17 avril 1971 - Le Bangladesh fait sécession dans la douleur - Herodote.net

17 avril 1971

Le Bangladesh fait sécession dans la douleur

Le 17 avril 1971, le Bangladesh (« pays du Bengale » en bengali) proclame son indépendance et se sépare de la partie occidentale du Pakistan dont il est séparé par 2000 km.

Le Bangladesh, très pauvre, occupe le delta du Brahmapoutre et du Gange (144 000 km2), très fertile mais perpétuellement sous la menace des crues fluviales et des cyclones, également menacé aujourd'hui par la montée du niveau des océans, du fait du réchauffement climatique.

Le pays compte 165 millions d'habitants (2017), ce qui correspond à une densité exceptionnelle de 1100 habitants/km2, un record mondial absolu pour un État de cette importance.

Fabienne Manière

Gestation douloureuse

Le Pakistan est né en 1947 de la scission des Indes britanniques sur une base religieuse, les militants de la Ligue musulmane d'Ali Jinnah ayant réclamé et obtenu la création d'un État confessionnel. Mais celui-ci se trouve être constitué de deux parties, l'une à l'ouest, de langue ourdou, l'autre à l'est de langue bengali. Les anciennes provinces du Pendjab et du Bengale ayant été partagées entre les deux nouveaux États, l'Union indienne et le Pakistan, il s'ensuit de violents échanges de populations. Beaucoup de musulmans de la province orientale du Bihar font aussi le choix de gagner le Pakistan oriental.

Au terme de cette tragédie fondatrice, le nouvel État pakistanais tente vaille que vaille de se constituer en nation. Mais les habitants de l'ancien Bengale éprouvent l'amer sentiment délaissé par le gouvernement, qui siège à l'ouest, à Lahore, et par les élites de l'ouest.

Ce sentiment d'abandon culmine en novembre 1970, quand le Bengale est ravagé par un gigantesque cyclone tropical, l'un des plus meurtriers de l'Histoire avec deux cent cinquante à cinq cent mille morts.

La Ligue Awami, un parti de notables guidé par le cheikh Mujibur Rahman, remporte les élections législatives de décembre 1970 et réclame l'autonomie de la partie orientale. Elle lui est refusée par le général-dictateur pakistanais Yahya Khan. Le cheikh lance alors une campagne de désobéissance civile. La répression brutale par l'armée lui vaut le ralliement de toute la population... à l'exception notable des Biharis, qui prennent le parti du gouvernement central et se voient persécutés par leurs voisins de la pire des manières.

Après la proclamation d'indépendance, l'Inde d'Indira Gandhi intervient militairement au côté du Bangladesh. Il s'ensuit une épouvantable guerre qui se conclut le 17 décembre 1971 par la défaite des Pakistanais.

Publié ou mis à jour le : 2019-04-18 09:18:24

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net