30 juillet 1930

L'Uruguay remporte la première Coupe du Monde

Le 30 juillet 1930, l'Uruguay organise la première Coupe du Monde de football et remporte le trophée ! Son triomphe médiatique marque l'arrivée en force de l'Amérique du Sud sur la planète footballistique. C'est aussi l'irruption du football professionnel, pour la première fois admis à concourir. Autre fait notable : l'Uruguay ouvre la compétition aux sportifs de couleur...

L'Amérique latine à l'honneur

L'Uruguay a remporté les tournois de football aux Jeux Olympiques de 1924 comme de 1928, réservés aux amateurs.

Il est donc naturellement choisi en 1929 pour organiser l'année suivante la première Coupe du Monde de football, laquelle est ouverte aux professionnels. 

Le choix de ce petit pays d'Amérique latine s'impose d'autant plus qu'il doit célébrer le 18 juillet 1930, pendant la compétition, le centenaire de son indépendance.

Jules Rimet, président de la FIFA et fondateur de la Coupe du Monde, veut de cette façon montrer que le football professionnel ne se limite pas à l'Europe. Les autres pays d'Amérique latine appuient évidemment la candidature de l'Uruguay.

Déjà, à l'époque, la liaison entre football et politique est évidente. Et la suite montre que le sport peut aussi influer sur la politique...

Le football pour tous, sans distinction de couleur

En 1916, le Chili avait demandé, en vain, l'annulation du match de championnat d'Amérique du Sud en raison de la présence de « deux Africains ». À sa différence, l'Uruguay ne limite pas l'accès à son équipe nationale, la Celeste, aux seuls blancs. L'intégration de tous les talents est perçu comme une condition pour affirmer la grandeur du pays face à ses menaçants et méprisants voisins argentin et brésilien.

Mais l'organisation de la Coupe du Monde si loin de l'Europe va poser à nombre d'équipes d'insurmontables problèmes logistiques. Il est entre autres malaisé pour les joueurs amateurs d'obtenir les huit semaines nécessaires à la traversée et à la compétition.

En conséquence, seules la Belgique, la France, la Roumanie et la Yougoslavie représentent le Vieux Continent. Elles ne peuvent empêcher la suprématie des Sud-Américains de s'exprimer, puisque la finale oppose le 10 juillet 1930 l'Argentine, au jeu brillant, et le pays-hôte, au jeu plus rugueux, en une répétition de la finale des Jeux Olympiques de 1928.

Après un début difficile - ils sont menés 2 à 1 à la mi-temps - les Uruguayens redressent la tête pour l'emporter par quatre buts à deux, devant 90 000 personnes en délire. Plusieurs milliers de supporters argentins n'ont du reste pas pu assister au match, leurs paquebots ayant été retardés par le brouillard !

Les Uruguayens remporteront encore la Coupe du Monde de 1950, organisée au Brésil. Dans le stade Maracana de Rio consterné, la Celeste l'emporte par deux buts à un, après avoir été menée 1 à 0. La confusion à la fin du match est telle que le président Jules Rimet met plusieurs minutes à trouver le capitaine uruguayen pour lui remettre la coupe !

Publié ou mis à jour le : 2019-12-31 19:42:08

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net