9 mars 1940 - 20 février 1944

La bataille de l'eau lourde

Le dimanche 20 février 1944, sur un lac norvégien, le ferry SF Hydro explose et sombre avec ses passagers et son chargement.

Ce fait divers passe inaperçu au milieu de la Seconde Guerre mondiale. Ce n'en est pas moins le dernier épisode d'un long conflit entre services secrets alliés et militaires allemands, la « bataille de l'eau lourde ».

Fission nucléaire et eau lourde

Dès avant la guerre, dans les années 1930, les scientifiques ont mis au point le principe de la fission nucléaire, à l'origine de la bombe atomique. Mais pour être efficace, la fission doit toutefois être ralentie soit par du graphite, soit par de l'« eau lourde », ainsi appelée parce qu'il s'agit de molécules d'eau dans lesquelles les atomes d'hydrogène sont remplacés par un isotope, le deutérium, à la densité plus élevée.

Parties de chasse

Les Allemands travaillent comme les Américains sur la fission nucléaire et ils ont besoin d'eau lourde comme « ralentisseur ». Or, celle-ci est seulement produite en Norvège, à 120 kilomètres d'Oslo. Dès lors, les services secrets alliés vont lancer pas moins de cinq opérations différentes afin d'empêcher les Allemands de s'en emparer.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net