9 mars 1940 - 20 février 1944 - La bataille de l'eau lourde - Herodote.net

9 mars 1940 - 20 février 1944

La bataille de l'eau lourde

Le dimanche 20 février 1944, sur un lac norvégien, le ferry SF Hydro explose et sombre avec ses passagers et son chargement.

Ce fait divers passe inaperçu au milieu de la Seconde Guerre mondiale. Ce n'en est pas moins le dernier épisode d'un long conflit entre services secrets alliés et militaires allemands, la « bataille de l'eau lourde ».

Fission nucléaire et eau lourde

Dès avant la guerre, dans les années 1930, les scientifiques ont mis au point le principe de la fission nucléaire, à l'origine de la bombe atomique. Mais pour être efficace, la fission doit toutefois être ralentie soit par du graphite, soit par de l'« eau lourde », ainsi appelée parce qu'il s'agit de molécules d'eau dans lesquelles les atomes d'hydrogène sont remplacés par un isotope, le deutérium, à la densité plus élevée.

Parties de chasse

Les Allemands travaillent comme les Américains sur la fission nucléaire et ils ont besoin d'eau lourde comme « ralentisseur ». Or, celle-ci est seulement produite en Norvège, à 120 kilomètres d'Oslo. Dès lors, les services secrets alliés vont lancer pas moins de cinq opérations différentes afin d'empêcher les Allemands de s'en emparer.

- 1e opération : les Français à l'œuvre

En février 1940, pendant la « drôle de guerre », Hitler se dispose à envahir la Norvège et le Danemark. Raoul Dautry, ministre français de l'armement, voit le danger et charge le 2e bureau (les services de renseignements français) de récupérer sans attendre le seul stock mondial d'eau lourde encore disponible, soit 185 kilogrammes.

C'est bientôt chose faite. Mais l'usine continue de produire et elle est désormais sous l'entière maîtrise des Allemands.

- 2e opération : les Britanniques à l'œuvre

Il importe de détruire l'usine ! Les services secrets britanniques du SOE (Special Operation Executive) vont s'en charger.

La première phase débute le 19 octobre 1942 avec un parachutage à quinze jours de ski de l'usine.

C'est un désastre ! Tous les participants sont tués ou exécutés par les Allemands. Les Britanniques n'en décident pas moins de lancer une nouvelle opération !

- 3e opération : les Norvégiens à l'œuvre

Le mardi 16 février 1943, six Norvégiens sont parachutés dans la région.

Ils accèdent à l'usine en suivant une voie de chemin de fer non gardée, sans rencontrer aucune résistance.

Ils posent les charges sur les chambres à électrolyse utilisées pour la fabrication de l'eau lourde, les chargent et se sauvent.

L'équipe parvient à s'échapper sans être arrêtée. L'opération se solde cette fois par un succès complet !

- 4e opération : les Américains à l'œuvre

La production d'eau lourde est arrêtée... mais seulement pour quelques mois car elle reprend dès avril 1943. Une nouvelle attaque est donc programmée, cette fois par les Américains. Un raid aérien a lieu en novembre 1943. Les forteresses volantes larguent plusieurs centaines de bombes sur l'usine mais, comme trop souvent hélas, elle manquent leur cible et font 21 victimes civiles !

- 5e opération : les Norvégiens de retour

En prévision de nouvelles attaques, les Allemands décident d'abandonner l'usine et de déplacer les stocks d'eau lourde en Allemagne. Le chargement doit être transporté par ferry sur le lac Tinn.

Les Alliés tentent une ultime opération de sabotage et c'est ainsi qu'ils font sombrer le ferry avec son chargement...  et de nombreuses victimes.

L'auteur : Richard Fremder

Richard Fremder se souvient de son oral en licence d'Histoire à la Sorbonne, en 1993 :
- Vous ne savez rien, mais vous m'avez accroché ! Vous avez un vrai talent de conteur, je vous mets 10 pour la peine !

Et voilà comment la bienveillance de Jean Tulard avait orienté sa vie ! Quelques années plus tard, DEA d'Histoire (mention très bien) et licence d'Histoire de l'Art en poche, il se lançait dans la communication avant de revenir à l'Histoire sous la forme d'une émission mensuelle sur iTunes puis de romans (Temporium, éd. Storylab) et d'essais dans la série VIPs de l'Histoire (éd. Storylab).

Publié ou mis à jour le : 2019-02-17 21:10:59

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net