Toute l'Histoire en un clic
Herodote Facebook Herodote Twitter Herodote Youtube
Ami d'Herodote.net
>
La Grande Guerre
• 28 juin 1914 : attentat de Sarajevo
• 5 juillet 1914 : course à la guerre
• 1er août 1914 : mobilisation générale
• 3 août 1914 : l'Allemagne déclare la guerre à la France
• 4 août 1914 : invasion de la Belgique
• 14 août 1914 : bataille des frontières
• 22 août 1914 : massacres à Morhange, Charleroi et Rossignol
• 30 août 1914 : bataille de Tannenberg
• 6 septembre 1914 : contre-offensive de la Marne
• 16 octobre 1914 : la bataille de l'Yser
• 25 avril 1915 : offensive des Dardanelles
• 26 avril 1915 : traité secret de Londres
• 7 mai 1915 : un sous-marin coule le Lusitania
• 21 février 1916 : bataille de Verdun
• 1er juillet 1916 : offensive de la Somme
• 6 avril 1917 : les États-Unis dans la guerre
• 9 avril 1917 : les Canadiens l'emportent à Vimy
• 16 avril 1917 : le Chemin des Dames
• 31 juillet 1917 : bataille de Passchendaele
• 24 octobre-9 novembre 1917 : désastre italien à Caporetto
• 17 novembre 1917 : Poincaré appelle Clemenceau
• 26 mars 1918 : conférence de Doullens
• 11 novembre 1918 : armistice et arrêt des combats
• 28 juin 1919 : traité de Versailles
Toute l'Histoire en un clic
Publicité

21-26 mars 1918

De l'offensive sur Saint-Quentin à la conférence de Doullens


Le 26 mars 1918, à l'initiative du président du Conseil français Georges Clemenceau, les alliés se réunissent en catastrophe à Doullens (Somme), à quelques kilomètres au nord de Compiègne.

Quelques jours plus tôt, le 21 mars, les Allemands ont joué leur va-tout en donnant un vigoureux coup de boutoir sur le front occidental. Leur objectif est de remporter la victoire avant l'entrée en action des Américains. 

Près de quatre ans après le début de la Grande Guerre, la conférence interalliée de Doullens a pour but de coordonner enfin les forces alliées et d'éloigner le spectre de la défaite.  En deux heures, les chefs militaires et politiques vont se mettre d'accord pour désigner le général français Ferdinand Foch (66 ans) comme généralissime des armées alliées. 

André Larané

Troupes de choc allemandes sur le front ouest (21 mars 1918)

21 mars 2018 : l'offensive allemande de la dernière chance

Le commandant en chef des forces allemandes, le général Erich Ludendorff (53 ans), veut mettre à profit la paix inespérée avec la Russie bolchévique et la défection roumaine. Dès la signature de l'armistice du 15 décembre 1917 avec les Russes, il a commencé à transporter des divisions allemandes du front russe vers le front occidental, laissant à l'Est près d'un million d'hommes.

Il veut engager une offensive de la dernière chance et emporter la décision avant que les Américains n'arrivent sur le front. L'opération, baptisée Michaël, est prévue pour débuter le 21 mars 1918, au début du printemps, afin que les chevaux, encore très nombreux dans les services de transport, puissent être nourris sans problème.

Soldats britanniques gazés sur la Lys, le 10 avril 1918 (photo : ECPAD)L'opération est en premier lieu destinée à percer le front allié en Picardie, dans la région de Saint-Quentin, entre les zones d'action anglaise et française.

Elle va engager 65 divisions d'infanterie sur les 192 que comptent les Allemands sur le front occidental (une division allemande compte près de quinze mille hommes).

Selon la tactique inaugurée à l'automne précédent, l'offensive débute au petit matin par un bombardement court mais très violent de trois heures, assorti d'obus à gaz. Du jamais vu encore en intensité, même à Verdun !

Lire la suite
Épisode suivant Voir la suite
• 11 novembre 1918 : armistice et arrêt des combats

Publié ou mis à jour le : 2018-03-27 15:54:32

Les commentaires des Amis d'Herodote.net

Les commentaires sur cet article :

Jean-Claude PETERS (27-03-201810:05:11)

Ludendorff ne prend qu'un "D".

Boutté (27-03-201806:52:46)

Timoré Pétain ? Conscient de ce que"le feu tue"donc partisan de vastes préparations d'artillerie avant que l'infanterie soit envoyée au combat et puisse occuper le terrain.


Les Amis d'Herodote.net peuvent envoyer un commentaire sur cet article.

Suivez Herodote.net sur twitter
Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Quelle invention est à l'origine de la première révolution industrielle ?

Réponse
Publicité