Le dictionnaire de l'Histoire - légitimiste, orléaniste - Herodote.net

Le dictionnaire de l'Histoire

légitimiste, orléaniste

Au XVIIe siècle, à l'apogée des Bourbons (les descendants d'Henri IV), le titre de duc d'Orléans est porté par le frère cadet du roi. Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII et héritier présomptif en cas de mort prématurée de son aîné, n'a de cesse de comploter contre celui-ci ! Au siècle suivant, Philippe d'Orléans, neveu de Louis XIV, assure la régence pendant la minorité de son successeur Louis XV. La tension entre les deux branches cousines des Bourbons et des Orléans s'aggrave sous le règne de Louis XVI, du fait des manigances et des trahisons de Philippe d'Orléans, devenu député de la Convention et régicide sous le nom de Philippe-Égalité !

Les Bourbons remontent sur le trône à la chute de l'Empire avec Louis XVIII mais le successeur de celui-ci, son frère Charles X, en est chassé par la révolution des «Trois Glorieuses». C'est alors une nouvelle monarchie qui se met en place, le fils de Philippe-Égalité devenant roi des Français sous le nom de Louis-Philippe 1er.

Dès lors, les «orléanistes», partisans d'une monarchie constitutionnelle à l'anglaise, d'essence bourgeoise, vont s'opposer aux «légitimistes», partisans du retour des Bourbons et d'une forme de monarchie autoritaire, d'essence aristocratique... Le conflit va diviser le camp monarchiste, majoritaire dans le pays jusque dans les années 1870. Une ultime tentative de conciliation va se briser sur le refus du comte de Chambord, petit-fils de Charles X, de remonter sur le trône avec le drapeau tricolore.

Voir : Maudites ordonnances

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Nos utopies
Le blog de Joseph Savès