22 juillet 1946

Attentat de l'hôtel du Roi David

Le 22 juillet 1946, une explosion meurtrière secoue l'hôtel du Roi David, à Jérusalem. Elle est le fait d'un mouvement armé sioniste, l'Irgoun, qui veut de la sorte obliger les Britanniques à se retirer de Palestine et laisser la voie libre aux sionistes et aux immigrants juifs...

Londres fait obstacle au retour des juifs en Terre promise

Du King David Hotel, qui sert de quartier général à l'armée britannique, la Grande-Bretagne administre la Palestine avec, depuis 1922, un mandat de la Société des Nations (SDN).  Pour ne pas envenimer ses relations avec le monde arabe, elle s'oppose à l'entrée sur le territoire de nouveaux immigrants juifs et en particulier de rescapés de la Shoah, malgré les protestations de l'Agence juive présidée par David Ben Gourion

Yishouv (nom hébraïque de l'Agence juive) fait office de gouvernement occulte du « Foyer national juif » mais sa modération lui vaut l'hostilité de Menahem Begin, lequel dirige l'Irgoun (nom hébraïque de l'armée secrète juive).

Le recours au terrorisme a des limites

l'hôtel du Roi David à Jérusalem, après l'explosion du 22 juillet 1946En 1945, après avoir suspendu leurs activités terroristes pendant la Seconde Guerre mondiale, les trois organisations armées sionistes, la Haganah commandée par David Ben Gourion, l'Irgoun de Menahem Begin et le Lehi, fondé par Avraham Stern, avaient formé un commandement unifié et décidé de reprendre le combat contre les Britanniques.

Mais voilà que le samedi 29 juin 1946, les Britanniques procédent à une vague d'arrestations dans les bureaux de l'Agence juive.

Le commandement unifié décide en conséquence d'un attentat et en confie l'organisation à l'Irgoun qui entreprend de faire sauter une aile du King David Hotel.

Quelques minutes avant l'explosion, vers 13 heures, un coup de fil prévient le réceptionniste de l'hôtel. Mais c'est trop tard pour une évacuation dans les règles. L'attentat fait 91 morts dont 25 Britanniques.

L'émotion est immense dans le monde et conduit Ben Gourion et la Haganah à prendre leurs distances avec l'Irgoun en leur faisant porter toute la responsabilité de l'attentat.

De son côté, l'opinion publique britannique pousse le gouvernement de Londres à se désengager au plus vite du bourbier palestinien. Lui-même ne supporte plus de mobiliser sur place 80 000 soldats. Il confie le dossier à l'ONU et la naissance d'Israël sera officialisée le 14 mai 1948.

Publié ou mis à jour le : 2024-05-29 12:49:03
AAAAA (25-07-2015 10:24:28)

Les poseurs de bombes ont-ils été qualifiés de terroristes? Et aujourd'hui les occupations illégales de territoires qui bafouent des textes internationaux méritent quels qualificatifs. L'hypocrisie et la règle du plus fort, au détriment d'êtres humains ordinaires ont de beaux jours à l'avenir.

PHD1 (23-07-2015 11:13:01)


Un peu étonnant, historiquement, de qualifier ce conflit de "Israélo-Palestinien" en 1946, alors que le mot "Palestinien" n'a été inventé que dans les années 70...

En réalité, il s'agissait d'un conflit Israélo-Arabe, ce qu'il n'a jamais cessé d'être, le "peuple palestinien" étant une invention récente.


marc.kakon@wanadoo.fr (22-07-2015 19:37:07)

A l'attention de monsieur André Larané.
Je viens encore une fois vers vous pour apporter une correction. Il n'y a jamais eu de conflit Israélo/ Palestinien au début, mais un conflit israélo/Arabes.
Il faut que vous relisiez attentivement la résolution de l'ONU 181 du 29 novembre 1947, qui stipule le partage de la Palestine mandataire en:
1) Un Etat juif
2) Un Etat Arabe ( pas palestinien )
3) Une zone sous régime international particulier.

Ce partage a été accepté par les juifs et refusé par les pays arabes.( les palestiniens n'avaient pas droit au chapitre)
Et c'est lors de la déclaration de l'indépendance de l'Etat d'Israël le 15 mai 1948, que débute la première guerre israélo/Arabe et non israélo/ Palestinien . Puisque cinq Etats Arabes , Syro/libanaise par le nord ,la Légion Arabe et l'armée irakienne par l'est et l'armée égyptienne par le sud ont attaqué israël. Ces cinq armées étaient sous le commandement suprême du roi Abdallah de Transjordanie.( Là aussi pas d'armée palestinienne).
Lorsque l'armistice fut signé en 1949. Gaza fut récupérée par l'Egypte, la Cisjordanie et Jérusalem/ est , furent annexées par la Transjordanie devenue Jordanie. De 1949 à Juin 1967, soit 19 ans , Gaza, la Cisjordanie et Jérusalem /est , étaient entre les mains de l'Egypte et de la Jordanie. Ces deux pays arabo-musulmans n'ont jamais créé un Etat Palestinien alors qu'ils étaient en possession des territoires qu'ils réclament aujourd'hui pour les palestiniens.
La guerre de 1967 , fut déclenchée à la suite du renvoi des caques bleus et de la fermeture du Détroit du Tiran par Gamal Abdel Nasser. Israël avait vaincu lors de cette guerre , l' Egypte , La Syrie et la Jordanie. ( Pas d'armée palestinienne) . Et c'est après l'occupation de Gaza, la Cisjordanie, Jérusalem /est et du Golan syrien, par Israël que les pays arabes parlent d' un Etat Palestinien sur les frontières de 1967.

Il y a eu également la guerre de Kipour ( 1973) déclenchée par Sadate et la Syrie. ( pas d'armée palestinienne). Donc ce sont les pays Arabes qui ont transformé la guerre Israélo-Arabe en guerre Israélo/Palestinienne. Cela ne veut pas dire que les Palestiniens n'ont pas droit un Etat. Cela veut dire simplement de bien rappeler les faits historiques tels qu'ils se sont produits. Les pays arabes ayant échoué dans leurs guerres contre israël, ont changé de tactique et place les palestiniens devant les israéliens après trois guerres perdues. Ce sont les pauvres palestiniens qui sont les victimes d'Israël. Cela attire la compassion et la pitié.

Je vous suggère , d'aller à la BNF et de lire le journal " Le Monde "du 16/17 mai 1948, numéro 1027, qui relate l'événement du déclenchement de la guerre de 1948 entre Arabes et Israël.
Bien à vous.



Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net