Une Histoire du IIIe Reich - - Herodote.net

Une Histoire du IIIe Reich

François Delpla (Perrin, 567 pages, 24,90 euros,  2014)

Une Histoire du IIIe Reich

Spécialiste de la Seconde Guerre mondiale et du nazisme, François Delpla nous offre ici ce qui est moins le récit du IIIe Reich qu'une analyse en profondeur de l'État nazi et de son mode de fonctionnement. 

L'historien se range sans équivoque dans l'école dite intentionnaliste, laquelle conçoit le IIIe Reich comme un projet prémédité par ses concepteurs, en premier lieu Hitler, et s'oppose aux fonctionnalistes qui le voient comme une entreprise avançant au gré des circonstances.

Érudit et riche de références de première main, son Histoire du IIIe Reich s'adresse donc en premier lieu aux amateurs éclairés et aux bons connaisseurs de cette Histoire.

François Delpla montre les racines de l'antisémitisme et de l'« eugénisme racial » dans l'Allemagne d'après la Première Guerre mondiale.

Dans les mémoires d'Otto Wagener, l'un des premiers conseillers de Hitler, il note que celui-ci avait découvert dès 1930 que ses SS venaient plutôt des régions catholiques, imprégnées d'un fort respect de la hiérarchie, et ses SA des régions protestantes, plus favorables au libre-arbitre... « La surreprésentation des Autrichiens parmi les bourreaux nazis trouve là une de ses explications les plus convaincantes » (page 40).

De façon convaincante, l'auteur montre comment Hitler, sitôt après son accession à la Chancellerie, en 1933, a su tromper le monde en menant une politique d'apaisement, tant à l'intérieur qu'à l'extérieur (concordat avec le Saint-Siège, traité d'amitié avec la Pologne).

Se montrant rassurant, il a pu sans trop de difficultés consolider son pouvoir (suppression des partis autres que le parti nazi) et, enfin, en 1935, montrer ses crocs (rétablissement du service militaire obligatoire, lois antisémites)...

Au passage, François Delpla détaille avec brio les tenants et les aboutissants de la « Nuit des Longs Couteaux », au cours de laquelle il élimine ses opposants de l'intérieur du parti et de l'extérieur, et remet au pas les SA et leurs chefs.

Avec l'invasion de l'URSS, l'antisémitisme viscéral du régime va se combiner à son anticommunisme, la lutte conte le communisme judaïsé et le Juif formant un tout. Avec de sérieuses déconvenues comme cette défaite de Stalingrad qui survient au dixième anniversaire du régime, le 30 janvier 1943...

André Larané

Lire la suite : Le nazisme entre fonctionnalisme et intentionnalisme

Publié ou mis à jour le : 10/06/2016 09:42:47

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net