1492-2006 - L'aventure démographique des Amériques - Herodote.net

1492-2006

L'aventure démographique des Amériques

De tous les continents, l'Amérique a vécu la plus fantastique aventure démographique depuis le XVIIIe siècle. Certes, les quatre autres continents ont également enregistré une croissance démographique inédite dans l'histoire de l'humanité, sous l'effet de ce que la science de la population appelle «la transition démographique».

Par exemple, l'Europe, dont la population était estimée à 187 millions en 1800, est chiffrée à 729 millions en 1995. Cela représente une augmentation de 290% en à peine deux siècles. Mais la part relative de la population de l'Europe dans le monde diminue considérablement, de 20,6% en 1800 à 12,8 en 1995.

De même, l'Asie passe de 602 millions d'habitants en 1800 à 3 451 en 1995 (+473%), mais son poids relatif dans le monde diminue, mais dans de moindres proportions, de 66,4% en 1800 à 60,5% en 1995. L'évolution de l'Océanie reste très limitée, puisqu'elle ne compte que 28 millions d'habitants en 1995, c'est-à-dire moins que les sept pays d'Amérique centrale situés au sud du Mexique (34,6 millions), que la Colombie (37,7 millions), que les Caraïbes (36 millions) ou que l'Argentine (34,6 millions).

C'est l'Amérique qui a, en deux siècles, changé le plus profondément la géographie de la population du monde. En 1800 son peuplement (27 millions d'habitants), plus de trois fois inférieur à celui de l'Afrique, ne représente que 2,8% de la population mondiale. En 1995, la proportion est passée à 13,6%, car sa population a atteint le niveau de 774 millions, soit une hausse de 2767%.

La naissance démographique d'un continent

Les XIX et XXe siècles ont donc vu la naissance démographique d'un continent, ce qui a changé le monde. Cette naissance a été conjointe dans les deux parties du continent. L'Amérique du Nord a 6 millions d'habitants en 1800. En 1995, ils sont estimés à 293 millions (+ 4783%). Leur poids démographique relatif dans le monde est ainsi passé de 0,7 à 5,1%. La croissance de l'Amérique latine (Amérique centrale, Caraïbes et Amérique du Sud) est moins importante, mais néanmoins beaucoup plus grande que celle de l'Europe, puisqu'elle est passée de 19 millions en 1800 (2,1% de la population mondiale) à 481 millions en 1995 (8,5% de la population mondiale), enregistrant une progression de 2432% en deux siècles.

La démographie étant une science de la longue durée, il est indispensable de comprendre les raisons pouvant expliquer cette évolution démographique d'un continent, raisons issues de l'immigration, des indices de fécondité et de la transition démographique, sans qu'il soit toujours aisé de démêler les effets respectifs de ces trois causes. La situation actuelle oblige à s'interroger sur les réalités démographiques d'aujourd'hui ainsi que sur les enseignements à en tirer pour l'avenir.

Diversité des flux migratoires

Le peuplement de l'Amérique provient d'abord de l'immigration, ou plutôt des immigrations, car il y a eu diverses vagues migratoires à des époques variées, provenant de pays non moins variés. Il convient par exemple de distinguer les premiers immigrants, espagnols, portugais, anglais, français, sans négliger l'importation d'esclaves noirs, puis la vague irlandaise, la vague allemande et la vague italienne...


Épisode suivant Voir la suite
Imbroglio israélien
Publié ou mis à jour le : 2019-06-02 23:26:39

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux