19 juillet 2001

Découverte de Toumaï

Le 19 juillet 2001, une mission franco-tchadienne conduite par le paléontologue Michel Brunet (université de Poitiers) découvre un crâne vieux de sept millions d'années et quelques autres ossements en un lieu désertique autrefois baigné par les eaux du lac Tchad.

Il est baptisé Toumaï (« espoir de vie » en langue locale) sur une suggestion du président tchadien Idriss Déby, désireux de perpétuer le souvenir de l'un de ses frères d'armes !

On le considère aujourd'hui comme le plus ancien ancêtre de la lignée qui a donné naissance aux humains, après sa séparation d'avec les chimpanzés, bien avant la célèbre Lucy.

Mais s'agit-il d'un homme ou plus simplement d'un gorille ? La question reste ouverte dans l'attente d'un fémur qui pourrait démontrer que Toumaï était un bipède, comme Lucy et nous...

Du rififi chez les préhistoriens

Le crâne de Toumai (à gauche) et, à gauche, le mystérieux fémur négligé par Michel Brunet, photo d'Alain BeauvilainJustement, le fémur existe ! Il figurait parmi les ossements découverts autour du crâne mais Michel Brunet ne lui a pas prêté attention et son histoire va donner lieu à un singulière controverse.

En février 2004, à Poitiers, une étudiante, Aude Bergeret, se penche sur les ossements découverts au Tchad et s'interroge sur un os allongé qui a toutes les apparences d'un fémur. Elle en parle à son professeur Roberto Macchiarelli qui a vite fait de reconnaître le fémur d'un hominidé.

C'est un mauvais point pour Michel Brunet qui craint qu'on ne lui reproche sa gestion négligente de la découverte. Dès lors, son équipe et lui font l'impossible pour cacher ledit fémur. Aude Bergeret est privée de thèse et Roberto Macchiarelli contraint de changer de laboratoire.

En 2009, Alain Beauvilain, un ancien collaborateur de Michel Brunet, en conflit avec celui-ci, publie la photo des ossements trouvés avec le crâne (voir ci-dessus). Il s'ensuit des bruits de couloir dans le milieu scientifique. Rien de plus jusqu'à ce 22 janvier 2018 où Roberto Macchiarelli officialise dans la revue Nature l'existence du fémur.

Michel Brunet se voit mis en accusation. Le brillant paléontologue plaide sa cause sur France Inter. Changeant son fusil d'épaule, il promet de publier enfin une communication sur l'os du scandale afin de vérifier s'il appartient au même individu que le crâne (note).

André Larané
Publié ou mis à jour le : 2021-06-19 15:28:16

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net