30 décembre 1922

Baptême de l'URSS

Le 30 décembre 1922, cinq ans après le coup d'État des bolcheviques (la Révolution d'Octobre), la Russie change son nom pour celui d'URSS. Il s'agit d'une fédération qui regroupe la Russie proprement dite, l'Ukraine, la Biélorussie et la Transcaucasie. Au fil des décennies, elle en viendra à compter quinze Républiques à l'autonomie très formelle.

L'avènement de l'Union des Républiques Socialistes Soviétiques, un nom sans référence géographique, veut témoigner de la vocation du marxisme-léninisme à s'étendre à toute l'humanité et à abolir les vieilles nations. Le nom donné à ses habitants est Soviétique (du mot russe Soviet qui désigne une assemblée ou un conseil révolutionnaire).

Tandis que Lénine, le fondateur du régime communiste, disparaît peu à peu de la scène politique, ses héritiers putatifs se disputent sur l'opportunité de privilégier ou non la révolution mondiale. Finalement Staline, partisan de consolider avant tout la révolution en URSS, l'emporte sur son principal rival, Trotski.

Ces débats ne sont plus de saison. L'URSS est morte le 21 décembre 1991, avant son soixante-neuvième anniversaire, laissant la place à une évanescente CEI (Communauté des États indépendants), et les anciennes nations d'Europe orientale, bien que très affaiblies par les drames des dernières décennies, tentent tant bien que mal de retrouver leur place.

André Larané
De Gaulle visionnaire

La mort prématurée de l’URSS en 1991 et le retour d'une Russie nostalgique de son passé tsariste ont pris de court la plupart des commentateurs... mais donné raison post-mortem au général de Gaulle. En homme d’État pétri de culture historique, Charles de Gaulle ne parlait jamais en petit comité de l’URSS mais toujours de la Russie car il considérait son retour comme inéluctable.

Publié ou mis à jour le : 2022-03-29 17:39:58
Doc7401 (30-12-2023 20:50:30)

Non, l'URSS n'est pas morte. Elle survit sous couvert de "ses organes" et de son organisation bureaucratique., même si elle s'appelle à nouveau Russie depuis 30 ans. Leningradski oblast, Sovietski raïon, Kaliningrad, Oulianovsk et j'en passe.... tout cela ça parle, non?

armandrichard@neuf.fr (24-12-2012 17:05:32)

Merci de rappeler le côté visionnaire de la apnsée du Général De Gaulle.

R.DURAND (19-10-2008 18:46:39)

Pourquoi ne parlez vous pas des républiques d'Asie centrale qui ont encore d'autres enjeux? Merci,

Herodote.net répond :
Veuillez noter que les républiques asiatiques font l'objet d'un développement dans les articles relatifs à la dissolution de l'URSS et à la CEI.

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net