11 septembre 2001

Attentats contre le World Trade Center et le Pentagone

Le 11 septembre 2001, pour la deuxième fois de leur Histoire après la guerre anglo-américaine de 1812, les États-Unis sont agressés sur leur propre sol.

Les tours du World Trade Center frappes par les avions des terroristes (11 septembre 2001)Quatre avions de ligne sont détournés par des terroristes islamistes de la mouvance al-Qaida.

Deux s'écrasent avec leurs occupants sur les tours jumelles du World Trade Center, à New York, et un troisième sur le Pentagone (le ministère des armées), à Washington. Le quatrième s'écrase dans un bois de Pennsylvanie, les passagers ayant tenté au sacrifice de leur vie de maîtriser les terroristes.

Au total, environ 3 000 morts et disparus.

L'effondrement des tours ayant été filmé en direct, l'émotion est immense dans le monde.

Les Américains sont d'autant plus consternés que le chef du commando terroriste, Mohammed Atta, jeune architecte d'origine égyptienne, donnait l'apparence d'être bien intégré dans leur société, tout comme ses acolytes.

Le président George Bush Jr, après un moment d'égarement, engage le fer contre al-Qaida et son chef mystérieux Oussama Ben Laden, héritier d'une richissime famille d'Arabie séoudite originaire du Yémen, très proche des cercles du pouvoir de Riyad.

Moins d'un mois plus tard, une coalition internationale envahit l'Afghanistan, où Ben Laden a trouvé refuge auprès des talibans islamistes.

Au bout de quelques mois de frappes militaires, le gouvernement américain et ses alliés caressent l'espoir d'avoir vaincu l'hydre terroriste. Ben Laden lui-même est abattu dans son repaire pakistanais, le 2 mai 2011, soit dix ans après les attentats...

Illusion d'optique

En dépit de leur retentissement médiatique, les attentats de New York et Washington inaugurent une décennie relativement peu meurtrière, en définitive comme la moins belliciste dans le monde depuis au moins un siècle.
Cette première décennie du XXIe siècle s'achève sur les révolutions arabes, perçues comme un pied-de-nez aux terroristes d'al-Qaida et à l'islamisme apparu vingt ans plus tôt en Iran. Elles vont malheureusement tourner court.

Publié ou mis à jour le : 2021-08-21 21:43:04
Daniel Hardy (17-09-2021 15:41:23)

« Pour la deuxième fois de leur Histoire, les États-Unis sont agressés sur leur propre sol », écrivez-vous. Mais était-ce la 2e ou la 3e fois ? Pourquoi avoir omis l'attaque de Pearl Harbor, en 1941, à Hawaï ? Est-ce parce que vous partez du fait que l'État d'Hawaï n'a adhéré à l'Union qu'en 1959 et que, conséquemment, en 1941, Hawaï ne faisait pas à proprement parler encore partie des États-Unis ? Il n'empêche que cette attaque a été perpétrée en territoire américain et qu'elle a été, à juste titre, ressentie par les Américains comme une agression sur leur propre sol, et qu'elle a décidé ceux-ci à finalement entrer en guerre.

vasionensis (12-09-2021 16:04:15)

Votre exposé sur les graves conséquences sur le long terme est très intéressant.
En revanche, pour ce qui précède : le rôle de l'historien est-il de répéter les thèses officielles - lesquelles se portent de plus en plus mal ?
Pourquoi Ben Laden a-t-il nié être l'instigateur (je ne parle pas des mises en scène avec des figurants qui font rigoler les spécialistes de la reconnaissance faciale) s'il l'était effectivement ?
Le dessin animé (comment l'appeler autrement ?) par lequel les Américains ont prétendu montrer qu'ils avaient abattu Ben Laden vous a-t-il vraiment convaincu ??
Lorsque personnage Ben Laden n'a plus servi à rien, on a eu droit à sa liquidation cinématographique.
Quant à la personne Ben Laden, de nombreuses sources (Bénazir Butto p.ex.) placent son décès - de mort naturelle - en décembre 2001.
Puisque vous évoquez les conséquences graves, demandez-vous aussi : cui bono ?

jmpoux (12-09-2021 11:26:08)

Vous parlez des 3000 morts le jour même, mais il semblerait qu'il y en a 3000 de plus des conséquences des fumées et poussières toxiques.

Jean Paul MAÏS (12-09-2021 10:00:23)

Le putsch de PINOCHET à SANTIAGO du CHILI, c'est bien arrivé le 11 septembre 1973 ?
Pourquoi aucun média ne le rappelle
(y compris HERODOTE ?). Chape de plomb, "détail" de l'Histoire, parti-pris ?

PdlB (11-09-2012 12:08:12)

Le 11/09 a non seulement servi de prétexte à des mesures orwelliennes mais aussi à des pressions énormes sur les médias américains et occidentaux. D'autre part, il semble qu'Al Qaida et Ben Laden aient servi de repoussoir et qu'ils aient été maintenus dans cet état tant que les néo-conservateurs ont été au pouvoir.
Cette stigmatisation pourrait avoir pour conséquences une perte de crédit des USA auprès du reste du monde, l'émergence de le Chine et le retour de la Russie sur le devant de la scène internationale.

jean-pierre (09-02-2012 16:18:59)

Il s'agit d'un bon résumé d'une situation extrémement compliquée où l'Iran, Israel, l'Egypte, la lybie...jouent un rôle important. Je serais prudent quant aux révolutions arabes qui risquent d'être détournées à l'iranienne. Un autre point également: sous-entendre que les islamistes ont perdu est très optimiste. Il est plus que possible que les Talibans reviennent rapidement au pouvoir en Afganistan, hélas.

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net