12 avril 1961

Un homme dans l'espace !

Iouri Gagarine Le 12 avril 1961, le cosmonaute soviétique Iouri Gagarine (27 ans) accomplit le tour de la Terre en 108 minutes. Il est le premier homme à naviguer dans l'espace. Son module a été mis en orbite à 327 km d'altitude par une fusée Vostok 1 (Vostok signifie Orient en russe), lancée de la base spatiale de Baïkonour, dans les steppes du Kazakhstan.

Cette fusée géante a été conçue par un ingénieur de génie, Sergueï Korolev, rescapé du Goulag. Il s'est inspiré des principes appliqués par les savants nazis, quinze ans plus tôt, aux premiers missiles balistiques, les V2. Le module lui-même, construit en aluminium, est une sphère de 2,3 mètres de diamètre, avec un volume habitable de seulement 1,6 m3.

Iouri Gagarine (on écrit aussi Youri Gagarine) n'a rien à faire dans son habitacle que de laisser les techniciens de la base de Baïkonour guider son vaisseau. Il n'en frôle pas moins la mort à plusieurs reprises. Ainsi, son module ayant été dirigé par erreur vers une orbite trop longue, il a été retenu grâce au bon fonctionnement du rétrofreinage de secours.

Pour le retour sur terre, quelque part en Sibérie, Gagarine s'éjecte quelques minutes avant l'atterrissage et c'est en parachute, à 7 000 mètres d'altitude, qu'il termine son périple.

Le quotidien La Montagne narrant l'exploit de YouriGagarine. L'agrandissement montre le président Vladimir Poutine sous un portrait de Gagarine à la cité des étoiles, 2001.

Course à l'espace

Quatre ans après le lancement d'un premier satellite, les Soviétiques présentent son exploit comme la preuve de la supériorité de leur système politique. Leur propagande est bien servie par Iouri Gagarine, qui séduit tout un chacun par son sourire et sa bouille à la « tintin » (il se rapproche aussi du héros de bande dessinée par sa petite taille : 1,59 mètre).

Le président américain John Kennedy relève le défi et, le 25 mai 1961, dans un discours retentissant, promet qu'un Américain marcherait sur la lune avant la fin de la décennie. C'est le début de la course à l'espace (pacifique).

L'Agence spatiale américaine (la NASA) n'a pas attendu les promesses du président. Le 5 mai 1961, trois semaines après le vol de Gagarine, dans le cadre du programme Mercury, dont le but est d'envoyer un homme dans l'espace, elle lance une fusée Redstone avec une capsule Freedom-7.

À son bord le cosmonaute Alan Shepard (39 ans). Il va monter jusqu'à 186 km au-dessus de l'Atlantique avant d'être récupéré dans l'océan. Pour l'opinion mondiale, ce saut ne se compare pas avec le vol de Gagarine autour de la Terre !

Mais avec le programme Apollo et l'alunissage d'Apollo XI, le 20 juillet 1969, les États-Unis triomphent enfin. Alan Shepard lui-même obtiendra de commander le vol Apollo XIV (31 janvier-9 février 1971) après s'être fait opérer d'une grave malformation auriculaire. Il deviendra le cinquième et le plus âgé des cosmonautes (47 ans) à marcher sur la Lune, s'offrant qui plus est la fantaisie de taper deux balles de golf sur le sol lunaire.   

Iouri Gagarine n'aura pas l'amertume d'assister au triomphe de l'Amérique. Il trouve la mort quelques mois plus tôt dans un accident d'avion, au cours d'une mission d'entraînement, le 27 mars 1968, à 34 ans.

Publié ou mis à jour le : 2019-07-19 07:14:14

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net