29 mai 1937 - La France livre le Sandjak à la Turquie - Herodote.net

29 mai 1937

La France livre le Sandjak à la Turquie

Après la Première Guerre mondiale, la France a obtenu de la Société des Nations un « mandat » sur la Syrie et le Liban. Mais elle a aussi occupé la Cilicie ou « Petite Arménie », autrement dit la province ottomane riveraine de la Méditerranée, dans le prolongement nord-ouest de la Syrie.

Dès 1920, sous la pression des Turcs et de leur chef Moustafa Kémal, ses troupes évacuent précipitamment la Cilicie, à l'exclusion toutefois du vilayet ou sandjak d'Alexandrette, le vilayet et le sandjak désignant des circonscriptions administratives ottomanes.

Ce sandjak-ci est une enclave en territoire syrien qui comprend les villes d'Alexandrette (Iskenderun en turc) et aussi d'Antioche (Antakya en turc), avec un total de 200 000 habitants sur 4700 km2. Sa population est majoritairement arabe et donc syrienne, avec aussi une minorité turque. Il est donc rattaché par la France à la Syrie.

En 1936, quand Léon Blum arrive au pouvoir en France, il promet aux Syriens qui réclament leur indépendance de la leur octroyer dans un délai de trois ans. Moustafa Kémal, qui s'accommodait jusque-là du protectorat de la France sur le Sandjak, ne supporte pas qu'il puisse passer sous souveraineté arabe. Son ministre des Affaires étrangères exige qu'il devienne indépendant... mais séparé de la Syrie. Et pour faire passer le message, des agents provocateurs multiplient les attentats à Alexandrette.

Moustafa Kémal se pose en conciliateur et ami de la France mais dans le même temps proclame urbi et orbi que le Sandjak serait rien moins que le berceau de la race turque !

De lassitude et dans la crainte (illusoire) que les Turcs nouent une alliance avec l'Allemagne hitlérienne, les Français conviennent donc avec les Turcs, le 29 mai 1937, de créer un État libre du Sandjak qu'ils administreront en commun. C'est une étape préliminaire à l'annexion par la Turquie, qui devient effective le 23 juin 1939, à la suite d'un référendum et après que la majeure partie des Arabes aient cédé la place à des colons turcs. Le Sandjak est depuis lors une pomme de discorde entre la Turquie et la Syrie.

Publié ou mis à jour le : 2019-05-23 11:42:17

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net