18 juillet 1857 - Faidherbe repousse El-Hadj Omar et pacifie le Sénégal - Herodote.net

18 juillet 1857

Faidherbe repousse El-Hadj Omar et pacifie le Sénégal

Le 18 juillet 1857, le colonel Louis Faidherbe, à la tête de quelques centaines de soldats français et de supplétifs sénégalais, se présente devant le fort de Médine, sur le cours supérieur du fleuve Sénégal.

Soldat ouoloff (Abbé David Boilat, 1853, Esquisses sénégalaises, BNF)À son approche, les vingt mille Toucouleurs qui assiègeaient le fort prennent la fuite.

Leur chef El-Hadj Omar, un guerrier charismatique de 60 ans, renonce à se créer un royaume sur les rives du Sénégal. Il gagne le Soudan et va y poursuivre la lutte.

À l’intérieur du fort, l'officier Paul Holle et ses hommes, 50 indigènes et sept Européens dont le sergent Desplat, voient la fin de leur cauchemar.

À bout de munitions après un siège de trois mois et plusieurs vagues d’assaut, ils attendaient la mort tout comme les six mille habitants de la petite cité africaine, réduits à la famine.

Nommé gouverneur de Saint-Louis-du-Sénégal trois ans plus tôt par le gouvernement de Napoléon III, Faidherbe s’assure par son succès la mainmise sur tout l’arrière-pays et le fleuve.

Il va dès lors constituer une solide colonie autour du comptoir de Saint-Louis, ce qui lui vaut d’être considéré de façon quelque peu excessive comme le fondateur du Sénégal.

Il apparaît aussi comme le promoteur de l’Afrique occidentale française et le précurseur des chefs coloniaux de la IIIe République (Gallieni, Lyautey, Brazza…). (...)

Publié ou mis à jour le : 2019-06-02 23:32:47

 
Seulement
20€/an!

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net