte avait eu lieu le 5 février de l'an 62, sous le règne de l'empereur Néron. Elle s'était traduite par un violent tremblement de terre qui avait détruit une première fois Pompéi.

Sans attendre, les riches propriétaires avaient reconstruit les superbes demeures décorées de fresques, de statues, de mosaïques et de fontaines, où ils venaient se reposer des turbulences de la vie romaine.

La reconstruction était à peine terminée que le volcan se réveillait pour de bon en l'an 79 de notre ère, sous le règne de Titus, celui-là même qui écrasa avec son père une révolte juive.

Une surprise de taille

En une heure, le volcan propulse dans l'atmosphère un énorme nuage de cendres brûlantes en forme de pin parasol. À plusieurs kilomètres de hauteur, ces cendres d'un total de plusieurs millions de tonnes se refroidissent et retombent sous forme de poussières et de pierres ponce sur Pompéi. On parle de nuées ardentes.

Reconstitution grahique de l''éruption du VésuveSur les 10 000 à 15 000 habitants que devait compter Pompéi, on en a retrouvé à ce jour 2 000 qui ont succombé par asphyxie.

Quelques heures plus tard, une coulée composée de roches en fusion et de cendres dévale la pente du Vésuve et carbonise instantanément Herculanum et ses habitants. On retrouvera deux mille ans plus tard des débris de squelettes. Au total, en près de 24 heures, le Vésuve entraîne la mort de plusieurs milliers de personnes dans les villes et les campagnes du golfe de Naples.

À Misène, à la pointe nord du golfe de Naples, un jeune homme de 17 ans, Pline le Jeune, assiste à l'éruption et en rédigera trente ans plus tard le compte-rendu détaillé dans deux lettres à l'historien Tacite. Les vulcanologues donneront bien plus tard le qualificatif de plinéen à une éruption volcanique comme celle qu'il a décrite.

Publié ou mis à jour le : 2020-05-06 10:42:28

Voir les 13 commentaires sur cet article

Yann Darko (24-08-2018 11:44:03)

Pour séjourner dans l'antique Pompéi, ne manquez pas de lire Arria Marcella, une nouvelle onirique de Théophile Gautier.

ding (06-08-2018 12:42:58)

je voudrais vous demander de me répondre pourquoi l'article - 24 août 79 Disparition de Pompéi - ne peut être ouvert complètement après avoir cliqué lire la suite.

Andolfi (18-12-2016 12:22:45)

Grands-parents originaires d'Herculanum, j'y ai visité les ruines et celles de Pompéi. Elles sont tellement vivantes que je me suis senti mal à l'aise, indisposé au point d'écourter le parcours e... Lire la suite

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net