21 juin 1813 - La bataille de Vitoria met fin à l'occupation de l'Espagne - Herodote.net

21 juin 1813

La bataille de Vitoria met fin à l'occupation de l'Espagne

Le 21 juin 1813, les troupes françaises essuient une sévère défaite devant Vitoria (Pays Basque), alors qu'elles se replient d'Espagne. Cette bataille met fin à l'occupation de l'Espagne par Napoléon 1er et encourage les principaux souverains européens à reprendre les armes afin de lui porter le coup de grâce...

André Larané

La bataille de Vitoria, 21 juin 1813 (W. Heath)

Empire napoléonien : le début de la fin

Installé cinq ans plus tôt sur le trône d'Espagne par son frère Napoléon 1er, Joseph Bonaparte s'est montré incapable de maintenir le pays dans la soumission. Obligé qui plus est de se défaire d'une partie de son armée pour les besoins de la campagne de Russie, il se résigne à quitter Madrid. 

Alors qu'il s'approche des Pyrénées avec 57 000 hommes, il se heurte à une coalition de 78 000 hommes commandée par le général Arthur Wellesley, futur duc de Wellington. Elle réunit des Britanniques, des Espagnols et des Portugais.

Son major général, le maréchal Jean-Baptiste Jourdan, lui conseille d'attendre des renforts et d'expédier sans attendre ses bagages vers les Pyrénées. Mais le roi déchu ne veut rien entendre. Il engage le combat sans délai. Pour ne rien arranger, le maréchal Jourdan, malade, est dans l'incapacité de commander les opérations. Le terrain escarpé ne permet pas à la cavalerie française de manœuvrer. La journée s'achève sur un désastre avec la perte de 7 500 hommes. Les alliés perdent de leur côté 5 000 hommes. 

Joseph s'enfuit sans demander son reste vers Pampelune et les Pyrénées. Lui-même et son armée abandonnent leur butin et leurs bagages sur place de sorte que leurs ennemis, perdant du temps à les récupérer, renoncent à les poursuivre.

Sitôt connue la défaite, les souverains d'Autriche, de Russie, de Suède et de Prusse rompent les négociations de paix engagées avec Napoléon à son retour de Russie. Ils nouent une nouvelle coalition qui va se conclure par la bataille de Leipzig, les 16-19 octobre 1813. Dans le même temps, le 8 octobre 1813, Wellington, vainqueur de Vitoria, a pu franchir les Pyrénées et fouler le sol français avec son armée.

Pour la première fois depuis près de vingt ans, la France connaît l'invasion !

Pour sa part, après la défection de son frère, Napoléon 1er n'a pu faire autrement que de libérer Ferdinand VII, prétendant légitime au trône d'Espagne, et de lui rendre sa couronne.

Notons que La Bataille de Vitoria fournit aussi à Ludwig van Beethoven son plus grand succès de son vivant (mais pas le meilleur selon les spécialistes de sa musique). Cette œuvre, intitulée aussi La Victoire de Wellington, a été donnée en plein air à Vienne, par deux orchestres symphoniques, accompagnés par des tirs de canons et de fusils, le compositeur dirigeant l'orchestre.

Publié ou mis à jour le : 2019-04-29 11:02:02

 
Seulement
20€/an!

Des cadeaux
pleins d'Histoire

La boutique d'Herodote.net, ce sont des idées de cadeaux pour tous ceux qui aiment l'Histoire

Voir la boutique

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations


L'Antiquité classique
en 36 cartes animées


Galerie d'images
un régal pour les yeux