Toute l'Histoire en un clic
Ami d'Herodote.net
 
>
La « Belle Époque »
• 31 mars 1889 : la Tour Eiffel domine Paris
• 9 octobre 1890 : et Clément Ader invente l'avion...
• 9 décembre 1893 : une bombe à la Chambre !
• 23 juin 1894 : fondation du comité olympique
• 24 décembre 1894 : Mucha invente l'Art nouveau
• 22 mars 1895 : première séance de cinéma
• 25 mai 1895 : condamnation d'Oscar Wilde
• 4 mai 1897 : incendie du Bazar de la Charité
• 18 juillet 1898 : Marie Curie découvre le polonium
• 16 février 1899 : mort heureuse de Félix Faure
• 15 avril 1900 : exposition universelle de Paris
• 19 juillet 1903 : premier Tour de France cycliste
• 26 avril 1905 : naissance de la SFIO
• 29 juillet 1907 : naissance du scoutisme
• 25 juillet 1909 : Blériot travers la Manche
• 14 avril 1912 : naufrage du Titanic
• 14 novembre 1913 : Du côté de chez Swann
• 17 mars 1915 : la « fée verte » prohibée
Toute l'Histoire en un clic
Articles récents
Les 10 articles les plus lus
Publicité

24 décembre 1894

Mucha invente l'Art nouveau en peinture


L'affiche Gismonda (Alfons Mucha, 1894)Le 24 décembre 1894, le téléphone sonne chez un imprimeur parisien... À l'autre bout du fil, Sarah Bernhardt en personne ! La comédienne a besoin au plus vite d'affiches pour son nouveau spectacle, Gismonda.

L'imprimeur est embarrassé. Ses dessinateurs habituels préparent en famille les fêtes de Noël...

Heureusement, dans l'atelier, quelqu'un est encore en train de corriger des épreuves. Il s'agit d'un artiste tchèque, Alfons Mucha (34 ans).

Après avoir décoré les logis de quelques aristocrates austro-hongrois, il s'est installé à Paris où, faute de mieux, il illustre des livres.

Sollicité par l'imprimeur, il relève le défi et dès le matin du 1er janvier 1895, Paris se couvre de grandes affiches qui annoncent le prochain spectacle de Sarah Bernhardt.

Ces affiches sont aussi longilignes que la comédienne. Elles recueillent d'emblée un immense succès et des amateurs n'hésitent pas à les découper nuitamment !

La « divine Sarah », ravie du travail, conclut un contrat d'exclusivité de six ans avec l'artiste.

C'est ainsi que Mucha donne naissance à un courant pictural nouveau, précisément appelé «Art nouveau».

Cet art proche de la Nature, pétri de joie et de gaieté, apaisant, quelque peu bourgeois, sera le dernier vent d'optimisme sur l'Europe de la Belle époque.

Splendeurs de la Belle Époque

Dans la peinture comme dans l'architecture et la décoration, nombre d'artistes vont illustrer le nouveau courant artistique.

L'Art nouveau prolonge et élargit l'assise du Symbolisme, un courant cantonné dans les milieux intellectuels et poétiques. Il enterre pour de bon l'historicisme, un courant architectural et pictural né sous le Second Empire, dont le plus célèbre témoignage est l'Opéra-Garnier.

En 1908, c'est la fin. Les artistes reviennent brutalement à la ligne droite. C'est le «cubisme» et les débuts de l'abstraction.


Épisode suivant Voir la suite
• 22 mars 1895 : première séance de cinéma
Version intégrale pour les amis d

Publié ou mis à jour le : 2016-08-16 11:25:49

Offrez-vous quelques minutes d'évasion
avec Les Chroniques d'Herodote.net

Adhérez aux Amis d'Herodote.net

Combien de souverains français ont été capturés sur un champ de bataille ?

Réponse
Publicité