18 juin 1812

Les États-Unis en guerre contre les Anglais

Le 18 juin 1812, le Congrès des États-Unis vote la première déclaration de guerre de son Histoire. L'ennemi est l'ancienne métropole, l'Angleterre. Cette guerre est la seule qui ait mis aux prises deux démocraties !

La faute à Napoléon

Elle résulte du conflit qui oppose la France napoléonienne à l'Angleterre. L'une et l'autre font fi de la neutralité des États-Unis et arraisonnent ses navires de commerce.

Le président James Madison se laisse entraîner par les «War Hawks» («Faucons de guerre») qui rêvent d'annexer le Haut-Canada tout comme le Bas-Canada (anciennement Nouvelle-France).

5.000 volontaires américains remontent jusqu'à Toronto et brûlent le parlement du Haut-Canada. Les Anglais, piqués au vif, s'emparent de Detroit.

Plusieurs mois plus tard, un détachement anglais marche sur Washington. Les soldats entrent sans coup férir à la Maison Blanche, que le président a dû quitter en catastrophe.

James Madison (1751-1836), par Asher DurandLe général anglais n'a plus qu'à se mettre à table et finir le dîner présidentiel ! En partant, il a soin de faire brûler la Maison Blanche en souvenir du Parlement de Toronto.

Lassés par cette guerre sans vrai enjeu, les diplomates signent la paix à Gand, aux Pays-Bas, le 24 décembre 1814. Il est convenu d'un retour à la situation antérieure, sans prise de guerre. D'autre part, la frontière entre les États-Unis et les dernières possessions britanniques en Amérique du Nord est prolongée vers l'Ouest suivant le 49e parallèle.

Washington n'est cependant informé du traité que le 14 février 1815 ! Entre temps, les Américains jouent les prolongations et, le 8 janvier, le général Andrew Jackson reprend La Nouvelle-Orléans...

Publié ou mis à jour le : 2019-06-15 18:52:46
John Barleycorn (19-06-2022 16:54:40)

Merci à Krys37 pour son information intéressante dont je n'avais pas connaissance.

Krys37 (19-06-2022 10:17:13)

Et c'est un Français, Etienne Girard qui, en 1812, sauva les États-Unis de la banqueroute en se portant garant sur sa fortune personnelle du succès d'un emprunt qui était en souffrance tant les su... Lire la suite

Jacques Dessens (01-07-2018 10:10:33)

Cette guerre a, à ma connaissance, représenté un tournant décisif pour l'avenir du Québec francophone. En effet, craignant que profitant de l'occasion,les Québécois n'apportent leur soutien aux... Lire la suite

Cécilia (19-06-2012 16:12:04)

Au Canada, la question reste entière. Qui a gagné la guerre de 1812? Le Canada, d'abord, qui a conservé son autonomie et qui est devenu la nation que nous connaissons. Les États-Unis, qui, disons, ne l'ont pas perdue, même s'ils en ont été les instigateurs. Les grands perdants, tous s'entendent pour dire que ce sont les nations amérindiennes. Après avoir 'ne pas perdu la guerre', les Américains se sont lancés dans l'occupation des territoires de l'Ouest et ont décimé ces peuples. Triste, triste histoire.

Pima (19-06-2012 16:04:02)

La conquête anglaise est toujours perçue comme une tragédie par les Canadiens-Français. L'Histoire devrait nous amener à nuancer. Si les Anglais n'avaient pas conquis le Canada, que serions-nous ... Lire la suite

Albert A. (19-06-2012 12:50:35)

Cette guerre a également joué un rôle fondateur dans la création de l'identité canadienne en faisant combattre sous le même drapeau des francos et des anglos. Il est surprenant de voir le nomb... Lire la suite

Jean-Pierre Dubois (15-06-2008 09:33:57)

Quand vous qualifiez les Etats-Unis du début du XIXème siècle de démocratie, il serait bon de rappeler que cette démocratie n'avait rien à envier au régime d'apartheid qui a sévi en Afrique du... Lire la suite

Pierre Martin (19-06-2007 16:21:44)

J'aurais aimé que vous souligniez la contribution de Salberry et de ses voltigeurs pour repousser les Américains hors du Québec. Avec 300 québécois francophones, le valeureux colonel repoussa les... Lire la suite

Respectez l'orthographe et la bienséance. Les commentaires sont affichés après validation mais n'engagent que leurs auteurs.

Actualités de l'Histoire
Revue de presse et anniversaires

Histoire & multimédia
vidéos, podcasts, animations

Galerie d'images
un régal pour les yeux

Rétrospectives
2005, 2008, 2011, 2015...

L'Antiquité classique
en 36 cartes animées

Frise des personnages
Une exclusivité Herodote.net