21 juillet 1861

Début de la guerre de Sécession

Le 21 juillet 1861, pour la première fois de leur Histoire, les Américains s'affrontent sur un champ de bataille, de part et d'autre de la rivière Bull Run, en Virginie, à 60 kilomètres au sud de Washington.

Les forces nordistes, composées de 35.000 hommes non expérimentés et mal commandés, s'apprêtent à franchir un pont quand elles sont assaillies par les forces sudistes, aussi nombreuses et commandées par des officiers plus aguerris. Elles doivent se replier sur la capitale. Les Sudistes se prennent à croire à leurs chances de victoire et chacun s'accorde désormais à penser que la guerre entre les frères ennemis sera longue.

Bull Run marque le début de la plus terrible guerre qu'aient eu à subir les Américains : la guerre de Sécession, plus communément appelée en Amérique du Nord «Civil War» (guerre civile). Elle a déchiré les États-Unis pendant 4 ans et fait 617.000 morts parmi les combattants, soit davantage qu'aucune autre des guerres qui ont impliqué le pays.

La guerre de Sécession s'est achevée par l'abolition de l'esclavage, la consolidation des institutions américaines... et la ruine du Sud.

Joseph Savès
Le champ de bataille de Bull Run (Virginie)
Publié ou mis à jour le : 2019-07-09 09:04:21
PhiX (19-09-2010 22:08:11)

Je m'interroge sur la place de la question de l'esclavage dans les motifs de déclenchement de la guerre civile. L'article est sur ce point contradictoire puisqu'il est dit que les divisions entre abolitionnistes et esclavagistes ne recoupaient pas du tout les camps nordistes et sudistes. Ces camps n'étaient d'ailleurs pas nommés « abolitionnistes » et « esclavagistes », mais unionistes et confédérés. De plus, les nordistes, lorsqu'ils sont entrés en guerre, n'avaient pas encore aboli l'esclavage !

Par conséquent, j'ai du mal à croire que la question de l'esclavage des noirs fut le motif qui jeta les américains les uns contre les autres. Il doit y avoir d'autres raisons.

Bernard Languet (11-02-2009 11:32:29)

Savannah,principal port cotonnier du Sud, ne fut pas réellement "livré aux flammes", comme le fut Atlanta. En témoignent les nombreuses "antebellum houses" de la vieille ville, restaurées ou en cours de restauration. La légende prétend que la présence en les murs d'une personne chère à Sherman serait à l'origine de cette bonne fortune(?...). Ce dernier offrit symboliquement la ville à Lincoln "as a Christmas gift".

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net