Premières crises au Proche-Orient

Égypte : le Moyen Empire

En 2020 av. J.-C., l’Égypte vient d’être unifiée et pacifiée après 160 ans de guerre civile. Le principal artisan de ce renouveau, Montouhotep II, règne sur le pays après avoir passé plus de 30 ans dans les guerres de réunification. Il meurt en 2009 av. J.-C. et se fait enterrer à proximité de son temple funéraire de Deir el-Bahari, se démarquant des traditionnelles pyramides de l’Ancien Empire.

L'Égypte s'étend vers le Sud et développe le commerce

Son fils Montouhotep III poursuit l’œuvre de reconstruction déjà bien entamée par son père. Les expéditions commerciales traditionnelles reprennent de la vigueur, y compris avec le lointain pays de Pount. Echaudé par les attaques d’envahisseurs venus du Sinaï pendant la guerre civile, il bâtit toute une série de forteresses sur la frontière nord-est.

La fin de son règne est toutefois marquée par des troubles qui montrent que le pays n’a pas encore retrouvé sa pleine stabilité.

A sa mort, son fils Montouhotep IV doit faire face à des révoltes exacerbées par les famines. Il peine à asseoir son autorité, et le pays retombe dans la guerre civile. Son vizir Amenemhat décide alors de prendre les choses en main : en 1991 av. J.-C., il se proclame pharaon et mène une guerre victorieuse contre 2 autres prétendants au trône.

Il fonde ainsi la XIIe dynastie, qui règnera jusqu’à la fin du Moyen Empire. La paix revenue, il révoque tous les nomarques déloyaux, puis associe au pouvoir son fils Sésostris pour faciliter la succession : cette pratique permettra à la XIIe dynastie de traverser 2 siècles d’Histoire.

Amenemhat Ier fonde également une nouvelle capitale à Licht, près de Memphis, à la fois pour retrouver une position plus centrale et pour s’inscrire dans la tradition de l’Ancien Empire. Sa nécropole renoue aussi avec le concept de la pyramide, à l’opposé des innovations de la XIe dynastie.

Amenemhat Ier meurt assassiné par un complot de harem après 30 ans de règne. Cet événement inspirera l’une des plus anciennes et célèbres œuvres littéraires de l’Égypte antique : le conte de Sinouhé. Ce récit témoigne du fait que l’accession de Sésostris au trône ne se fait pas sans difficultés, malgré les précautions de son père.

Le règne de Sésostris Ier, qui dure 34 ans, marque pourtant un essor remarquable de l’Égypte. A l’intérieur, les constructions de monuments religieux se multiplient : le culte d’Amon, le dieu de Thèbes, prend de l’importance aux côtés du culte de Rê. A l’extérieur, il poursuit les efforts de ses prédécesseurs en imposant la suzeraineté de l’Égypte sur toute la Nubie, jusqu’à la 3e cataracte. Bouhen redevient une forteresse essentielle, qui permet de surveiller le royaume de Kerma au sud, toujours hostile.

Enfin au nord est, le commerce égyptien s’étend jusqu’à la ville d’Ougarit, qui commence à prendre son essor au nord de Byblos.

Les successeurs de Sésostris Ier continuent de bénéficier de l’exceptionnelle prospérité de l’Égypte. De nouveaux échanges commerciaux sont initiés, notamment avec la Crète et Chypre. Le pays continue d’être mis en valeur, notamment grâce à l’assèchement des marais du Fayoum près de Licht.

L’apogée du Moyen Empire est atteint sous le règne de Sésostris III, qui dure 36 ans. Afin d’affaiblir les pouvoirs locaux toujours puissants, il supprime la charge de nomarque au profit d’une organisation plus centralisée. Il mène aussi de nombreuses campagnes militaires, en Nubie toujours turbulente, mais surtout jusqu’en Palestine pour sécuriser la principale voie de pénétration de l’Égypte.

Les 45 ans de règne de son successeur Amenemhat III se font dans l’opulence. La mise en valeur du pays a permis l’émergence d’une classe moyenne aisée. Les marges frontalières sont stabilisées. Le commerce est si prospère que les villes de Byblos et d’Ougarit s’égyptianisent. La multiplication des grands chantiers attire une main d’œuvre nombreuse venue du Proche Orient.

A l’instar du règne de Pépi II, rien ne laisse présager des troubles qui surviendront à sa mort, vers 1800 av. J.-C.. La fin du Moyen Empire sera aussi brutale et inattendue que celle de l’Ancien Empire.

Publié ou mis à jour le : 2020-05-09 09:38:32

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net