6 février 1919 - Naissance de la République de Weimar - Herodote.net

6 février 1919

Naissance de la République de Weimar

Le 6 février 1919, trois mois après l'armistice qui a mis fin à la Grande Guerre (1914-1918), une Assemblée constituante allemande se réunit dans le théâtre de Weimar, la ville de Goethe et Schiller, illustres représentants de l'âme allemande !

Sur fond de disette et de guerre civile, tandis que Berlin, Munich et les grands ports sont menacés de subversion bolchévique, les députés régularisent à la hâte les institutions républicaines forgées après la défaite allemande et l'abdication de l'empereur Guillaume II. 

Une République mal née

Dès la nuit qui a suivi son accession à la chancellerie du Reich, le 9 novembre 1918, Friedrich Ebert conclut un accord secret avec l'armée pour mettre fin aux désordres. Dans le même temps se réunit à Weimar une Assemblée nationale, majoritairement constituée de députés socialistes, démocrates ou catholiques (Zentrum).

Rassurés par l'échec des menées révolutionnaires, les députés mettent en place les institutions républicaines qui vont remplacer le IIe Reich allemand. Ils installent à la tête du pays un président de la République  élu pour sept ans, avec de larges pouvoirs dont celui de suspendre les droits fondamentaux des citoyens et d'autoriser le chancelier (autrement dit son Premier ministre) à gouverner par décrets-lois, sans passer par un vote du Parlement ou Reichstag.

Le premier président de la République est Friedrich Ebert. En raison des circonstances exceptionnelles, il est désigné par l'Assemblée et ne sera jamais légitimé par le suffrage universel comme le prévoit la Constitution de Weimar.

Désireux de créer le système le plus démocratique qui soit, les constituants introduisent aussi le référendum d'initiative populaire mais aussi un mode de scrutin à la proportionnelle intégrale. Ce mode de scrutin va se révéler une source de faiblesse pour le nouveau régime car il favorise l'éclatement des partis et les gouvernements de coalition au détriment de l'efficacité.

En acceptant l'humiliation du traité de Versailles du 28 juin 1919, le nouveau régime ternit son image auprès de l'opinion publique. Les énormes réparations imposées à l'Allemagne par les Alliés empêchent la démocratie de se consolider. À la mort du président Ebert, en 1925, le vieux maréchal Paul von Hindenburg (78 ans) est élu à sa succession au suffrage universel. C'est lui qui devra appeler Hitler à la chancellerie le 30 janvier 1933. Ce sera la fin de la République de Weimar.

Publié ou mis à jour le : 2019-06-11 11:10:03

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux