12 novembre 1937

Inauguration de l'aérogare du Bourget

Le 12 novembre 1937 est inaugurée en grande pompe la première aérogare civile de la région parisienne, au Bourget, à 7 kilomètres au nord de Paris. Le choix du lieu remonte au tout début de la Grande Guerre.

De la guerre à l'aviation d'affaires

Le 9 octobre 1914, pendant la première bataille de la Marne, un pilote, le capitaine Désiré Lucca, cherche un terrain d'atterrissage au plus près de Paris. C'est ainsi que son escadrille s'installe sur la commune du Bourget. Dès la fin de l’année, des hangars Bessonneau - des structures mobiles en tissus - sont montées sur le site.

Après la guerre, dès 1919, l’aérodrome se transforme et devient le premier aéroport civil de Paris. C’est aussi le premier aéroport de France à disposer d’une piste « en dur », en béton, utilisable par tous les temps !

Le Bourget va voir défiler les exploits de l'aviation : la première traversée de l'Atlantique par Charles Lindbergh et son accueil triomphal le 21 mai 1927, l’envol du Point d'Interrogation de Costes et Bellonte qui rallie Paris à New York en 1930, l'arrivée de Mermoz en provenance d'Amérique du Sud en 1933, etc. C'est aussi en 1933 qu'est fondée la compagnie Air France au Bourget.

Les principaux vols concernent les courriers postaux. À cette date, l’aviation civile ne s’adresse encore qu'à une poignée de privilégiés même si l'on est déjà loin des 740 passagers passés par le Bourget en 1919. Avec le développement de l’aviation, les prouesses techniques et le développement des compagnies aériennes, de plus en plus de personnes vont voyager en avion.  

L’aéroport devenant  trop petit, le Ministère de l’Air organise un concours pour construire une nouvelle aérogare digne de ce nom ! En 1935, l’architecte Georges Labro est désigné pour réaliser les nouveaux complexes. Le peintre Lucien Martial va réaliser les décors. Celui-ci est inauguré le 12 novembre 1937 un peu tard pour l’exposition Universelle qui s'est tenue la même année à Paris… mais c’est un véritable chef d’œuvre de l’Art déco !

La salle des huit colonnes de l'aérogare du Bourget (aujourd'hui musée de l'Air et de l'Espace)

Quelques années plus tard, près de 45 000 personnes transitent par le Bourget tous les ans. Hitler y atterrit en juin 1940 afin de visiter Paris après l'invasion de la France. En pleine Seconde Guerre mondiale, l’aéroport est ensuite bombardé par les Anglo-Saxons. À la fin du conflit, il sera reconstruit à l’identique et modernisé.

Dès les années 1950, le transport de passagers augmente et Le Bourget ne suffit plus. L’aéroport militaire d’Orly, au sud de la capitale, jusque-là utilisé par la Marine, ouvre progressivement ses portes à l’aviation civile. L’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle, bien plus au nord, est inauguré enfin en 1974. Il permettra de désengorger les deux aéroports parisiens en réorganisant le trafic aérien.

Au Bourget, l’affluence va s’accroître jusque dans les années 1970 avec la généralisation de l’aviation commerciales. Près de 2 millions de passagers y atterrissent ou s’y envolent en 1976. Roissy et Orly vont ensuite regrouper l’essentiel du trafic commercial.

Tout n’est pas fini pour autant ! Dans les années 1980, l’aérodrome du Bourget, proche de la capitale et du centre d'affaires de La Défense, se reconvertit dans l’aviation d’affaires. Jets privé et personnalités ont leur aéroport !…

Le Bourget est aujourd'hui l’une des seules aérogares du monde qui subsiste des années 1920! Son bâtiment est d’ailleurs inscrit à l'inventaire des monuments historiques. Il abrite le Musée de l'Air et de l'Espace. Ce haut lieu de l’aviation, continue de faire rêver les passionnés d’aéronefs. Tous les ans, depuis 1953 le salon aéronautique du Bourget expose avions, hélicoptères et  meetings aériens. Un évènement qui se tenait à l'origine… à Orly !

Publié ou mis à jour le : 2023-11-13 17:29:12

Aucune réaction disponible

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net