20 novembre 1979 - Prise de la Grande Mosquée de La Mecque - Herodote.net

20 novembre 1979

Prise de la Grande Mosquée de La Mecque

Le 20 novembre 1979, deux cents à trois cents hommes armés s'emparent de la Grande Mosquée de La Mecque (Arabie séoudite). Leur chef, un militaire du nom de Juhayman al-Otaibi, dénonce la corruption du pouvoir et ses accointances avec les États-Unis impies. Lui-même se réclame du wahhabisme le plus pur et le plus radical, le wahhabisme étant la doctrine officielle de la dynastie et du royaume.

André Larané

Les assaillants de la Grande Mosquée de La Mecque après leur capture (décembre 1979), DR

Triomphe posthume des assaillants

C'est un choc violent pour la famille royale, qui règne sans partage sur le pays depuis près d'un demi-siècle. Comme il est normalement interdit aux musulmans de verser le sang en ce lieu sacré de l'islam, le gouvernement demande une dispense aux ulémas (religieux). Une fois la dispense accordée, l'assaut est donné à la mosquée mais il est repoussé avec vigueur par les rebelles et une centaine d'hommes de la Garde nationale sont tués.

Désemparé, le roi Khaled fait appel à la France qui lui envoie ses hommes d'élite du GIGN (Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale) sous le commandement du capitaine Paul Barril. Ceux-ci s'accommodent d'une conversion express à l'islam pour avoir le droit d'intervenir à La Mecque ! Le 5 décembre 1979, les Français délogent enfin les rebelles. Les survivants, une soixantaine au total, sont décapités un mois plus tard. Ce sont des jeunes Séoudiens d'une religiosité extrême et fanatique, qui s'indignent de voir l'Arabie se détourner des préceptes islamiques alors que l'Iran y revient.

Médusés, les Séoud, qui ont vu le sol se dérober sous leurs pieds, jugent qu'ils doivent sans attendre changer de politique pour conserver le pouvoir. Ils mettent brutalement fin à une timide libéralisation des mœurs. Les cinémas sont fermés, les publicités et les représentations humaines, en premier lieu féminines, sont chassées de l'espace public. Les femmes sont rapidement conduites à se voiler. L'Arabie séoudite prend la tête de l'islamisme radical en concurrence avec l'Iran de Khomeiny et pour mieux affirmer sa différence, oppose le légitimisme sunnite à l'hérésie chiite, minoritaire dans le monde musulman...

Publié ou mis à jour le : 2019-05-28 16:58:10

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net