15 août 1867 - Droit de vote pour les ouvriers britanniques - Herodote.net

15 août 1867

Droit de vote pour les ouvriers britanniques

Le 15 août 1867, à l'initiative du Premier ministre Benjamin Disraeli, les ouvriers qualifiés des villes obtiennent le droit de vote. La loi électorale double pratiquement le nombre d'électeurs...

Yves Chenal
Un si long chemin...

La première réforme électorale, en 1832, avait suscité beaucoup de frustrations et les demandes d'élargissement du corps électoral se multiplient dans les années 1850. La majorité des hommes politiques s'y opposent néanmoins dans la crainte que les ouvriers ne se laissent séduire par des démagogues.

Telle n'est pas, cependant, l'opinion des deux principaux hommes politiques du temps, le libéral (whig) Gladstone, qui fait campagne pour la réforme depuis plusieurs années, et le conservateur (tory) Disraeli, chancelier de l'Échiquier (ministre des finances) du gouvernement dirigé par lord Derby.

Disraeli succède en 1867 à lord Derby au poste de Premier ministre. Dans le désir de rallier les classes populaires au parti tory, il fait voter une réforme audacieuse du système électoral. Il y introduit des amendements qui vont bien plus loin qu'une proposition faite par Gladstone en 1866 et qu'il avait dénoncée comme démagogue... Ses calculs seront du reste déçus puisque les conservateurs perdront les élections de 1868 !

Le «Reform Act» de Disraeli attribue la qualité d'électeur non seulement aux propriétaires terriens mais aussi à tous les habitants des bourgs ou villes qui payent au moins dix livres de loyer par an. Il s'ensuit un quasi-doublement du corps électoral à presque 2,5 millions d'hommes. En excluant toutefois les travailleurs agricoles, la réforme maintient la domination des notables dans les campagnes. S'y ajoute un redécoupage électoral qui complète celui de 1832 en corrigeant la surreprésentation de certaines circonscriptions rurales.

L'élan ne faiblit pas et, en 1884, Gladstone, devenu Premier ministre, fait voter une troisième loi électorale qui donne aux habitants des campagnes les mêmes droits qu'aux citadins et réduit les exigences fiscales pour devenir électeur. Il n'empêche que le droit de vote demeure réservé à environ 60 % des hommes adultes tandis qu'en France, le suffrage universel (masculin) a été établi dès 1848.

Il faut attendre 1918 pour que le droit de vote soit étendu à tous les hommes de plus de 21 ans - ou presque- et aux femmes de plus de 30 ans. Cette distorsion entre les sexes sera corrigée dix ans plus tard, une fois que l'on se sera assuré que les femmes votaient à peu de chose près de la même façon que les hommes.

Publié ou mis à jour le : 2019-06-21 17:02:48

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net