22 septembre 1985 - Accords monétaires du Plaza - Herodote.net

22 septembre 1985

Accords monétaires du Plaza

Le 22 septembre 1985, les ministres des finances et les gouverneurs des Banques centrales du G5 (États-Unis, Royaume-Uni, France, Japon, Allemagne) se réunissent à l'hôtel Plaza (New York) en vue de restaurer les équilibres monétaires. Ils décident dans un bel élan d'intervenir sur les marchés des changes et de pousser le dollar à la baisse.

Mauvais calendrier

Paul Volker avait été nommé à l'été 1979 à la tête de la Réserve fédérale américaine (la Fed) par le président Jimmy Carter en vue de combattre la stagflation (faible croissance et inflation). D'emblée, pour combattre l'inflation, le gouverneur rehaussa très fortement jusqu'à 20% les taux directeurs de la banque centrale (taux d'escompte au jour le jour, taux d'intérêt des dépôts, taux de refinancement). Il obligea aussi les banques américaines à déposer un certain volume de réserves à la Fed pour garantir leurs opérations.

Mais cette mesure survint au plus mauvais moment, alors que l'inflation et les échanges mondiaux étaient en train de ralentir... Il s'ensuivit une pénurie de liquidités intérieures et une flambée des taux d'intérêt bancaires qui attira les capitaux étrangers. Le dollar vit son cours monter dangereusement, mettant en péril les échanges mondiaux. Il passa ainsi de 4,5 francs en 1980 à 10,5 francs en 1985 !

C'est ainsi que les grands argentiers de la planète se réunissent au Plaza. C'est un succès, le dernier de l'après-guerre dans le domaine monétaire : le dollar perd la moitié de sa valeur en à peine deux ans. Il passe de 9 à 5 francs et de 260 à 150 yens. Les accords du Plaza closent l'ère de Bretton Woods.

Deux ans plus tard, en février 1987, les mêmes décideurs, réunis au Louvre (Paris), décident qu'il est temps de stabiliser les cours. Ils y sont encouragés par le nouveau gouverneur de la Fed, Alan Greenspan, qui agit à nouveau sur les taux d'intérêt. Mais au bout de quelques mois, sous l'effet de la Bundesbank qui pousse en avant le mark, le cours du dollar reprend sa baisse. Il s'ensuit le lundi 19 octobre 1987 un krach boursier qui affecte toutes les économies développées.

Le Japon ne va pas y résister. Son expansion, qui semblait irrésistible, est brisée et il entre deux ans plus tard dans une très longue période d'asthénie et de repli relatifs. De leur côté, les Européens, pour des raisons avant tout politiques, lancent le projet de monnaie unique. Il va lui aussi briser la croissance du Vieux Continent et entraîner . Tous ces aléas vont permettre au dollar de conserver son régime de faveur, qui permet aux Américains de s'endetter et surconsommer en toute impunité. En attendant que la Chine, dans les années 2010, rebatte les cartes. 

Joseph Savès
Publié ou mis à jour le : 2018-11-27 10:50:14

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux