29 juin 1880

Tahiti devient colonie française

Tahiti est une île de l’actuelle Polynésie française, située au beau milieu de l’Océan Pacifique. Au cours du XIXème siècle elle fut colonisée par les Français dans un contexte de rivalité politique avec la puissance britannique également présente dans la région.

Le premier Français à entrer en contact avec Tahiti est l’explorateur Louis-Antoine de Bougainville qui y fait escale en 1768 alors qu’il effectue un tour du monde. Cependant les Anglais sont les premiers à réellement s’y installer au début du XIXème siècle. Avec la London Missionary Society, les missionnaires britanniques convertissent Tahiti au protestantisme et consolident la dynastie des Pomare qui règne désormais sur l’île et ses habitants.

Les Français décident de réagir pour contrer l’influence grandissante des Anglais dans la région du Pacifique. Ainsi, sous la monarchie de Juillet, un protectorat est finalement instauré sur l’île le 9 septembre 1842 par l’amiral Abel Dupetit-Thouars puis ratifié par Guizot, ministre du roi.

Ce protectorat est conservé jusque sous la Troisième République, marquée par la grande entreprise coloniale. Tahiti n’y échappe pas et est officiellement annexé le 29 juin 1880 pour deux raisons : la France craignait de voir d’autres puissances coloniales s’installer sur l’île à leur place, notamment les Allemands et les Britanniques, et le roi Pomare V n’était plus capable d’administrer Tahiti dans le cadre du protectorat.

Photographie officielle de l'annexion de Tahiti à la France. Au centre : Pomare V et Isidore Chessé. Photo Madame Hoare, 29 juin 1880.

Une fois que les Français sont installés sur l’île, ils y instaurent une politique coloniale assez classique mais qui présente tout de même quelques singularités. Par exemple les Tahitiens reçoivent la citoyenneté française contrairement aux autres sujets de l’Empire. La séparation des Églises et de l’État n’aura jamais lieu… Sinon on retrouve l’assimilation par la langue, l’école, le sport et une administration directe avec un gouverneur doté des pleins pouvoirs installé à Papeete, principale ville de l’île.

Les premières révoltes au sein de la population locale apparaissent avec l’arrivée des colons qui se mettent à développer une économie basée sur la culture des cocoteraies, ainsi que des négociants qui commercialisent la nacre, la vanille et surtout le phosphate découvert sur les îles environnantes. Le principe de propriété privée s’oppose au principe d’indivision jusque-là en vigueur sur l’île et provoque un grand nombre de litiges fonciers.

Petit à petit, Tahiti et ses dépendances sont oubliés par la Troisième République qui finit par se désintéresser de ces îles trop éloignées et trop coûteuses. Néanmoins elles retrouvent un intérêt pour la France au cours du XXème siècle lorsque le général de Gaulle créé en 1962, le Centre d’Expérimentation du Pacifique et implante le Commissariat à l’Energie Atomique dans l’archipel voisin des Tuamotu. L’arrivée de nombreux capitaux provoque la création des emplois et change radicalement la vie des habitants de Tahiti.

D’un point de vue culturel, le Tahiti colonial inspira bien des artistes (Paul Gauguin) et des écrivains (Pierre Loti, Victor Segalen), tandis que les cartes postales et les photographies exotiques circulèrent abondamment vers la métropole ; tout cela aura contribué à créer un imaginaire tahitien le plus souvent fantasmé.

Publié ou mis à jour le : 2022-03-22 19:05:25

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net